Bigmammy en ligne

06 octobre 2019

Fonctionnaire de catégorie C, ce que cela recouvre ...

 

Jean Mens

Jadis, en 1944 à Alger, mon père alors encore sous statut militaire, a été versé dans la fonction publique d’Etat dans la catégorie C, en raison de ses compétences spécifiques : courage au combat, débrouillardise – il s’était évadé plusieurs fois des camps de prisonniers allemands - maîtrise des langues.

Dans son métier très spécifique – Courrier de Cabinet – ils étaient seulement 13 fonctionnaires, la plus grande majorité issue de l’armée ou de la police.

Pourtant, il n’était titulaire que d’un certificat d’études primaires … Est-ce possible aujourd’hui encore dans le cadre du statut de la Fonction publique ?

papa

Après de nombreuses tentatives inabouties à la fin du XIXème siècle et dans la première moitié du XXème siècle, le premier statut général des fonctionnaires de l’État a été édicté par la loi du 19 octobre 1946, alors que le leader communiste Maurice Thorez était vice-président du Conseil, chargé de la Fonction publique.

La loi du 11 janvier 1984 relative aux fonctionnaires de l’État prévoit que les statuts particuliers de corps ayant un caractère technique (comme l'informatique) peuvent déroger à certains éléments du statut général, dès lors qu’ils ne correspondraient pas aux besoins spécifiques des corps concernés.

Il est en effet possible de devenir fonctionnaire sans passer de concours, ni passer par la case préalable "contractuel". La fonction publique organise en effet des recrutements "directs" afin de pourvoir des postes de catégorie C, au premier niveau de qualification du premier grade d'un corps ou d'un cadre d'emplois.

De façon générale, on distingue les catégories par niveaux d'études : la catégorie C regroupe les titulaires de diplômes de niveau V ou V bis (CAP, BEP, Brevet des collèges) ou pas de diplôme mais une expertise dans leur domaine.

Cette catégorie englobe les fonctions d'exécution : Adjoint, agent, aide, auxiliaire, militaire du rang, assistant, dessinateur, ouvrier, conducteur ... Ils exercent également des fonctions comme caporal, garde champêtre, sapeur-pompier, permanencier, maitrise, missions d'employé, de secrétariat, d'agent de maintenance, d'ouvrier qualifié, de réalisation, de travaux en régie et de technicité.

La procédure de sélection diffère suivant la fonction publique concernée, Etat (ministères, établissements publics de l'Etat), hospitalière (hôpitaux publics, établissements de santé ou médico-sociaux publics) ou territoriale (collectivités territoriales et établissements publics locaux. Naturellement et impérativement il faut aussi remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique pour que la candidature soit prise en compte (nationalité, casier judiciaire, etc.).

Le personnel de catégorie C représente 45% des effectifs de la fonction publique, dont 22% pour l'Etat, 50% pour l'hospitalier et 75% dans la territoriale.

Mon père a effectué tout le reste de sa carrière au ministère des Affaires étrangères. Toujours classé en catégorie C, avec un traitement modeste, et une retraite assortie … donc faible. En revanche, lorsqu’il était en déplacement à l’étranger, il percevait une indemnité calculée de façon forfaitaire et équivalente pour tous les fonctionnaires hors des frontières, par jour (per day) de déplacement en fonction de la cherté de la vie dans le pays en cause.

Papa disait ainsi qu’il était défrayé à l’égal d’un Ambassadeur … ce dont il était très fier.

Posté par mpbernet à 08:00 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire