Bigmammy en ligne

05 novembre 2017

"Tu le raconteras plus tard", récit de Jean-Louis Debré

La critique de Claude :

JLDebré

« Tu le raconteras plus tard » : Jean-Louis DEBRE a choisi cette formule souvent prononcée, en guise de consolation, par son patron Jacques CHIRAC quand il lui demandait de garder pour lui une information sensible.

L’auteur estime que le temps est venu de parler et d’écrire, en tout cas sur la période 1995-2007, où il était Ministre de l’Intérieur (95-97), Président du Groupe RPR à l’Assemblée nationale (97-2002), enfin Président de l’Assemblée (2002-2007), toujours très proche du Président Jacques CHIRAC, qu’il rencontrait presque chaque dimanche en fin d’après-midi.  

De fait, le fils de Michel DEBRE, qui a été le rédacteur en chef, auprès du Général de GAULLE, de la Constitution de la Vème République, a des convictions fermes sur l’art de gouverner, et aime la franchise.

Or la plus vive tension règne sur la politique, à droite comme à gauche : chaque échéance électorale, notamment la Présidentielle, exacerbe les rivalités de personnes, notamment entre les « grands candidats ». Et les initiatives politiques puisées dans la démagogie se multiplient, au détriment de la bonne gouvernance.

Dans ce contexte très concurrentiel, l’art de passer des compromis viables et raisonnables a peu de chances de se développer ; au contraire, les colères, menaces et coups tordus fleurissent. Ces incidents émaillent le récit de Jean-Louis DEBRE. Heureusement, la Constitution de 1958 nous épargne encore l’instabilité gouvernementale de type IVème République, mais des menaces planent sur le scrutin majoritaire, ainsi que sur l’équilibre des pouvoirs législatif et exécutif.

Un livre à lire attentivement, donc.

"Tu le raconteras plus tard", témoignage de Jean-Louis Debré, édité chez Robert Laffont, 330 p., 21€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire