Bigmammy en ligne

16 octobre 2018

Une promenade au cimetière de Montparnasse

 Bientôt la Toussaint ...

Sylvia Lopez

Une promenade qui vous fait sentir fabuleusement vivant !

Il y avait plus de 10 ans que nous n’avions pas fait cette balade insolite parmi les grands hommes – et femmes – disparus. Il n’y a pas plus calme derrière les hauts murs qui enserrent cette parcelle verte de 19 hectares, qui fut inaugurée en 1824 et constituait alors un espace hors les murs.

 

Alphonse Boudard

 

Baltard

 

Constantin Brancusi

 

Georges Wolinsky

Difficile en revanche de retrouver une sépulture en particulier tant la surface est utilisée au cm² près.

La numérotation des divisions démarre à partir de la place centrale où veille la statue du Génie du sommeil éternel … J’avais avec moi une liste de personnalités avec la partie où on pouvait les trouver, mais j’ai rapidement renoncé. Il fallait simplement « tomber » sur l’un ou l’autre des personnages célèbres : hommes politiques, intellectuels, artistes … qui sont inhumés ici, un endroit très chic et donc très recherché.

Un raccourci de la société bourgeoise : des monuments grandiloquents aux pierres tombales les plus dépouillées, parfois démunies de toute inscription. Un joyeux mélange des symboles : dans la mort, tout le monde se réunit : catholiques, juifs, bouddhistes, athées … Je n’ai pas vu de tombe musulmane.

 

Sainte-Beuve

Certaines familles ont choisi la simplicité, d’autres la magnificence. Il y a des modes, parfois les caveaux en hauteur en forme de chapelle très en vogue au XIXème siècle, sont à touche-touche ... Mais qui vient encore s'y recueillir ? Pour ma part, certaines démonstrations de puissance me semblent dérisoires.

 

Maryse Bastié

 

Les Boucicaut

 

Marguerite Duras

 

Valérie Benguigui

 

Gus

La première sépulture sur laquelle je me suis arrêtée est celle du dessinateur Gus, que j’ai connu et auquel j’ai jadis commandé une illustration pour le journal de mon entreprise. Avec une anecdote : il avait choisi de caricaturer un dieu du vent soufflant à l’encontre d’un navire toutes voiles dehors et ce dieu présentait le profil des pires caricatures antisémites de l’entre-deux guerres. Je lui avais demandé de le modifier … et c’était d’autant plus étrange qu’il était juif ! Il voisine avec Henri Langlois, le créateur de la cinémathèque française ….

Nous cherchions la tombe de Raymond Barre, dans la 18ème division. Nous ne l’avons pas trouvée.

En revanche, nous avons admiré celles de Constantin Brancusi, de l’architecte Baltard (toute de guingois, un comble !), d'Alphonse Boudard (L’hostobiographie) avec le rappel de ses titres de résistance, la sobriété toute protestante de celle de Maurice Couve de Murville, ministre des Affaires étrangères et Premier ministre de De Gaulle, cousin de ma marraine Marie-Claire de Commynes, celle de Serge Gainsbourg toujours fleurie et de Valérie Benguigui, toute rose, le monument dédié à la famille Boucicaut, fondatrice du concept des Grands magasins, le buste de Sainte-Beuve … sur la dalle de Marguerite Duras, chacun s’invite à déposer un crayon …

Certains ont connu la célébrité et d’autres sont à jamais oubliés, mais ils se rappellent à notre souvenir par une sépulture magnifique : qui se souvient de Sylvia Lopez, la sublime épouse du compositeur populaire des années cinquante Francis Lopez, foudroyée à 26 ans par une leucémie ? Qui a jamais entendu parler du député de la Moselle blessé à mort pendant les journées de juillet 1848, Auguste Dornès ? La jeune génération a-t-elle une idée de la pionnière de l’aviation que fut Maryse Bastié ?

 

P1240214

 

Maurice Couve de Murville

 

un poisson

Bref, à mon sens, le souvenir des trépassés ne doit pas encombrer l'espace des vivants. C’est dans le cœur que nous portons ceux qui nous ont aimés et que nous avons chéris.

Mon père disait toujours qu’il ne voulait en aucun cas finir avec une dalle de granit sur le ventre, dans un endroit où il serait la plupart du temps livré à la solitude.

Il a demandé à être incinéré, et je ferai comme lui !

Posté par mpbernet à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    A Montparnasse, je ne manque jamais d'aller voir la tombe de Joseph Kessel, le Lion restant un de mes livres préférés.
    Je compte aller aux Gonards à Versailles, classé remarquable, cette année si le beau temps persiste.

    Posté par Armelle, 16 octobre 2018 à 09:45
  • là où reposent ma mère et son compagnon !
    A l'ombre du pavillon de l'administration, à l'entrée du bd E. Quinet.
    Sans cesse dans le quartier, je ne la visite pas, je pense à elle, mais n'ai pas le culte de la dernière résidence.
    Incinérer oui, et avec dispersion des cendres

    Posté par manuela, 16 octobre 2018 à 09:50
  • 19 ha ! et chaque pouce en est "habité" ...une vraie "ville" !

    Le cimetière Montparnasse comme celui du Père Lachaise... je n'y suis jamais allée et pourtant j'aime cheminer le long des allées tranquilles toutes empreintes de mélancolie qui parcourent les cimetières, petits ou grands ... non par goût du morbide, bien au contraire, mais ces lieux, en plus d'être des havres de paix, sont de véritables livres d'histoire et d'histoires... des lieux où l'on se recueille aussi, déposant avec émotion une rose ou de plus rituelles fleurs sur la tombe de nos chers disparus... l'art s'y inscrit sous de multiples formes, parfois extravagantes, reflétant de multiples facettes de l'homme...toujours confronté à cet ultime mystère...

    Merci Bigmammy... j'aime vous emboîter le pas, quel que soit le lieu où vous vous promenez avec votre cher compagnon de voyage...

    Posté par Mairiuna, 16 octobre 2018 à 10:21
  • Oui à la "sobriété toute protestante".
    Moi aussi j'ai informé mes proches de mon souhait d'être incinérée.

    Posté par Sylvie, 16 octobre 2018 à 10:22
  • Moi aussi j'ai informé mes proches de mon souhait d'être incinérée et déposer au jardin du souvenir du cimetière .Je trouve très bien les paroles de votre papa.
    Bonne semaine.Becs Paulette

    Posté par Paulette, 16 octobre 2018 à 11:20
  • Victor

    Petite précision: Louis-Pierre Baltard (Architecte du Palais de Justice de Lyon, entre autre) est le père de Victor Baltard dont vous trouverez la sépulture au cimetière de Sceaux.
    Bonne journée.
    Mamico

    Posté par Mamico, 16 octobre 2018 à 11:25
  • Mon souhait est aussi de me faire incinérer, car je trouve inutile d'encombrer des parcelles de terre et le souvenir est dans les cœurs ; je l'ai dit à mon mari et mes enfants. Je leur ai aussi demandé de répandre mes cendres dans un bel endroit avec un beau point de vue ; et je pense que je l'ai trouvé en Aveyron, cet endroit.
    Bonne fin de journée

    Posté par Christiane, 16 octobre 2018 à 20:45
  • j'arrive ici par hasard et quel joli blog je découvre je continue ma visite !
    MERCI

    Posté par mariekafer, 17 octobre 2018 à 07:30
  • Coucou,
    Je n’ai jamais visité celui-là mais bien le Père Lachaise et tu as raison on se sent drôlement bien vivant dans ce genre de lieux.
    Merci pour le partage.
    Je viens moi aussi de publier un nouvel article sur ma semaine en Espagne, si cela te dit, tu viens dire bonjour quand tu veux.
    Belle journée à toi.
    Rohnny

    Posté par Rohnny, 17 octobre 2018 à 08:38

Poster un commentaire