Bigmammy en ligne

31 janvier 2019

La femme au serpent, polar historique de Claude Izner

Izner

 

Où l’on retrouve avec plaisir le nouvel héros des sœurs Liliane et Laurence, écrivant à quatre mains sous le pseudonyme de Claude Izner : Jeremy Nelson, jeune pianiste de jazz arrivé de New York à la recherche de ses racines familiales européennes.

Il commence par Londres et, oh ! surprise, voici que nous retrouvons aussi la famille des libraires de la série des enquêtes de Victor Legris mais avec vingt années de plus : Victor, Kenji Mori, Tasha Kherson ….

Nous voici à l’automne 1921. Jeremy court le cachet comme pianiste dans les restaurants et cafés-concerts où se trémoussent les rescapés de la Grande Guerre, les peintres de Montmartre et de Montparnasse, les dadaïstes, les nouveaux-riches. De la rue Bergère au carrefour Vavin, des petits logements miteux où on s’héberge quand on est dans la mouise aux appartements cossus les vedettes, Paris se parcourt aisément en métro.

Comme toujours, des personnages foisonnants : un vendeur de faux-cols en celluloïd collectionneur de cartes postales reproduisant les tableaux de maîtres, un cordonnier, un jeune fou de cinéma qui joue les détectives occasionnels, et des artistes de music-hall pas très nets. La solidarité sans faille de la communauté juive venue d’Ukraine, leur travail acharné, des références musicales et littéraires sans doute difficiles à décoder pour les plus jeunes lecteurs, la référence constante à l’actualité de l’époque comme l’affaire Landru … les amateurs de la série des Victor Legris ne seront pas dépaysés, mais ce n'est pas le meilleur opus de la collection.

L’intrigue policière – un mystérieux tueur en série qui, tel Arsène Lupin, dépose une carte postale de la belle Simonetta Vespucci auprès de ses victimes – est totalement invraisemblable et dénuée de tout détective, hormis le jeune et sympathique héros Jérémy. La chute m’est apparue cousue de fil blanc. Mais qu’importe, l’important c’est le cadre du Paris des années folles et la verve de l’auteur … Et donc, j’ai déjà précommandé le prochain épisode à paraître dans quelques semaines.

 

La femme au serpent, thriller historique de Claude Izner, chez 10/18 dans la collection « Grands détectives », 334 p., 16,90€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Merci pour cette référence bibliographique que je garde en note.

    Posté par Jauneyris, 31 janvier 2019 à 09:13

Poster un commentaire