Bigmammy en ligne

25 novembre 2018

La vallée des immortels, 25ème épisode des aventures de Blake et Mortimer

valléeimmortels

Il aura encore fallu deux longues années pour avoir en mains le dernier épisode (le 25ème) des aventures de mes héros préférés Blake et Mortimer. Oui, je sais, la production d’une telle œuvre est particulièrement longue. Avec une nouvelle fois au scénario – Yves Sente (c'est sa 7ème collaboration à la série) – et aux pinceaux Teun Berserik et Peter Van Dongen également responsable de la mise en couleur.

Car la perpétuation de l’œuvre d’Edgar P. Jacobs suit des règles strictes : le temps – nos héros ne vieillissent pas ou si peu – l’ambiance et la lumière avec des clairs-obscurs et des ciels sublimes, de la science-fiction, des cheminements souterrains.

Nous voici plongés dans l’atmosphère délétère des derniers mois de la Guerre civile chinoise, en janvier 1949. La troisième guerre mondiale qui opposait l’empereur Bassam-Damdu à l’ensemble du monde civilisé a échoué grâce aux armes nouvelles mises au point par le Professeur Mortimer et pilotées par le Capitaine Blake, que nous avons quittés après « Le secret de l’Espadon ». Cependant, une fois encore, l’odieux Olrik (mais il n'y aurait pas de bonne aventure sans lui !) a réussi à s’enfuir de Lhassa anéantie par les troupes alliées, à bord d’une « Aile Rouge ».

Olrik ne va pourtant pas aller bien loin car il est capturé dans le sud du Yunnan par le seigneur de la guerre chinois Xi-Li et sa troupe de bandits (le capitaine Biang, en liaison avec la triade de Chou, Mo, Miss Lo ….) qui compte bien tirer parti de l’affrontement entre les troupes de Tchang Kaï Shek et de Mao Zedong.

Cela vous paraît embrouillé ? ça l’est !

Il est question ici de réunir deux antiques parchemins datant de la première dynastie Quin. Encore une affaire classique de « McGuffin »* et, malheureusement, nous n’aurons la solution de l’intrigue que dans le second tome …. Caramba, il va falloir encore attendre !

C’est égal, le plaisir est toujours là et, au fil des années, j’ai autant de plaisir à lire et à relire les aventures du savant à la riposte prompte et du bel officier blond si courageux. On relève de nombreux clins d’œil à Hergé (la couverture, l’apparition de l’immonde Gibbons …) et on se demande comment Mortimer, et Nazir – vont se sortir de cette passe dangereuse.

 

* la technique scénaristique du McGuffin est très cinématographique : il s'agit d'un objet (le fétiche à l'oreille cassée de Tintin, le faucon maltais, le diamant vert, la panthère rose ...), le plus souvent mystérieux, un secret, une révélation qui sert de prétexte à une poursuite entre bons et méchants et lance l’aventure …

 

La vallée des Immortels, tome 1, d'après les personnages Blake et Mortimer créés par E.P. Jacobs, par Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen, 56 p. 15,95€

Posté par mpbernet à 07:56 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire