Bigmammy en ligne

17 novembre 2018

Mais pourquoi le jaune ????

 

Gilets jaunes

Mais pourquoi ces opposants ont-ils choisi cette couleur maudite ?

Je ne mets pas en cause la colère des manifestants - pour certains parfaitement légitime - mais je constate tout simplement que le rejet des corps intermédiaires – partis politiques et syndicats discrédités par leur manque d'efficacité depuis des années – n’est pas de nature à régler les conflits. Nous avons pourtant plus que jamais besoin de dialogue, et pour ce faire, il faut avoir des interlocuteurs reconnus et responsables. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.

C’était facile : chaque automobiliste a son gilet jaune dans sa boîte à gants (c’est une obligation introduite pour la sécurité des automobilistes en situation d’arrêt d’urgence sur le bas-côté de la route), et c’est un signe de reconnaissance à portée de main … Mais c’est méconnaître, dans le tréfonds de notre inconscient, la signification symbolique de cette couleur, depuis le haut moyen-âge. Le jaune est en effet considéré comme une couleur funeste … Et, dès le début de la matinée, on déplore déjà un mort et un blessé en urgence absolue ….

Une couleur associée depuis toujours aux traitres, à l’adultère, au mensonge, à la maladie, à la jalousie, à l’infamie. Il suffit de lire les ouvrages passionnants de Michel Pastoureau. Autrefois, le jaune était la couleur dont on habillait les bagnards et les prostituées, les enluminures représentaient Judas ou le chevalier félon Ganelon vêtus de jaune … sans parler plus récemment des briseurs de grèves, ni de la mortifère étoile jaune imposée par les nazis aux Juifs … J’ajoute le pavillon jaune, hissé au mât des navires en quarantaine, au symbole des émotions surjouées comme  « rire jaune », ou l’avertissement sportif « Carton jaune » …

Il n’y a qu’en Chine où le jaune était une couleur réservée à l’empereur.

A la mi-journée, on décomptait 125 000 participants à ce mouvement de protestation, près du double à 20 heures : significatif, mais pas un raz-de-marée. Un signal à considérer mais la politique ne se fait ni à la corbeille (comme disait le Général), ni sur les ronds-points. On verra si toutes ces personnes qui souhaitent que le gouvernement cède, obtiennent gain de cause ... mais sur quoi exactement ?

Depuis le 15 novembre, l’Etat – donc nous – n’a plus un sou en caisse et vit à crédit : une manière de reporter notre désir commun de plus de prestations pour moins de taxes … sur les générations futures puisque notre déficit accumulé depuis plus de 30 années de budget en déséquilibre sera payé par les générations futures.

C'est consternant !

Posté par mpbernet à 13:36 - Coup de gueule - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Merci pour cet article "éclairant " ! bonne journée

    Posté par Nikita, 17 novembre 2018 à 14:38
  • Bien dit, je ne connaissais pas toute la signification…
    Beau dimanche

    Posté par etlafeesatoile, 17 novembre 2018 à 18:01
  • Il fallait bien un étendard. Le gilet jaune parce que, peut être, c'est le carburant qui a fait déborder le vase du ras-le-bol.
    Un gilet jaune c'est moche et ça ne va avec rien mais c'est tendance.
    Et puis ce ne sont pas plus de prestations que réclament les manifestants mais vivre mieux de leur salaire qui fond à vue d'œil quand ils ont réglé le plein pour aller bosser, les taxes diverses et variées, etc...
    Ma fille vit en milieu rural. Elle a renoncé à bosser tant car entre son plein de carburant, le prix de la nounou et les impôts, le résultat est quasi négatif !
    Nous mêmes, mon époux fraîchement retraités, sortons moins. On va profiter de la gratuité des 1er dimanches d'hiver à Versailles pour voir des expos, on va au cinéma le lundi parce que c'est moins cher dans un Mégarama déprimant à souhait, on renonce à prendre le train car pour faire 4km jusque St Lazare c'est 17€ à nous deux et si on prend la caisse, c'est au moins 15€ de stationnement.
    Quant à la retraite complémentaire de mon mari, elle ne sera versée que début février parce qu'il leur faut 4 mois pour faire un calcul définitif.
    Donc…. les gens ne manifestent pas pour faire l'aumône mais pour vivre dignement !

    Posté par Armelle, 17 novembre 2018 à 18:09
    • Pendant au moins quinze années, j’ai travaillé pour un résultat zéro : frais de garde des petites, impôts supplémentaires, tout y passait … Sauf que pendant ces années, j’ai accumulé des droits à la retraite dont je bénéficie aujourd’hui. Mais c’est certain, mes enfants n’ont pas eu de maman à la maison. Chacun fait ses choix de vie. Nous vivons une transition technologique qui s’apparente à une révolution : mondialisation des échanges, émergence de pays qui produisent à bas coûts, réchauffement climatique et atteintes à l’environnement …. Comme toujours, nos gouvernants successifs n’ont pas voulu affronter les colères des citoyens devant les sacrifices indispensables. Trente années de déficits accumulés ne se résolvent pas en 18 mois. Les rigidités sociologiques sont traditionnelles en France. Et ce ne sont pas 250 000 personnes sincères descendues dans la rue qui y changeront quelque chose … Je crains aussi leur déception encore plus forte – car en réalité, on n’a pas le choix et il n’est aucune alternative valable actuellement.
      Provenance : Courrier pour Windows 10
      De : Armelle
      Envoyé le :samedi 17 novembre 2018 18:09
      À : mpbernet@wanadoo.fr
      Objet :Nouveau commentaire de Armelle [Bigmammy en ligne]

      Posté par mpbernet, 17 novembre 2018 à 18:19
  • Je ne sais que penser de tout cela. Bien évidemment beaucoup trop d'abus dans certains domaines... (Pour ne pas dire tous les domaines).
    L'évolution des nouvelles technologies...
    Il y a plus de 50 ans, peu de voitures... peu de voyages pour ne pas dire pas du tout... pratiquement pas d'avion, pas de bateau de croisières.., pas de canon à neige artificielle dans les stations etc...
    La planète est en train de payer tout cela... et nous aussi...
    Il faudrait peut-être que nos gouvernements revoient, réfléchir à tout cela... A leurs moyens de transports à eux aussi... et pas que...
    Enfin, il y aurait tellement à dire...
    Essayons de garder le moral... Positivons... Il le faut !!!

    Posté par Binchy, 17 novembre 2018 à 21:55
  • Oh les fautes ! Je viens de me relire...!!!
    Bonne soirée à vous deux et très bon dimanche.
    Amitiés.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 17 novembre 2018 à 21:56
  • D'accord sur l'analyse de la situation mais pas du tout pour attribuer encore aujourd'hui une malédiction sur la couleur jaune.
    Pastoureau en charge la barque mais même dans la peinture de la Renaissance le jaune a été positivement utilisé pour St Joseph et StPieŕre notamment..
    J'aime le jaune sa gaite son optimisme et tant pis s'il fut symboliquement dédié aux traîtres aux musulmans et aux juifs aussi tant qu'à faire

    Posté par Manuela, 18 novembre 2018 à 12:10

Poster un commentaire