Bigmammy en ligne

20 septembre 2017

L'armée de Vichy, essai de Robert O. Paxton

La critique de Claude :

armeedevichy

Robert Owen Paxton est un universitaire américain, né en 1932 à Lexington, en Virginie, c’est à dire dans le Sud profond. Cette familiarité avec le conservatisme politique et social l’a-t’elle préparé à analyser un autre conservatisme, français celui-là ?

Au contraire de beaucoup d’historiens français, Paxton a pourtant su conserver une grande distance avec l’objet de ses travaux, la petite armée (moins de 100.000 fantassins, marins et aviateurs) que l’Allemagne hitlérienne a laissé à la France en vertu de l’armistice de juin 1940.

Traumatisés par la défaite et ses conséquences (occupation cruelle à l’égard des résistants capturés et des otages, captivité en Allemagne d’un million et demi de jeunes Français, pillage des biens matériels, notamment des ressources alimentaires, gouvernements autocratiques et collaborateurs de Pétain, Darlan et Laval), les Français soutiennent aujourd’hui la Résistance intérieure, et ont du mal à comprendre l’ambiance de négociation permanente qui s’était établie entre Vichy et Berlin et a entrainé la France dans la collaboration.

En effet, dans ses raisonnements pervers, Hitler a su multiplier les sujets de négociation pour « tenir » les Français : les prisonniers d’abord, libérés « au compte-gouttes », le régime de la ligne de démarcation entre zones « libre » et occupée, la liberté de mouvements des militaires français en Afrique, enfin les pressions italiennes sur Nice et sur la Tunisie « A chi Nizza ?  A chi la Savoia  ? A noi ! »

L’auteur montre comment la situation déjà difficile va se compliquer en 1942, quand les Alliés Américains et Britanniques vont s’opposer aux Allemands au Moyen Orient. Son point le plus chaud se situera à Alger, où va s’établir entre les chefs militaires un imbroglio permanent qui donnera du fil à retordre aux généraux américains.

Cet ouvrage, on l’a compris, multiplie les éclairages sur le régime de Vichy, et il se lit comme un roman. Il va beaucoup plus loin qu’une simple étude sur les chantiers de jeunesse, qui ne passionnerait pas grand monde aujourd’hui.

L’armée de Vichy, le corps des officiers français 1940-1944, de Robert Owen Paxton, traduit de l'anglais par Pierre de Languemar, publié par Tallandier (2004), 586 p, 25 euros.

 

Posté par Bigmammy à 07:59 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire