Bigmammy en ligne

17 septembre 2018

40, rue de Sèvres, l'ancien hôpital Laënnec revisité

 

IMG_2727

Comme elle avait été annoncée à grand coup de pleines pages dans la Presse à l'occasion des journées du patrimoine, la visite du siège du groupe Kering et de la maison Balenciaga me semblait exiger une longue queue de visiteurs ...

Pas du tout ! Nous nous y sommes pointés samedi vers 13h 30 et nous sommes entrés sans aucune attente.

 

IMG_2733

 

IMG_2729

 

IMG_2730

 

IMG_2732

 

IMG_2739

Il faut dire que le chantier de la réhabilitation de cet immense parcelle en plein 7ème arrondissement avait duré plus de 10 ans et généré une foule de polémiques : imaginez qu'il était prévu d'y construire des logements sociaux, qui risquaient perturber la quiétude des riverains ...

Bref, de recours en recours, de difficulté technique - la sacristie de la chapelle se trouva malencontreusement démolie en cours de chantier - en retards de construction, nous avions l'impression que ce programme hyper-complexe ne sortirait jamais de terre. Et à vrai dire, je ne sais pas combien de logements sociaux ont été finalement réalisés sur le pourtour du terrain ...

Et voilà que renaît dans toute sa pureté originelle ce bâtiment de style Louis XIII édifié à l'origine pour permettre aux plus humbles de terminer leur existence. L'implantation de cet hôspice des incurables revêt la forme d'une double croix de Jérusalem. L'administration de l'Assistance publique l'a vendu en 1990 - avec deux autres hôpitaux - pour financer la construction de l'hôpital européen Georges Pompidou, le groupe Allianz en est aujourd'hui le propriétaire.

 

IMG_2734

 

IMG_2742

 

IMG_2744

 

IMG_2745

 

IMG_2748

L'hospice des Incurables fut fondé en 1634 par le grand aumonier de Louis XIII, le Cardinal de La Rochefoucauld, exauçant le voeu de l'abbé Joulet de Châtillon, aumonier d'Henri IV. L'hospice continue à accueillir les malades jusqu'en 1869, puis devient un hôpital indépendant et prend le nom de René Laënnec en 1878.

La réhabilitation a permis de remettre en valeur les volumes des grandes salles qui donnaient sur la chapelle et de reconstituer les jardins qui ponctuent les façades comme autant de cloîtres à ciel ouvert à partir de dessins anciens. C'est à présent un havre de paix en plein Paris.

A l'est de la vaste chapelle, qui a conservé sa belle chaire et son maître-autel comme ses peintures d'origine mais est devenue un espace d'exposition d'oeuvres contemporaines de la collection François Pinault, la maison de couture a choisi de projeter des images des collections du couturier (Cristobal Balenciage 1895 - 1972), totalement inédites.

Ici, tout est rigueur, silence, calme et volupté  ... avec un petit clin d'oeil toutefois : le groupe Kering (ex Pinault-Printemps-Redoute), c'est la famille de François Pinault. Le magnat breton du luxe ... a donc choisi de fixer son siège social tout à côté d'un des fleuron du Groupe LVMH et de son rival Bernard Arnault, à touche-touche du Bon marché ....

Et un petit élément de fierté toute personnelle : le mobilier de jardin du siège de Kering est équipé des mêmes fauteuils Fermob que ceux de ma terrasse ....

 

IMG_2747

 

 

Kering plan site

 

Posté par mpbernet à 07:35 - Journal de bord - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Une belle restauration !

    Posté par Jauneyris, 17 septembre 2018 à 09:48
  • Magnifique! J'espère que les etudiants et les personnes qui iront à vivre dans les logements sociaux sauront bien apprecier de vivre dans un des plus cher arrondissement de Paris (prix/metre carré!)

    Posté par Helga, 17 septembre 2018 à 16:03
  • J’y suis allée aussi samedi, mais un peu plus tard. Dommage cela m’aurait fait plaisir de vous croiser
    J’ai regretté qu’il n’y aie pas eu une évocation de l’hôpital par des anciennes photos par exemple. Je me suis demandée si tous ces papillons et autres insectes sont des vrais, ils sont tous si exactement semblables ! Je me suis approchée pour regarder de près et je n’ai pas réussi à me convaincre dans un sens ou un autre !
    J’ai aussi suivi une excellente visite guidée du Printemps dimanche en fin d’après-midi sans faire la queue. C’était très intéressant.

    Posté par Stamm92, 17 septembre 2018 à 21:14
  • C était mon choix mais mon ami ne pouvant pas prendre les transports nous sommes restés dans le 91/78
    Par contre j ai fait passé des diplômes d'Etat dans les années 90, Des conditions d hospitalisation & de travail dignes du début du XX°

    Posté par Martine, 20 septembre 2018 à 16:56

Poster un commentaire