Bigmammy en ligne

05 octobre 2019

Degas à l'Opéra, exposition au musée d'Orsay

affiche-degas-verticale

« De ses débuts dans les années 1860 jusqu'à ses oeuvres ultimes au-delà de 1900, Degas a fait de l'Opéra le point central de ses travaux, sa "chambre à lui". Il en explore les divers espaces - salle et scène, loges, foyer, salle de danse -, s'attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens de l'orchestre, spectateurs, abonnés en habit noir hantant les coulisses. Cet univers clos est un microcosme aux infinies possibilités et permet toutes les expérimentations : multiplicité des points de vue, contraste des éclairages, étude du mouvement et de la vérité du geste. »

Le musée d’Orsay présente ainsi cette magistrale rétrospective du sujet majeur de cet immense artiste – avec les courses de chevaux, mais c’est là aussi un hymne au mouvement !

 

au repos

 

Le bassiste

 

danseuse de 14 ans

 

IMG_0009

Edgar Degas (1834-1917) fait partie de la classe intellectuelle et a baigné dès son enfance dans la musique, très prisée de son père. Dès l’âge de vingt ans, Il fréquente assidûment l’Opéra.

Familier des coulisses, il aime observer le travail des danseuses au cours des répétitions sur scène ou dans la classe de danse, là où les corps sont mis à rude épreuve. Dans une approche profondément originale, il traque la tension, le mouvement, l’effort, mais aussi les moments de détente. Il rompt ainsi avec la vision stéréotypée des peintres qui ne voient que leur beauté.

Degas est introduit à l’opéra par son ami Ludovic Halévy en 1870. A partir de 1885 il devient « abonné des trois jours » (les lundis, mercredis et vendredis) et peut voir toutes les représentations, se glisser dans les coulisses, assister aux répétitions et se promener dans le foyer de la danse.

C’est l’époque où triomphe le Grand Opéra français à thème historique ou mythologique, en quatre ou cinq actes avec obligatoirement un ballet et des décors spectaculaires : des auteurs bien oubliés aujourd'hui Auber, Rossini, Meyerbeer ...

 

IMG_0013

 

IMG_0015

 

IMG_0016

 

IMG_0018

Degas s’intéresse surtout à l'envers du décor, adoptant des cadrages décalés, de biais, en surplomb, étudiant les effets des lumières de la rampe, les hommes en habit noir qui « patronnent » les jeunes ballerines … 

Elles ressentent la fatigue, ont froid dans leurs tutus vaporeux, souffrent dans leurs muscles endoloris.

A la fin de son évolution, Degas utilise le fusain, le pastel, par lesquels il exprime la violence … ressasse sans cesse le même motif, sous diverses techniques comme le monotype, invente le format long, pour ses danseuses comme pour ses courses de chevaux. Toujours en recherche de l’expression du mouvement.

 

IMG_0023

 

IMG_0024

 

IMG_0026

 

IMG_0021

 

Danseuse au bouquet

Certes, au sortir de l’exposition, on a une légère impression d’overdose de tulle et de satin.

Cependant, on découvre des tableaux que l'on a jamais vus comme cette danseuse au bouquet en tutu noir, prêtée par un musée américian, et on a aussi intérêt à grimper au 5ème étage où sont restés de merveilleux petits bronzes de danseuses et de chevaux, d’une modernité fantastique.

Degas sculpteur, parfois iconoclaste avec sa petite danseuse de quatorze ans dont le visage fit scandale à l’époque.

 

petites filles spartiates

A comparer avec l’une des toiles de la première salle : Petites filles spartiates provoquant des garçons (1860). Il fallait bien produire aussi des sujets historiques ....Quelle évolution !

 

Degas à l'Opéra, exposition au musée d'Orsay, jusqu'au 19 janvier - 1 rue de la Légion d'honneur Paris 7ème. Fermé le lundi. 14€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • Ne pas hésiter à lire le livre Camille Laurens

    Posté par Martine, 05 octobre 2019 à 17:51
  • http://pourtouteslesaig.canalblog.com/archives/2019/02/25/37129839.html

    !

    Posté par Martine, 05 octobre 2019 à 17:52
  • Merci pour cette belle présentation
    Nous avons pris des billets pour aller voir cette exposition à la fin du mois lors de notre séjour à Paris
    J'aime beaucoup lire votre blog même si je commente rarement

    Posté par Catsud, 06 octobre 2019 à 08:52
    • L'important, pour moi, est qu'il vous soit utile.
       
       
       
       

      Posté par mpbernet, 06 octobre 2019 à 09:53

Poster un commentaire