Bigmammy en ligne

01 mai 2018

Cloître : quatre galeries et un jardin à Cadoin

P1230150

P1230132

P1230142

P1230147

P1230156

P1230149

 

P1230126

P1230130

P1230140

P1230137

P1230164

Plaisir infini de visiter une nouvelle fois, et dans le plus grand calme, la superbe abbaye de Cadoin et son cloître magistralement restauré. Une halte de beauté niché au creux de sa vallée, à une petite heure de voiture de chez nous ... un prétexte pour réfléchir aux ravages du progrès technologique, dans les affaires de religion aussi ...

A cette abbaye cistercienne fondée au 12ème siècle fut confié une étoffe sacrée rapportée de la Première Croisade : le suaire ayant enveloppé la tête du Christ. Pendant huit siècles, cette relique attira à Cadoin, justement situé sur un des itinéraires du pélerinage de Compostelle, des foules de pélerins et tour à tour, tous les Grands du royaume. De quoi assurer la prospérité de la région.

Cependant, une expertise du tissu révèle en 1934 qu'il s'agit d'un voile réalisé sous le règne des Fatimides et dont les bordures invoquent Allah et font allusion au calife d'Egypte al Musta'li (1094 - 1101). Patatras, terminé le juteux pélerinage. Reste la magnifique abbaye romane (1119 - 1134) et surtout son cloître reconstruit  selon le style gothique flamboyant au 15ème et 16ème siècle.

L'ensemble abbatial subira de terribles offenses pendant les périodes révolutionnaires, jusqu'à attirer l'attention du comte Charles de Montalembert et celle de Prosper Mérimée qui charge Abadie (architecte du Sacré-Coeur) de dresser un devis de réparations en 1860.

Clés de voûtes ornées, châpiteaux, marmousets, colonnettes ... le décor du cloître est ahurissant d'élégance et de diversité. Vraisemblablement l'oeuvre d'un atelier unique actif dans le Quercy  et le Périgord à la fin du 15ème et au début du 16me siècle. Des comparaisons avec des scènes identiques ont pu être faites avec le cloître de Cahors commencé en 1504 (même voûtement à liernes et tiercerons, couronnements crénelés, niches couronnées de dais) et à Carennac.

 

P1230125

P1230139

P1230151

P1230152

Ce qui frappe, c'est la douceur de la couleur ocre de la pierre, le foisonnement et la précision des décors, les figures grotesques des marmousets aux mimiques explicites ... Un travail de dentelle remis en valeur par une récente restauration conduite avec respect et technicité. L'abbatiale romane, elle, est restée plus ou moins dans son jus et elle aurait besoin d'un sérieux coup de torchon ...

Une visite pleine d'enseignement, totalement envoûtante (sous croisée d'ogive, naturellement !).

 

 

Posté par mpbernet à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    magnifique !

    Posté par Nikita, 01 mai 2018 à 08:08
  • Que de magnifiques réalisations en France au nom d'une croyance immatérielle ! Espérons que les générations à venir retrouveront l'envie d'aller à la quête d'un idéal qu'il soit religieux ou pas.

    Posté par Martine, 01 mai 2018 à 09:32
  • Entre Cadouin & Moissac, j hésite ????

    Posté par Martine, 01 mai 2018 à 11:50

Poster un commentaire