Bigmammy en ligne

28 novembre 2017

Viva Aviva

aviva1

Autrefois, les innovations sociales – comme les semaines de congé payé supplémentaires – étaient octroyées par les entreprises industrielles nationalisées comme Renault … Mais ça, c’était avant …

Aujourd’hui, c’est un groupe multinational de services, et plus spécialement d’assurances, AVIVA, qui met les entreprises et le Gouvernement devant le fait accompli en octroyant dix semaines de congé payé à ses salariés seconds parents à l’occasion de la naissance ou de l’accueil au foyer d’un nouveau bébé : 10 semaines, soit deux mois et demi sans perte d’aucun des avantages salariaux acquis, c’est tout de même bien mieux que les 14 jours péniblement accordés – et optionnels – comme congé parental à un nouveau papa.

Cette mesure s’applique dans 5 pays : la France (4300 salariés), le Royaune-Uni, l’Irlande, le Canada et Singapour. Voilà franchi un grand pas en faveur de l’égalité entre femmes et hommes au travail. Quelle jeune postulante à un emploi ne s’est-elle jamais entendue poser la question lourde de sous-entendus lors de l’entretien d’embauche : « Vous avez combien d’enfants ? »

Rendons grâce au groupe britannique de cette avancée concrète et courageuse en faveur d’un accueil de qualité des bébés au sein du foyer, du bonheur des couples qui ont le cran de mettre au monde des enfants, et surtout qui supprime ce facteur énorme d’inégalité entre hommes et femmes. Et peut-être même qu’avec le temps, et une prise en compte réelle de l’étendue du problème, ce genre de pratique se répandra dans toutes les entreprises, permettant de réduire – mais je rêve éveillée – de supprimer l’écart de rémunération entre les unes et les autres, puisque le « risque » d’une absence pour maternité - facteur dépréciatif de l'offre de salaire à une candidate - sera ainsi aboli …

couple-bebe

Toutes les polémiques farfelues autour de l’écriture inclusive me navrent. Mais là, j’applaudis des deux mains. Et qu’on ne vienne pas me dire que cela va coûter cher : Aviva précise que les salariés en congé ne seront pas forcément remplacés, ou par des collègues désireux de tester un nouveau poste …

Je ne vais pas changer d'assureur - que je pratique depuis plus de 45 ans - pour autant, mais si j'avais à choisir un nouveau partenaire, je n'hésiterais pas. Et puis, peut-être qu'AXA va s'aligner pour ne pas perdre de clientes ... Qui sait ?

Posté par mpbernet à 05:30 - Coup de coeur - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • AXA nous l avons pour la copropriété............le plus onéreux & le plus difficile à se séparer

    Pour les droits sociaux dans les années 70 les caisses complémentaires de salariés ou de cadres étaient à la pointe des avancées sociales!

    Posté par Martine, 28 novembre 2017 à 11:11

Poster un commentaire