Bigmammy en ligne

24 août 2018

Conspiration, thriller ésotérique par Giacometti et Ravenne

Un livre à lire, à la rigueur, un jour où, comme aujourd'hui, on se souvient d'un massacre ...

 

Conspiration

En manque très temporaire de livres – malgré les plus de 2000 bouquins répartis dans ma maison – j’ai commencé celui-ci après avoir lu la quatrième de couverture qui parlait d’un flic de choc franc-maçon … Comme il est de notoriété publique que les Frères sont nombreux dans notre police et souvent perchés au plus haut niveau, je l’ai commencé … Et puis, comme je me fais une obligation d’aller jusqu’au bout, j’ai voulu voir jusqu’où on pouvait aller dans l’invraisemblance, la naïveté, le manque total de vergogne dans la manipulation de la vérité historique …. Et pourtant, ça se vend, puisque cet opus – ils se sont mis à deux pour l’écrire – est le onzième de la série !

En réalité, il s’agit d’un collage, d’une tambouille de diverses recettes qui ont fait le succès d’auteurs bien connus. On pense à Dan Brown, of course, mais aussi à Jean-Christophe Portes pour la référence à la période révolutionnaire, un peu à Ian Fleming pour la partie espionnage, à Ingrid Desjours pour le côté gore, sans oublier Perez-Reverte pour la partie décryptage (Club Dumas ?). Car voici deux intrigues qui se superposent : l’une se déroule de nos jours, avec l’inspecteur Antoine Marcas, le rôle-titre de la série, franc-maçon honnête, courageux et séduisant mais qui a l’art de se mettre dans des situations insolubles. L’autre se déroule en 1793, avec pour héros un inspecteur du Comité de Sureté Générale tout aussi sympathique et tout aussi franc-maçon, Annibal Ferragus, qui a fort à faire entre Danton et Robespierre.

Au milieu, un objet sacré entre tous. Le secret des Rois de France, transmis de souverain en souverain depuis Philippe Le Bel (Ah, j’oubliais dans mes références, Maurice Druon et ses Rois Maudits !). Il faut absolument retrouver l’objet en question – en technique cinématographique, cela s’appelle un McGuffin (attention : terme hitchcokien) – sensé receler un pouvoir universel.

Bref, je suis consternée par cette lecture de hasard  - ce ne sera pas une découverte comme je le fis jadis avec un premier livre de Michael Connelly rangé dans mes rayonnages - et je me dis qu’à part certaines informations intéressantes sur les rites d’intronisation maçonniques, je n’ai pas appris grand-chose et me suis mortellement ennuyée, même pendant les scènes d’action. C’est du roman de gare au mètre, du Grand Guigol à deux sous, avec du sang, des os et des crânes à en avoir la nausée … même pas de quoi torcher une série TV à deux balles (j’avais pourtant tellement aimé, dans ma jeunesse, Belphégor !)

Vite, vite, je vais retrouver ce soir un vrai auteur de polars français …

Conspiration, roman de Eric Giacometti et Jacques Ravenne, publié chez JC Lattès (2017), 523 p., 21,90€ et en format poche.

 

 

Posté par mpbernet à 07:42 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Ce n'est pas le genre d'ouvrage que je lis et là, ta chronique ne me donne pas du tout envie de m'y mettre...
    Je vous souhaite un agréable week-end à vous deux.
    Amitiés.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 24 août 2018 à 09:51
  • Veine ésotérique ...

    L'été dernier j'ai lu le 1er tome des aventures ésotérico-maconniques de ces auteurs et ma curiosité s'est aussi arrêtée là. On est bien loin d'Umberto Eco hélas!
    Belle fin d'été à vous.

    Posté par Brigitte, 24 août 2018 à 13:09

Poster un commentaire