Bigmammy en ligne

09 septembre 2018

Millau, porte du Larzac au bord du Tarn

P1240137

Naturellement, Millau (22000 habitants) est connue dans le monde entier grâce à son viaduc, dessiné par l’architecte Norman Foster et conçu par l’ingénieur Michel Virlogeux.

Les superlatifs ne manquent pas : le pont à haubans franchit avec une rare élégance une brèche dans le Causse de 2460m de long et de 343m de hauteur. C’est le pont routier le plus haut du monde (son tablier culmine à 270 m au-dessus du Tarn).

P1240144

P1240131

P1240171

P1240168

P1240136

P1240139

P1240140

Et c’est vrai que ses lignes d’une extrême finesse le magnifient à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, dans ce paysage déjà époustouflant. Tout en bas, au fond de la vallée, la cité de Millau recèle cependant bien des charmes.

Elle fonctionnait déjà comme centre international de production de poteries au premier siècle de notre ère, et c’est à présent un centre d’artisanat et de commerce très actif (j'ai trouvé où sont les grandes enseignes commerciales ; elles sont implantées très haut sur le causse, donc pratiquement inaccessibles depuis le centre ville, c'est peut-être là la solution ?), avec de jolis boulevard circulaires bordés de platanes, des façades colorées … c’est déjà le midi !

 

IMG_2692

 

IMG_2694

 

Une vraie découverte avec des ruelles étroites pleines de jeunes gens, sa tour du roi d’Aragon, ses boutiques de vêtements de peau et les quelques ganteries qui ont réussi, grâce à leur savoir-faire – à survivre et exportent dans le monde entier.

Une ville qui a bénéficié des bienfaits du désenclavement routier du Massif Central et des actions publiques vigoureuses de l'aménagement du territoire (l'autoroute A75).

A cet égard, nous déplorons sans doute un peu facilement le poids de notre dette publique ... (99% du PIB, quand même !!!)

Mais on oublie qu'elle a servi à financer des investissements d'infrastructure dont tout un chacun peut bénéficier dans ses déplacements (même si le beau viaduc a fait l'objet d'une concession et est donc à péage !).

 Ce fut donc une étape particulièrement agréable avec pour la terminer en beauté et en saveurs un dîner dans l’excellent restaurant Capion, chez Fabienne et Christian Aveline, où nous nous sommes régalés - notamment – d’escalopes de foie gras poêlées avec une sauce aux fraises et un sablé breton, et en dessert la traditionnelle flaune, cette tarte légère au petit-lait de brebis chauffé et à la fleur d’oranger.

 

Capion, 3, rue J-F Alméras 12100 Millau – 05 65 60 00 91

Posté par mpbernet à 07:37 - Voyages - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    une magnifique infrastructure ce pont ! C'est une région que je ne connais pas, je la découvre un peu avec votre reportage. Merci.
    bonne fin de journée

    Posté par Jauneyris, 10 septembre 2018 à 15:53

Poster un commentaire