Bigmammy en ligne

09 décembre 2017

Crèche ou pas crèche ? Chiche ou pas chiche ?

 

 

P1220601

 

N'allez pas croire que j'apporte mon soutien à tel ou tel candidat à un parti politique en miettes. Mon attachement politique est ailleurs. Mais la polémique récurrente sur la licéïté d'installer des crèches dans l'espace public pendant la période de l'Avent me gonfle.

Justement, comment se fait-il que nos distingués et énervés laïcards ne se rebellent pas contre cette pratique qui se généralise actuellement de vendre - puisque c'est un filon commercial - des calendriers de l'Avent de toutes sortes : avec des chocolats, des mini-flacons de parfum, et même des bières !!!

Certes, la mise en scène de la Nativité est un emblème de la religion catholique. Une tradition européenne développée depuis le XIIIème siècle. Mais c'est surtout chez nous un jalon culturel, en particulier dans le sud où les santons représentent les petits métiers et la vie quotidienne des villageois. Un hommage à l'universalité du christianisme, un théâtre en miniature, mis à la portée de chacun qui s'y retrouve comme transporté à Bethléem, dans un mouvement de foule comme les gens simple aiment à communier ... Aujourd'hui, c'est pour Johhny ... comprenne qui pourra l'instinct grégaire de l'homme, son côté sympathique en somme.

Et c'est bien à la mise en scène, au moyen-âge, de crèches vivantes que nous devons le théâtre. Quoi de plus culturel ?

Bref. Pour moi, installer la crèche c'est avant tout revenir aux sources de mon enfance et me sentir redevenir une petite fille émerveillée de découvrir tel ou tel nouveau détail d'un personnage de ce peuple de terre cuite, si artistement décoré. C'est une tradition, un retrour de la foi du cordonnier : par exemple, j'installe dès le départ l'enfant Jésus et les rois mages ... Et j'aimerais bien savoir, à l'appui un sondage réalisé de façon scientifique, si cette vue choque ou non les Français pratiquant une religion différente, ou pas de religion du tout. Se privent-ils de visiter nos somptueuses églises où figurent des scènes similaires - il me vient à l'esprit la somptueuse voûte à fresques de Saint Savin sur Gartempe ...

Car cela ne m'empêche pas d'admirer bouche bée les extraordinaires calligraphies des décorations intérieures des mosquées ouvertes au public, en Turquie notamment, pays laïc ...

Dieu merci - encore qu'il n'ait pas grand chose à voir dans cette stérile controverse juste bonne à faire du papier pour les journalistes en mal de sujets, personne ne m'empêche d'installer chaque année sur ma cheminée, mes petit santons de Provence ... et de me souvenir de mes plus jeunes années.

Je vous souhaite à tous et à toutes de joyeuses fêtes de Noël.

Posté par mpbernet à 10:18 - Coup de gueule - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • CRECHE OU PAS

    Bonjour Marie Pierre - moi je suis comme vous chaque année je dispose la crèche dans mon salon dans un angle de mon living du salon (en acajou) les sujets sont assez petits et j'arrive, par chance, à tous les loger. Ce sont des santons achetés dans le midi il y a quelques années.je ne sais plus de mémoire la marque, mais il me semble reconnaître parmi vos santons déjà exposés, les mêmes modèles que les vôtres-seulement voilà j'en ai beaucoup moins.Mes religieuses soit mes voisines d'en face m'ont fait la remarque l'an passé que je ne possède pas le santon représentant "l'enfant terrible (ne me souvient plus du nom) il faut que j'en commande un -de toute façons je n'ai pas encore fait l'installation des santons-mais je me permets de vous faire remarquer que "le petit jésus" ne doit pas être déposé dans la crèche avant la nuit du 25 Décembre- amitiés

    Posté par poetalisa, 09 décembre 2017 à 17:07
  • Vous analysez le mercantilisme actuel et la perte progressive de notre culture par peur de l'afficher. La laïcité est en fait à terme bafouée.
    Quand j'étais enfant, il y avait un immense sapin de Noël dans la Chapelle que je fréquentais, avec de vraies bougies. Pendant qu'elles étaient allumées une à une avec une perche, il y avait une crèche vivante. Jésus était présent, avant le 25 décembre. Une fois, l'agneau pleura, ce fut magique.
    Quatre dimanches de l'Avent, quatre bougies, Jésus dans la crèche de santons des son installation, sont mes symboles intemporels.
    Les santons donnent vie aux humbles, eux qui n'apparaissent quasiment jamais ailleurs avec respect. Le ravi, le rémouleur, le berger,...sont considérés à égalité.

    Je vous souhaite, ainsi qu'à votre famille, un beau Noël.

    Posté par MAG, 09 décembre 2017 à 19:10
  • Autant le dire d'emblée, je ne suis pas croyante, et comme vous mon attachement politique est largement ailleurs que celui que vous évoquez. Pourtant chaque année j'aime à sortir mes santons et à les disposer au mieux, enfant Jésus compris. Cela me rappelle mon enfance, je les trouve splendides, ils me parlent aussi de paix et d'espoir. Je fais aussi chaque Noël un petit tour dans les églises alentour pour admirer les crèches des unes et des autres et j'ai même toujours le même plaisir enfantin à glisser une pièce dans la fente du tronc que l'ange agenouillé me présente attendant avec impatience son hochement de tête pour remerciement. Mais si j'étais maire ou rêvons, présidente de région, je ne l'installerais pas dans le hall de ma mairie ou du Conseil Régional. Il me semble que c'est un lieu qui doit rester neutre. Un autre lieu public, comme une halle, dans un village proche ne me choquerait pas, surtout si à d'autres périodes de l'année y sont exposés, symboles religieux ou culturels d'autres mondes. Par avance très bon Noël à vous.

    Posté par Orel, 10 décembre 2017 à 10:28
  • Votre billet résume parfaitement mes pensées. J'ai des santons de Provence offerts par ma maman précieusement rangés dans une boite car je manque de place pour les installer. J'aime visiter les crèches en cette période de l'année. Ca me rappelle mon enfance.
    Bonnes fêtes de fin d'année

    Posté par Armelle, 10 décembre 2017 à 19:32

Poster un commentaire