Bigmammy en ligne

04 janvier 2018

Terrine de canard aux noisettes et pistaches

P1220668

 

P1220644

P1220643

 

P1220649

 

P1220648

 

P1220647

 

P1220646

 

P1220645

Une terrine à préparer au moins 24 heures avant de la déguster, idéale pour un buffet ...

- 2 magrets de canard (environ 350g chaque avec la peau grasse)
- 300g d' échine de porc
- 200g de veau (gorge, épaule, blanquette sans os)
- 2 œufs,
- 3 échalotes, une poignée de persil, thym et laurier,
- 1 petit verre d’armagnac,
- la valeur d’un bon bol de pain rassis sans la croute, trempé dans du lait et essoré,
- Sel et poivre (à raison de trente grammes de sel et dix grammes de poivre par kilo de farce), épices, pistaches et noisettes (facultatif),

- un peu de farine pour luter la terrine

- une fine barde de lard.

 

Retirer la partie grasse des magrets. Détailler l'un des deux en longues auguillettes et ajouter l'autre aux viandes.

Hacher l'oignon puis toutes les viandes, les mélanger. Ajouter la mie de pain trempée dans le lait et essorée à la main, le persil haché, le thym, une pincée de quatre épices, du piment d’Espelette pour relever, saler et poivrer. Mélanger le tout avec les œufs entiers et le verre d’alcool. Bien malaxer. Goûter : la farce crue doit être bien relevée. Ajouter les pistaches et les noisettes après les avoir torrefiées rapidement dans une poêle antiadhésive, à sec.

Préchauffer le four à 180°.

Tapisser la terrine de la barde de lard, fond et parois.
Déposer une couche de farce, puis les filets de canard, bien au milieu, puis remplir avec le reste de la farce. Disposer sur le dessus une feuille de laurier et une branche de thym et terminer avec des croisillons de barde.

Remettre le couvercle de porcelaine et le sceller hermétiquement. Pour ce faire, mélanger grossièrement de la farine et de l’eau de façon à obtenir un pâton roulé en petit boudin assez long pour boucher la circonférence du couvercle de terrine. Bien coller les bords avec la pâte (bluter).

Enfourner au bain marie : dans un grand plat, mettre un journal plié (cela évitera les projections), puis la terrine, puis de l’eau sans faire déborder.

La cuisson dure une heure et demie, puis couper la source de chaleur et laisser dans le four pendant une autre heure. 
Défourner et laisser refroidir. Casser la croûte de pâte de scellement et servir soit directement dans la terrine, soit après avoir enlevé la graisse et la gelée ayant exsudé entre la porcelaine et la viande, démouler et couper de fines tranches, à servir avec une salade et des cornichons.

Posté par mpbernet à 08:00 - Plats principaux - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Il est tôt et à lire votre recette, mon estomac crie famine ! Que ça doit être bon ! Je note.

    Posté par Armelle, 04 janvier 2018 à 09:13
  • Recette appétissante que je vais expérimenter sous peu..
    Merci et bonne journée.

    Posté par Annie, 04 janvier 2018 à 11:10
  • Voilà encore une petite recette qui devrait faire bien des heureux... pour peu que je la réussisse aussi bien que la chef cuisinière ! Merci beaucoup et bonne année 2018 à vous et à votre famille.

    Posté par Mairiuna, 04 janvier 2018 à 15:27
  • J'aime bien Jésus sous la terrine...

    (Je commente rarement mais vous lis régulièrement avec grand plaisir. Allez, un petit reproche: je suis surprise que vous, qui êtes si curieuse, n'alliez jamais voir les expositions du musée d'art moderne, du centre Pompidou, du palais de Tokyo... On aimerait avoir votre avis sur l'art contemporain de temps en temps)

    Posté par Marie, 05 janvier 2018 à 08:47

Poster un commentaire