Bigmammy en ligne

03 février 2019

Le grand bêtisier de l'histoire de France, par Alain Dag'Naud

Bêtisier

Alain Dag’Naud est un agrégé d’histoire qui exploite un bon filon pour publier des best-sellers chez Larousse : il surfe sur les innombrables couacs de notre histoire, en choisissant avec délices l’angle des mauvaises décisions et des mots malheureux des gens au pouvoir.

Ce médiéviste natif de Vitré écrit aussi dans le Canard Enchaîné et continue avec profit à tirer un fil à la longueur inépuisable : le grand bêtisier du Moyen-Âge, des Révolutions, des Rois de France, des Présidents … plus quelques guides sur sa Bretagne natale.

Un pavé de plus de 700 pages, que, contrairement à mon habitude devant chacun des livres d’histoire de France que je collectionne, je ne l’ai pas lu encore de A à Z, mais en glanant ici et là quelques chapitres.

Côté documentation, c’est nickel, rien à reprocher. Mais je me sens un peu dans mes petits souliers pour formuler ma principale critique, car cet ouvrage m’a été offert par une de mes filles à Noël : je ne supporte pas les sous-titres en forme de lourds calembours.

Les citations, les « bons mots » - une vieille habitude des gens d’esprit à défaut de réflexion profonde - qui figurent en marge, j’accepte, mais les intertitres incessants, quasiment illisibles, où il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour comprendre la groooosssse plaisanterie, c’est lassant.

C’est surtout dommage car le livre permet à ceux que l’histoire intéresse – et l’engouement pour les émissions télévisuelles de vulgarisation le prouve (merci à messieurs Ferrand et Bern) - d’apprendre plein de choses, même en regardant par le petit bout de la lorgnette. Je n’oublie pas que l’une des sources de mon intérêt pour l’histoire fut la lecture en cachette – j’avais 13 ans au début des années soixante – de la série « Les histoires d’amour de l’histoire de France », œuvre maîtresse – c’est bien le cas de le dire – en 10 volumes et 300 récits, de l'historien Guy Breton (1919 - 2008).

La partie contemporaine du bêtisier ne présente pas le plus d’intérêt, elle devra sans doute composer un nouvel épisode, tellement elle est riche de scandales et de bévues. Mais il faudra prendre un peu de recul.

Quand je pense que la corporation des historiens patentés (traduisez : ceux qui ont suivi un cursus universitaire classique comme l’auteur de ce bêtisier) se mêle parfois de reprocher à Jean-Christian Petitfils le fait qu’il n’appartient pas à leur confrérie mais qu’ils ne reprocheront rien à leur collègue … les bras m’en tombent.

 

Le grand bêtisier de l’histoire de France, par Alain Dag’Naud, publié chez Larousse, 736 p., 25€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Universitaires...

    Effectivement les historiens entre eux... Franck Ferrand a raconté lors d’une rencontre publique comment il avait été traité avec dérision au cours d’une émission littéraire par Max Gallo et l’animateur FB pour ne pas le nommer. Et à l’Université du Temps Libre dont je suis simple auditrice le comité directeur qui choisit les conférenciers est très réticent à inviter certains ... « mais enfin ce n’est pas un universitaire « Que dire de plus!

    Posté par Brigitte, 03 février 2019 à 09:10

Poster un commentaire