Bigmammy en ligne

07 octobre 2019

Alice et le maire, film de Nicolas Pariser

 

Fabrice et Anaïs

C’est une des rares œuvres cinématographiques qui montre vraiment ce que sont les arcanes du pouvoir … comme « Quai d’Orsay » ou « L'exercice de l'Etat ».

Les ors de la IIIème République – c’est à Lyon que ça se passe mais cela pourrait aussi bien être à Paris, à Marseille ou à Bordeaux … Une vie à 100 à l’heure, où l’actualité prime sur la réflexion, où les impératifs partisans de politique nationale prennent le pas sur la gestion quotidienne d’une grande ville, où l’élu est aux prises avec des lobbys, des entreprises de communication qui usent des techniques de marketing pour définir la politique municipale, le désert culturel du personnel politique.

Alice est une jolie normalienne recrutée au cabinet du maire sur un poste qui hélas vient d’être supprimé. On lui confie alors une mission fumeuse : donner des idées au maire, à l’aide des éléments de philosophie et de littérature qu’elle est censée maîtriser. Le maire se rend parfaitement compte qu’après avoir sacrifié toute sa vie à la politique, il s’est, depuis plusieurs années, arrêté de penser. De ce point de vue, il se montre sincère et bienveillant. Cette fraiche jeune intellectuelle est là pour lui « greffer » de nouvelles idées dans le cerveau afin de briguer la magistrature suprême … Il commence à réflechir à nouveau.

 

Alice et le directeur de cabinet

Le film est "vrai", c'est Claude qui le dit et il en connaît un rayon, il décrit bien l’urgence permanente dans laquelle un cabinet de ministre ou de grande métropole est confronté. Le maire n’est disponible que quelques minutes par jour, et il faut être à son écoute à ce moment là, même à 3 heures du matin. La jeune intellectuelle lui plaît, lui donne des références, il la promeut, elle fait des envieux …

Elle se rend compte de la vacuité du discours : la gauche n’a plus de jus … Mais on aurait pu transposer ce film dans une grande ville de droite, c’eut été pareil.

Avec une interprétation impeccable – Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier mais aussi la belle Léonie Simaga dans le rôle ingrat de la directrice de cabinet omnipotente et aussi le « gourou » médiatique aux idées farfelues incarné par Thomas Cabrol. Le film se tient d’un bout à l’autre, malgré le côté très "écrit" du texte et des discours politiques subliminaux … où tout un chacun en prend pour son grade.

J’apprécie tout particulièrement la mention du livre de Marc Bloch « L’étrange défaite », entre autres.

Posté par mpbernet à 08:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Excellent film

    Bonjour
    Oui en effet ce film est excellent et décrit bien le monde politique avec tous ses travers , ses coups bas et ses moments de doute.
    Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier sont parfaits.
    Ce n’est pas Nora Hamzawi qui joue le rôle de la directrice de cabinet mais Léonie Simaga parfaite elle aussi avec ses tailleurs et son chignon .
    Nora Hamzawi y apparaît en donnant des conseils à Alice.

    Posté par ML, 07 octobre 2019 à 08:29
  • Nous irons le voir mercredi à Lyon.
    En ce moment , nous sommes à Paris. Justement je voulais vous demander un renseignement . Vous nous avez fait un commentaire élogieux sur les chaussures "fitflop" qui selon vous permettent parcourir des km sans trop de fatigue ( et à Paris on marche..on marche ) Je ne les ai pas trouvées à Lyon. Pourriez-vous me donner une adresse à Paris. ? Il paraît qu'il faut ,pour cette marque, prendre une pointure inférieure. Est-ce votre avis ?
    Merci.

    Posté par Lyllia, 07 octobre 2019 à 09:03
    • Pour ma part, la taille de ces chaussures correspond à ma taille française (37). je les ai trouvées dans le magasin Berny's, rue Bréa (VIème). Mais ils vendent beaucoup sur internet ...
       
       
       
       

      Posté par mpbernet, 07 octobre 2019 à 15:10
  • Le temps

    Très bon film en effet, en particulier en ce qui concerne le temps ( tempo ?) politique, comme dans L’exercice de l’État et le hasard fait que tout en vous lisant j’entendais Marc Trévidic sur France Info qui essayait de ramener un peu de raison dans les commentaires et les impatiences à la fois des politiques et des journalistes à la suite des évènements tragiques de ces derniers jours.Et ça fait du bien d’entendre enfin parler des gens qui savent de quoi ils parlent!

    Posté par Brigitte, 07 octobre 2019 à 09:26
  • Merci pour ces renseignements.
    J' y vais d'un bon pas..qui sera sans doute encore plus léger au retour...Tout au moins , je l'espère.

    Posté par Lyllia, 07 octobre 2019 à 15:59
  • Un film qui devrait plaire à mon mari.
    Je vais lui faire lire votre critique.

    Posté par Sylvie, 08 octobre 2019 à 07:53
  • FitFlop

    J'ai moi aussi noté le nom de ces chaussures !

    Posté par Sylvie, 08 octobre 2019 à 07:55

Poster un commentaire