Bigmammy en ligne

29 octobre 2018

Les experts du crime, document de Jean-Christophe Portes

 

experts

Jean-Christophe Portes, auteur des aventures révolutionnaires du jeune Victor Dauterive, nous fait pénétrer dans les laboratoires de l’IRCGN, l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. Bien loin de la licence poétique des séries télévisées des « Experts » de Las Vegas, Manhattan, Miami, NCIS et autres Section de Recherches, les spécialistes en criminalistique réunis à Pontoise se montrent beaucoup moins glamour et bien plus réservés dans leurs déclarations.

Leur mission essentielle et d’établir des preuves scientifiques étayant des faits à partir de traces et de dire si telle ou telle hypothèse est ou non possible, à quel pourcentage près, et ensuite d’aller défendre les conclusions de leur analyse devant un prétoire, parfois en face d’avocats renommés. Ils se déplacent rarement sur le terrain – c’est le travail des TIC ou techniciens en identificaton criminelle – mais travaillent sur les scellés, dans leur laboratoire. Chacun dans sa spécialité.

L’art de l’écrivain est de nous les présenter dans leur environnement : médecin légiste, odontologue, paléontologue, enthomologiste, expert en balistique, en dynamique des traces de sang, en explosifs, en peintures automobiles, en résidus de tir, en réseaux informatiques, en substances toxiques et stupéfiantes, en modes de comportement. Pas des machines – mais il en est de superpuissantes – mais des hommes et des femmes faits de chair et de sang eux aussi.

Généralement bardés de diplômes, ces hommes et ces femmes ont aussi exercé dans des fonctions opérationnelles avant de rejoindre l’IRCGN. Et, confrontés à l’indicible – l’identification des victimes d’un accident d’avion ou d’un tsunami, l’assassinat d’un enfant …- il leur faut se « blinder » pour ne pas craquer psychologiquement.

Cet aspect humain de l’enquête plus encore que l’explication volontairement imprécise des process d’élucidation (afin de ne donner aucune indication utile aux candidats au crime) apparaît le plus pertinent. J’en ajoute un : le coût faramineux de la manifestation de la vérité, en hommes, en savoirs, en matériels, en déplacements … Certaines énigmes mettent en effet des années à être résolues car toutes les informations sont confrontées, comparées, prêtes à être réexaminées à la lumière de progrès de la criminalistique.

 

Les experts du crime, dans la peau des enquêteurs scientifiques de la gendarmerie, document de Jean-Christophe Portes, édité chez City, 288p., 18,50€

 

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire