Bigmammy en ligne

24 juillet 2018

Hommage à Pellos

sus à Poupou

En cette journée qui va voir les coureurs du Tour de France s’élancer, pour cette 16ème étape, de Carcassonne à Bagnères de Luchon et aborder la partie crucuale de la course mythique, je voudrais que l’on se souvienne de l’un de nos plus acérés caricaturistes et dessinateurs de Presse, ultra célèbre de son temps : René Marcel Pellarin, qui signait Pellos.

pellos-anquetil-et-les-heros-du-tour-1957

tour65-barcelone-perpignan

Né en 1900, Pellos vécut jusqu’à 98 ans et nous célébrons donc - mais qui s'en souvient ? - le vingtième anniversaire de sa disparition. Il fut le dessinateur du plus fameux trio de l’histoire de la BD française en créant  les Pieds Nickelés dont il a fourni plus de 3000 planches. Il dessina une foule de personnages humoristiques qui animèrent les journaux de l’après-guerre, se préta à la science-fiction et à la littérature (La guerre du feu), mais surtout, il fut le meilleur dessinateur de sport, en particulier pour le Tour de France dont il suivit 13 éditions. Ses croquis drôles et parfois cruels illuminaient ma jeunesse : Louison Bobet, Jacques Anquetil et son éternel second, Raymond Poulidor.

Pellos Bobet

 

Reconnu comme le roi des dessinateurs sportifs, il collabora en effet à l’Intransigeant (1931-1939), Match (31-39), L’Auto (32-41), l’Equipe (47-53), Miroir du Sport (49-71), Miroir du cyclisme (59-81).

Durga en couleurs

Et puis, il y a son interprétation féminine de Tarzan ou du Livre de la Jungle avec la série de « Durga Rani, reine des jungles », paru en planches à partir de 1947 dans l’hebdomadaire « Fillette ».

 

P1230644

 

P1230647

 

P1230648

 

P1230649

 

P1230650

Pour moi, il représente la quintessence de l’art du mouvement et la maîtrise absolue du Noir au blanc.

Des situations violentes, de cruels et fourbes ennemis – on remarque que le racisme ambiant de la période n’est pas totalement effacé malgré ce que l’on a appris de la Shoah – une femme aussi intelligente que courageuse et belle comme une star d’Hollywood …

Un thème pas si fréquent dans les années cinquante !

Bref, ces aventures de méchants et de fourbes vraiement exécrables et d'animaux sauvages au service d'une cause juste, ont bercé ma jeunesse.

 

 

Lorsque la série a été rééditée en 1976 par SERG, je l’ai naturellement achetée en deux albums.

Et cet été, je me mets en demeure de la raconter à haute voix à ma douce Apolline …

Elle est accro, et moi aussi !

 

P1230645

 

 

 

 

Durga Rani

Durga Rani, reine des jungles, BD par Pellos (dessin) et Jean Silvere (scénario), volume 1 et 2 dans la collection des classique de l’âge d’or de la bande dessinée dirigée par Claude Moliterni (1976).

Posté par mpbernet à 07:49 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire