Bigmammy en ligne

28 janvier 2018

D., l'affaire Dreyfus revisitée (an Officer and a Spy), roman d'espionnage historique de Robert Harris

P1220719

Claude a lu ce livre en anglais et moi en français … et nous sommes tous deux d’accord pour en recommander la lecture à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire, et plus particulièrement à l’antisémitisme encore largement répandu dans la société aujourd’hui, comme il l’était à la fin du XIXème siècle. Car c’est le ressort hélas le plus évident de cet extraordinaire scandale d’Etat que fut l’ « Affaire » Dreyfus.

Voici ce qu’en pense Claude :

Pour nous Français, l’affaire Dreyfus est un énorme scandale politique : 12 ans  (1894-1906) de violation, par la République française qui les a proclamés en 1789, des droits de l’homme élémentaires (et d’abord le droit à un procès équitable, et le droit à la non-discrimination). Et 5 ans de détention arbitraire du Capitaine Dreyfus, Officier français juste et courageux. Pendant ces années, une opinion publique divisée jusque dans les familles.

Seul l’engagement d’Emile Zola et de Georges Clémenceau, respectivement auteur et éditeur d’un manifeste de presse, « J’Accuse » paru dans le quotidien l’Aurore, ont mis fin à ce déni de justice, tandis que l’Armée refusait de reconnaître la moindre erreur de sa part.

L’écrivain et journaliste britannique Robert Harris, dans ce livre désormais traduit en français : « D. l’affaire Dreyfus revisitée », raconte l’Affaire sous un point de vue différent, celui du Colonel Georges-Marie Picquart, devenu Ministre de la Guerre dans le Gouvernement Clémenceau de 1906, après avoir démasqué le vrai coupable d’intelligence avec l’ennemi.

Cette version anglo–saxonne est construite sur ce que nous savons des découvertes faites par Picquart en se fondant sur les techniques de l’espionnage. Même s’il est une œuvre de fiction, qui s’appuie sur l’histoire sans lui être nécessairement fidèle, ce roman un peu long est à confronter avec les œuvres françaises consacrées au sujet, notamment le livre de Maitre Jean-Denis Bredin, et le téléfilm réalisé en 1995 par Yves Boisset avec de remarquables acteurs.

Mon point de vue personnel rejoint celui de mon mari. Cette fameuse affaire qui secoua notre pays de façon cataclysmique pendant l’entre-deux-guerres de 1870 et 1914, m’a toujours fascinée, en particulier parce que, malgré les preuves irréfutables de l’innocence du Capitaine Dreyfus qui finirent par être présentées à la connaissance de la Nation, il en est resté de lourdes séquelles.

Ma première prise de conscience date de mes 12 ans, à la lecture du chapitre qui était consacré à cette affaire dans un livre collectif rédigé sous la direction de Gilbert Guilleminault « Le roman vrai de la IIIème République » publié en 1958. Plus tard, j’ai lu avec passion l’ouvrage référence de Jean-Denis Bredin. Aujourd’hui, j’ai apprécié le parti choisi par l’auteur de faire parler à la première personne Georges Picquart, un point de vue bien entendu largement romancé par un auteur de talent mais aussi étayé par les dernières études historiques, rendant vivant et follement sympathique celui qui a « levé le lièvre » de la vacuité du dossier d’accusation.

Comment s’est enclenchée l’affaire, comment les plus hauts gradés de l’Armée se sont acharnés à forger des preuves pour accabler celui qu’ils avaient désigné à la vindicte publique parce qu’il était juif, comment la raison d’état interdit de revenir sur une grossière erreur, comment de nombreux « accidents » et/ou « suicides » ont fermé la bouche à des témoins, comment la justice fut manipulée … et se laissa manipuler, jusqu’à ce que finalement, quelques hommes de bien – Emile Zola, Georges Clémenceau, Bernard Lazare, le sénateur Scheurer-Kestner, Arthur Ranc, Joseph Reinach, la famille Dreyfus, Maître Labori – se mettent eux-mêmes en péril pour faire rendre justice à un innocent.

C’est une histoire plus complexe encore que ce qu’un auteur de thriller saurait imaginer. Une machination redoutable ourdie au plus haut niveau et avec des moyens considérables, riche de rebondissements dramatiques, de quoi faire douter chaque citoyen de la réalité d’un complot né au sein d’une organisation qui se sent menacée.

C’était il y a plus d’un siècle … Cela pourrait-il encore se passer aujourd’hui ?

 

An officer and a spy – D., l’affaire Dreyfus revisitée, roman d'espionnage historique par Robert Harris – en édition français Pocket, 637 p.,

Posté par mpbernet à 08:50 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Enfin traduit !

    Après avoir lu ce livre en anglais il y a plusieurs années, je me suis demandé comment la conscience publique de l’epoque avait accepté ces allégations . Quand on sait qu’elles étaient les conditions de détentions pour cet officier ,les préjugés et j’en passe . Dans nos familles ,les avis étaient déjà en faveur mais en ce début du 20e siècle ,la prudence était de mise ....les choses ont-elles changées ?

    Posté par Christine, 28 janvier 2018 à 19:28

Poster un commentaire