Bigmammy en ligne

26 août 2019

La France de Vichy (1940 - 1944), par Robert O. Paxton

 

Paxton-Robert-O-La-France-De-Vichy

Mais pourquoi n’ai-je pas lu ce livre, présent dans ma bibliothèque depuis plus de vingt ans, avant ces jours-ci ?

Sans doute les célébrations anniversaires à répétition de la fin de la Seconde Guerre mondiale y sont-elles pour beaucoup. Car cet ouvrage, dont la première édition date de 1972 (celle que j’ai en mains date de 1997) est LA référence historique qui décrit avec clarté ce que furent les années funestes de l’Etat Français entre 1940 et 1944.

C’est un historien américain né en 1932 qui livre cette somme, loin donc des a-priori des chapelles historiques françaises. Il porte ainsi un regard objectif sur ce que fut la collaboration du gouvernement du Maréchal Pétain avec la toute puissance allemande après la débâcle de mai 1940. D’autant plus que cette édition a permis de mettre à jour certaines données et d’accéder à des archives non disponibles lors de la première.

Malgré une connaissance que je pensais assez approfondie – quoiqu’absolument non professionnelle – de l’histoire de cette époque terrible vécue intensément par mes parents – l’un prisonnier de Poméranie jusqu’en février 1942, l’autre au Maroc puis à Alger auprès du Général De Gaulle à partir de mai 1943, je fais plusieurs découvertes.

En premier lieu, le fait que la collaboration ne fut pas une exigence allemande mais une proposition de la France qu’Hitler repoussa en dernière analyse. Pendant toutes ces années et jusqu’en 1944, Vichy tente d’obtenir un règlement global de la paix en espérant des allégements des conditions drastiques de l’armistice.

Ensuite, le rôle et la place de l’Empire dans ces négociations. Cependant, jusqu’à la défaite des anglo-alliés et des gaullistes devant Dakar, les Allemands ne sont pas convaincus de la volonté de coopérer de Vichy.

Dans cette période, il y a plusieurs tournants. Le premier est le 13 décembre 1940 lorsque Pétain se sépare de Laval, ce qu’Hitler considère comme une injure personnelle. Darlan le remplace et obtient des assouplissements aux conditions d’armistice en échange de bases en Syrie et à Bizerte pour l’Afrika Korps. Toujours la prédominance du fait impérial … Quand Laval revient au pouvoir, il ne peut plus rien obtenir d’une Allemagne en mauvaise posture.

Les mesures coercitives de Vichy (contre les francs-maçons, les communistes et surtout les Juifs) n’ont pas été imposées par les Allemands. Ce qui intéresse Hitler, c’est essentiellement la ressource qu’il tire de la France (indemnité d’occupation, matières premières, ouvriers qualifiés) : 58% du revenu annuel de la France sont prélevés par l’Allemagne entre 1940 et 1944.

Selon Paxton, la France de Vichy est plus traditionnaliste que fasciste. La France rejette la République mais pas assez pour vouloir la remplacer par un régime n’ayant aucune racine dans son histoire. La grande peur de Vichy, c’est la guerre civile qui ne manquerait pas de suivre une victoire de la Résistance : la Libération par les armes serait pire que l’Occupation … D’où la création de la Milice et la chasse aux résistants.

Enfin, on ne peut négliger l’extraordinaire prégnance des techniciens et de la haute fonction publique, qui va perdurer dans les années ultérieures, bien nécessaire pour redresser le pays après la guerre …

Ce livre est donc un ouvrage indispensable pour porter, après 75 ans, un regard apaisé sur ces années que certains ont voulu, dès le conflit passé, gommer de notre histoire.

 

La France de Vichy (1940 – 1944) – Vichy France, Old Guard and New Order – publié au Seuil, collection L’univers historique – traduit de l’américain par Claude Bertrand (c’est la mère de Jean-Pierre Azema), préfacé par Stanley Hoffmann. 453 p. et en format Poche.

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • victimes

    Francs maçons, communistes et juifs ont été effectivement les objectifs des nazis mais homosexuels et tziganes aussi. Il serait plus conforme à la réalité de ne pas les oublier.

    Posté par BERNARDI, 26 août 2019 à 14:41
  • Bonjour,
    Je l'ai acheté lors d'un passage à Vichy au mois de mars( collection Points Histoire) et puis la pile de bouquins à lire s'est mise à grandir. Il s'est alors trouvé tout au fond..Grâce à vous il est maintenant au sommet.
    Merci

    Posté par Lyllia, 26 août 2019 à 16:31
  • Bonjour
    Rien à voir avec l objet du jour...
    Comme vous affectionnez les pulls cachemire d Éric Bompard, c est juste pour vous informer qu il y a une vente privée à compter d aujourd’hui (au cas où vous n en n auriez pas connaissance)
    Et encore merci pour tous vos mots quotidiens auxquels je suis assidue
    Bien à vous
    Mony

    Posté par Mony, 26 août 2019 à 16:56
  • Je l ai lu il y a dejà un certain nombre d années; Une référence

    Posté par Martine, 28 août 2019 à 22:13

Poster un commentaire