Bigmammy en ligne

27 juin 2019

Jours de chaleur ...

P1240413

IMG_4185

IMG_4184

Depuis bientôt trois jours, nous ne sortons plus ou presque. 

Pendant les deux premières semaines de notre séjour en Lot-et-Garonne, nous avions eu carrément froid, remis le chauffage, vécu avec des pulls. Et tout à coup, la touffeur ...

A midi : 31° à l'ombre, à 18 h. : 36° ... mais nous ne nous plaignons pas car en ville, ce doit être pire. Même à Singapour, où la chaleur règne toute l'année, nous n'avions jamais eu si chaud. 

La chaleur ardente, c'est comme la pluie incessante : on reste claquemuré à l'intérieur. Notre maison est bâtie en pierres. Deux murs espacés de deux pieds, et un bourrage en terre et matériaux divers entre les deux. Les anciens savaient comment faire et surtout, ils savaient où implanter et orienter la maison sur la parcelle, en fonction de la course du soleil ... Notre chambre est située au nord .... la couette y est tout à fait supportable la nuit. Les fenêtres sont parcimonieuses. C'est d'ailleurs ce qui nous a permis d'acquérir cette maison : les propriétaires précédents manquaient de lumière.

Donc, depuis 3 jours, nous ne descendons même pas en ville pour acheter le journal et le pain, nous vivons sur nos réserves. En évitant d'ouvrir trop souvent les portes, en tirant les rideaux, nous maintenons une ambiance intérieure à 24°. C'est la climatisation naturelle : environ 10° d'écart entre l'intérieur et l'extérieur, dans un sens comme dans l'autre, été comme hiver, sans consommation d'électricité ni rejet de CO². Et nous nous forçons à boire ...

Nous ne profitons pas non plus de la piscine car son moteur s'est arrêté au beau milieu du pic de chaleur et, naturellement, l'eau est devenue verte. Il a fallu l'intervention des professionnels et remplacer des pièces, traiter l'eau contre les micro-algues envahissantes ... Aujourd'hui, tout est redevenu normal ... Mais on ne va pas risquer de se griller les plantes des pieds sur les dalles chauffées à blanc.

Il ne faudrait pas que cette canicule dure trop longtemps car je sens que jour après jour, la maison se réchauffe ...  Heureusement que nous n'avons pas de petits-enfants en garde, ils ne pourraient pas sortir après 10 heures du matin. Et que je n'ai pas acheté de géraniums, ils seraient totalement grillés.

Vivement dimanche !

Posté par mpbernet à 07:23 - Journal de bord - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • BONJOUR chère amie BIGMAMMY

    Eh oui nous traversons une drôle de période dite "CANICULAIRE" et il faut que nous soyons résistants "face à cette période inhabituelle " Je suppose que, comme moi, vous dormez peu. Cette nuit j'avais laissé la fenêtre de ma chambre ouverte avec le store "entrouvert" soit l'atmosphère était supportable .Dans l'établissement où je suis il y a juste une "pièce climatisée" au rez de chaussée,soit on peut y accéder-mais moi j'avais apporté un ventilateur de chez moi- ce dernier commence à "avoir de l'âge mais hier il a tout de même tourné .bONNE Journée à vous- de ce pas je vais me rendre à la cuisine pour me préparer "un bon café"et je vais "déguster une ou 2 tranches de brioche que je possède , cela va me donner "un cout de fouet pour le démarrage". AMITIES depuis BEAUMONT (Puy de Dome)

    Posté par Alisson, 27 juin 2019 à 07:51
  • Eh bien en Basse Normandie nous échappons à cette canicule, j’ai même été obligée de mettre un pull hier en fin d’après-midi pour cueillir mes cassis situés à l’ombre du cerisier, la température n’excède pas les 24° au plus chaud de la journée.

    Posté par Jauneyris, 27 juin 2019 à 08:51
  • Nos ancêtres qui ont construit des maisons en pierre avec des murs épais savaient ce qu'ils faisaient… cela ne veut pas dire que tout était parfait alors mais ils savaient faire preuve d'un minimum de bon sens dans leurs constructions, ce qui est loin d'être toujours le cas aujourd'hui. Je me souviens de la maison de ma grand-mère, située sur un côteau dans un joli petit coin de Touraine, et construite en pierre de tuffeau… une maison vigneronne, toute simple mais elle était si fraîche en été…
    Ici, au sud de Bordeaux, il fait chaud chaud chaud… ce matin, tout comme hier matin, l'atmosphère est étouffante et humide. Le ciel est couvert et il y a comme un voile brumeux qui s'attarde. Est-ce un effet de la pollution ? Sans doute en partie car l'autoroute où circulent, nuit et jour, des files ininterrompues de camions en provenance d'Espagne et du Portugal ne se trouve qu'à 2 km à vol d'oiseau. Notre maison a été construite au milieu des pins, en bordure d'une rue peu passagère autrefois mais qui sert aujourd'hui d'itinéraire bis pour les gens qui vont travailler … heureusement la forêt n'est qu'à deux pas… l'après-midi, le soleil donne à plein et il fait très chaud. Quand on sort de la maison, c'est le choc car il fait presque vingt degrés de plus qu'à l'intérieur ! Plus de 40 degrés hier. Les nuits sont difficiles, on ne peut ouvrir la fenêtre que sur le petit matin tant il fait chaud dehors et on se réveille plus fatigué qu'en se couchant la veille au soir… bref, nous-aussi on se dit par ici "vivement dimanche" et on pense à tous ceux qui vivent dans les grandes tours d'immeubles que l'on commence à voir fleurir un peu partout dans certains quartiers de Bordeaux qui se bétonnent à vue d'œil et dont on espère que les résidents n'y feront qu'un court passage…
    Bonne journée Bigmammy…de belles journées sont à venir mais espérons que l'été ne sera pas trop chaud !

    Posté par Mairiuna, 27 juin 2019 à 09:49
  • Il fait vraiment trop chaud; vous avez la chance d'avoir une maison ancienne très fraîche...
    Jauneyris, j'aimerais en ce moment habiter en Normandie ! Ici 41° à l'ombre de prévus cet après-midi; déjà 30° à 8h du matin; ce sera la journée la plus chaude de cette vague de chaleur. Bonne journée

    Posté par Nikita, 27 juin 2019 à 09:57
  • Très difficile à supporter avec en plus la pollution, dans le sud Essonne cela est comme à Paris, car la forêt de Rambouillet la repousse vers nous...hier soir à 21h il y avait 29°dans l appartement, et le vent plein sud est très très chaud
    Terminant un traitement pour une infection j ai une peur bleue que cela reprenne, vivement dimanche

    Posté par Martine, 27 juin 2019 à 10:29
  • La canicule et l'habitation

    Bonjour Madame.
    Effectivement, nous avons à faire face à une canicule, assez rare, pour cette période (quoique..).
    Cette semaine, particulière, sera une souffrance pour toutes celles et ceux qui travaillent(même dans les bureaux..), et surtout pour toutes celles et ceux qui habitent en ville..
    Il est, malheureusement, à reconnaître, que là où, bien avant, je veux dire, il y a 45 ans et 50 ans de cela, on ne pouvait guère parler de chaleur et surtout forte chaleur, comme pollution et pics de pollution, aujourd'hui, nous sommes d'avantage et directement confrontés à cela..
    Pour exemple, lorsque j'étais en poste en informatique à Paris, entre 1990 et 1997, les premiers "vrai" pics de pollution sont apparus (1994 ou 1995, je crois..), et avec les premiers cas de bronchiolite.
    Je ne pratiquais plus de sport (footing-jogging..) durant ces périodes, et ce de juin à septembre..
    Maintenant, concernant ces chaleurs et/ou forme de canicule, il faut savoir que ce n'est pas la première fois, ni en référence à..2003.(il suffit de se rappeler la période de sécheresse de 1976..)
    Lorsque nous étions (chaque année), en vacances, depuis 2010, dans les Landes(sud-ouest), et auprès de nos petits-enfants, et du côté de BIscarrosse-plage, il y avait déjà de bonnes températures, plus que positives, tout comme dans le Midi et l'ensemble du pourtour Méditerranéen.
    Mais, en 2016, et dans la localité ou notre gendre a construit (2014-2015..), nous avons eu une première semaine à 50°C et la seconde à 52°C, sans mentir, en plein soleil.Donc, pas d'activité physique de 10h0 le matin jusqu'après 16h30 voir 17h00.. et pas de piscine..non plus.
    En 2017, c'était bien pire, et avec une première semaine à 52°C, et la seconde à 54°C (vérifié, en plein soleil, avec un thermomètre adapté et durant plus d'un quart-d'heure !..).
    Concernant l'habitation, l'implantation de la maison sur le terrain(avec un terrain bien situé et également bien orienté, sans masques ni autres..) en orientation et tout en tenant compte de la course du soleil, tout au long de la journée, été comme hiver, a son importance. Mais l'isolation (en murs et en général..) est également très important ! Notre maison actuelle, construite en 1983-1984, est bien orientée et bien isolée(les murs porteurs font 220mm ou 22 cm, mais pas en agglos creux ou parpaings de béton ciment..). Aujourd'hui, pour avoir la même équivalence en isolation en mur, il faudrait..40 cm, c'est peu dire..
    La R.T. 2012 prévoit et recommande une isolation en murs porteurs avec un R Thermique minimum et total de 4,35 (conseillé mais pas..imposé ni surtout..contrôlé..).
    Pour avoir cette équivalence, il faut pour cela utiliser, par exemple, des briques creuses à alvéoles verticales marque Bellenberg, la 3B, avec un R Thermique au nu, de 3,40, et sinon mieux la brique de la marque Juwo, la S9, et avec un R Thermique au nu de..4,07. Avec cette dernière, en murs finis, on peut arriver à..5,50 en R Thermique final.
    Je dis cela, car, en avançant dans le temps (sans être alarmiste pour autant, encore moins défaitiste ou anxieux..), il faudra d'avantage penser à une réelle isolation thermique et réellement efficace, non seulement pour l'hiver et par mauvais temps, fortes pluies et vents forts, mais également et surtout pour les pics de chaleur l'été, ou de début juin à fin septembre...
    Voilà pour mes propos tenus à ce sujet et complément en guise d'explicatifs pour l'habitat..
    Bonne fin de journée à vous, à l'ombre ou au frais à l'intérieur, bonne fin de semaine comme weekend qui vient, respectueusement..Denis.

    Posté par janus157, 27 juin 2019 à 18:14

Poster un commentaire