Bigmammy en ligne

21 octobre 2017

Knock, film de Lorraine Lévy avec Omar Sy

visse sa plaque

J’avais lu les premières critiques, désastreuses, de cette re-création de la célébrissime pièce de Jules Romains de 1923. Je me souvenais aussi de ma déception de l’avoir vue reprise il y a quelques années au théâtre avec Fabrice Lucchini dans le rôle-titre, qui n’avait pas réussi à me faire oublier Louis Jouvet. Eh bien, n’en déplaise aux intello-cassandres, je prédis un bel avenir à ce film populaire et j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à retrouver Omar Sy dans un rôle pour le moins inattendu.

Car l’arrivée de ce grand bonhomme à la gare de Saint-Maurice ne passe pas inaperçue. J’ai tout de suite eu la réminiscence de ce merveilleux film de Mel Brooks « Blazing Saddles » (Le shérif est en prison) et la sidération de la population du village texan voyant arriver un shérif noir … Naturellement, les grandes scènes de l’œuvre de Jules Romains sont reprises, et la galerie de personnages caricaturaux (plus quelques uns qui ne figurent pas dans l'oeuvre originale) est servie par une distribution particulièrement soignée : Ana Girardot en fragile Adèle, Axel Lutz en curé maléfique, Sabine Azema en fermière cruelle, Audrey Dana l’épouse nymphomane du pharmacien Michel Wuillermoz, Christian Hecq (de la Comédie française comme le pharmacien) en facteur pour lequel le courrier n’a pas de secret, Andréa Férréol, la veuve du maquisard, Rufus en sage de comptoir, Hélène Vincent, en riche héritière évaporée …

Rufus

Le propos est simplement de faire rire, et surtout de faire connaître aux jeunes générations qui ne l’auraient jamais lue, une œuvre classique de notre culture, un pamphlet contre la manipulation et les charlatans. Les allusions à la politique sont nombreuses : « travailler plus pour gagner plus », « Il n’a qu’un seul défaut, c’est sa femme ... », le bouclier médical … Knock applique les techniques modernes de vente – annonces, promotions gratuites, abonnements, gestion de la clientèle, manipulation – qui lui permettent de quintupler sa clientèle en quelques mois. On assiste à une véritable campagne électorale … sans oublier certains matraquages  publicitaires pour des régimes amaigrissants promus par des médecins très médiatiques.

Knock affiche

Bref, Knock va entrer à nouveau dans notre catalogue des personnages du guignol quotidien. On rit de bon cœur, les décors sont agréables, la reconstitution de la vie de village des années cinquante « soignée », on passe un bon moment avec l’adorable Omar Sy – qui fait du Omar Sy - et quelques répliques bien senties …

Un peu trop long (1h 53) tout de même...

Mais que les grincheux arrêtent de nous casser les oreilles. On n'a pas tous les jours l'occasion de regarder un bon acteur comique dans un film choral bon enfant !

Posté par mpbernet à 08:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Bravo !

    Je n'ai pas encore vu le film , mais bravo !

    Posté par Sylvie, 21 octobre 2017 à 10:52
  • très bon film

    J'aime beaucoup Omar Sy. Je n'ai pas du tout été déçue par le film. Evidemment, si le spectateur souhaite une reproduction exacte de la pièce jouée par Louis Jouvet, il vaut mieux rester chez soi !!!

    Posté par bribriM, 23 octobre 2017 à 17:11

Poster un commentaire