Bigmammy en ligne

12 juillet 2019

Mémoires d'Hadrien, roman de Marguerite Yourcenar

mémoires Yourcenar

Hadrien

Entre deux polars, je me plonge dans un monument de la langue française … Car dans ma bibliothèque d’été, il y a aussi des chefs d’œuvres. Ce n’est pas par hasard que Marguerite Yourcenar fut la première femme à être élue à l’Académie française en 1960 …

Pour moi qui, malgré sept années d’études classiques de latin et de grec, n’ai retenu de l’histoire romaine que les aventures d’Alix l’intrépide, voici une autobiographie romancée qui nous fait vivre dans les fastes de l’Empire romain à son apogée. Hadrien (76 – 138), fils adoptif de Trajan, général d’élite, désigné empereur en 117, fin lettré, admirateur de la culture grecque, mauvais mari mais amant transi du jeune éphèbe Antinoüs qu’il va diviniser, lucide philosophe, bâtisseur et pacificateur, sent sa mort prochaine.

A l’attention de ses successeurs, par lui désignés et adoptés selon la coutume romaine – Antonin le Pieux puis surtout Marc-Aurèle -  il retrace les grandes étapes de son règne, les vicissitudes de la défense de l’empire – souvenons-nous du mur qu’il fit construire entre l’Ecosse et l’Angleterre – les luttes incessantes au long du limès, la révolte des Zélotes et sa méfiance envers les Juifs, l’abandon des conquêtes que Rome n’est plus en mesure de défendre. Son amour de la littérature, son  penchant pour les beaux jeunes hommes, qui n’est en aucun cas un scandale dans cette civilisation antique, sa détresse à la mort d’Antinoüs, nous touchent.

Mais avant tout, c’est la richesse de la narration, ce style éblouissant fait d’élégance et de fluidité qui fait oublier l’érudition du propos. On s’attache à suivre la réflexion honnête de cet homme de pouvoir qui demeure cependant si proche de nous. Savoir que l’ouvrage a été écrit entre 1924 et 1951 en est d’autant plus étonnant.

Une réflexion unique sur l’ambition, l’amour, la vieillesse, le suicide, la difficulté de déclencher des guerres sanglantes pour la sauvegarde de l’honneur et de l’intégrité de l’empire, la souffrance et la solitude du pouvoir. Une lecture pleine de sens. Un classique.

 

Mémoires d’Hadrien, roman par Marguerite Yourcenar, édité dans la collection blanche de Gallimard, 358 p., 24,50€

Posté par mpbernet à 07:24 - Lu et vu pour vous - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Un grand souvenir de lecture pour moi, d’autant que mon prof de maîtrise en Lettres Classiques était un spécialiste des recherches archéologiques sur Antinoopolis, la ville fondée en Égypte par Hadrien après la noyade de son grand amour... C’était il a quelque quarante ans!
    Et la philosophie stoïcienne, thème intéressant aussi.

    Posté par Brigitte, 12 juillet 2019 à 08:36
  • Bonjour
    Moi aussi avec vous j'aime Marguerite naturalmente l 'ho letta in italiano bonnejournée

    Posté par Olga, 12 juillet 2019 à 11:13
  • Les mémoires d Hadrien,je n ai jamais pu le finir, mais je n ai que peu d intérêt pour Rome ou Athènes

    Par contre je me rappelle **le coup de grâce** qui se passait dans la fin des années 30 dans les pays baltes
    Et aussi le film avec Margareth Von Trotta, une merveilleuse actrice

    Posté par Martine, 12 juillet 2019 à 12:01
  • La première fois que j‘ai lu ce livre magnifique, j‘étais toute jeune, et j‘avais le dictionnaire à proximité! Puis je l‘ai relu un peu plus tard, et j‘ai bien fait car je n‘avais pas tout saisi. Enfin je l‘ai re-relu vers 60 ans, et ce fut un éblouissement. Je pense qu‘il faut avoir un peu vécu, comme Hadrien qui se tourne vers son passé.

    Posté par Marie-Laure, 13 juillet 2019 à 14:37
  • J'ai beaucoup apprécié cet ouvrage que j'ai relu il y a quelques années.

    Posté par Jauneyris, 15 juillet 2019 à 00:19

Poster un commentaire