Bigmammy en ligne

05 décembre 2018

Inch'Allah, l'islamisation à visage découvert, enquête spotlight en Seine-Saint-denis

 

Inch'Allah

Gérard Davet et Fabrice Lhomme, figures emblématiques du journalisme d’investigation depuis qu’ils ont provoqué la chute de François Hollande avec leur livre « Un Président ne devrait pas dire ça » ont supervisé cette enquête sur l’islamisation à visage découvert réalisée par cinq étudiants en journalisme en Seine-Saint-Denis.

Un département choisi pour ses 1,6 million d’habitants, le plus pauvre de France et qui compte le plus d’immigrés, dont une forte proportion de musulmans. L’enquête a duré huit mois, les reporters issus du CFJ (Centre de formation des journalistes), ont rassemblé près de 200 témoignages d’hommes et de femmes de tous horizons qui parlent sans langue de bois, et à visage découvert.

C’est édifiant. Mais certainement pas une surprise. Je constate qu’entre naïveté et angélisme des pouvoirs publics, laïcité exacerbée et totalement contre-productive et clientélisme municipal, nous avons collectivement tout faux. Car rigorisme religieux n’est pas obligatoirement synonyme de radicalisation violente.

Ce qu'il faut combattre, c'est l'endoctrinement des plus faibles, incapables d'exercer leur libre arbitre (les enfants, les filles ...). Nos institutions garantissent le libre choix de sa religion. Ce qui n’est pas tolérable, c’est la pression exercée sur des citoyens par un prosélytisme agressif assumé, qui pousse des agnostiques à se convertir pour avoir simplement la paix dans leur quartier.

Ce qui choque, c’est la faiblesse des élus, de quelque bord qu’il soient. A côté d’un lobbying électoraliste communautaire indifférent aux étiquettes politiques pour obtenir satisfaction (ouvrir une école privée, construire une mosquée, exiger des repas halal dans les cantines scolaires ou des espaces séparés pour les femmes dans les lieux publics, etc) … l’enquête décrypte les petites manœuvres et les grosses combines des élus pour s’attacher le vote des associations musulmanes comme la tolérance de municipalités, essentiellement de gauche, qui surfent sur un anti sionisme aux relents d’antisémitisme. On en vient à comprendre le rejet des structures politiques par une partie grandissante de la population et donc la mise en péril de la démocratie.

Ce qui inquiète, c’est le témoignage d’un flic des RG (renseignements généraux) sur les effets de la réforme Sarkozy de 2008 qui a fait exploser toutes les structures de terrain permettant de percevoir les « signaux faibles » et privant les responsables de toute possibilité d’anticipation. Toute ressemblance avec des événements actuels ….

Bref, un tableau bien sombre d’une situation qu’on a laissé pourrir, autour de la question du voile, de la mauvaise qualité de l’enseignement public, l’ethnicisation de réunions dans les universités pourtant fondées jadis selon les principes marxistes, freudiens et anticléricaux … les arrangements des entreprises avec une pratique religieuse envahissante … Une découverte cocasse : celle de la roqya, cette médecine alternative prophétique en plein essor, qui fait appel aux djinns, au mauvais œil …. Et enrichit des guérisseurs autoproclamés …

Ce qui surprend aussi, en ces temps de violences urbaines : le calme des quartiers dits sensibles … Evidemment, rien ne doit perturber le commerce local …. Mais on n’a encore pas tout vu ?

 

Inch’Allah, enquête sur l’islamisation à visage découvert coordonnée par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, édité chez Fayard, 292 p., 20€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Merci pour cette lecture éclairante et édifiante qui résume bien la situation dans notre pays ! Question préoccupante concernant le commerce local, avons-nous les moyens pour combattre un tel fléau ??
    Merci à vous. Bonne journée.

    Posté par Geneviève, 05 décembre 2018 à 10:15
  • Même s il y a des vérités la méthodologie est très discutable

    Posté par Martine, 05 décembre 2018 à 11:59

Poster un commentaire