Bigmammy en ligne

12 octobre 2019

La trahison des Jacobins, polar historique de Jean-Christophe Portes

Sans transition, la suite de l’épisode précédent, encore plus haletante.

 

Jacobins

Nous sommes le 10 juillet 1792. Victor Dauterive, 20 ans, courageux aristocrate converti aux idées nouvelles mais respectueux du Roi et de la Constitution, lieutenant de Gendarmerie, cherche partout son petit protégé, Joseph, enlevé par son ennemi, Dossonville, un proche de Danton. Joseph, mendiant illettré, boiteux, orphelin mais plein de malice, qui sert Victor en tant que valet d’écurie et porteur de messages. Sous ses yeux, on a brisé son bras et on l’a emmené Dieu sait où …  Ce sera pire qu’en enfer. Victor se sent responsable de l’avoir entraîné dans ses combats politiques dangereux. Il se lance avec opiniâtreté à sa recherche, dans un Paris nauséabond et encombré, où une deuxième Révolution se prépare.

La quête de Joseph va monopoliser l’action du jeune héros, qui vient de s’affranchir de sa fidélité au Marquis de La Fayette. Son patron est à présent un député membre du Comité de surveillance de l’Assemblée nationale, commissaire de police, membre des Cordeliers et aussi des Jacobins, Antoine-Louis Charpier. Celui-ci charge Victor d’enquêter sur la mort suspecte d’un policier chargé d’investiguer sur une affaire de contrefaçon massive d’assignats.

Alors que la révolte enfle, en particulier à l’annonce du manifeste de Brunswick qui menace l’envahissement du territoire par les Autrichiens et les Emigrés, chacun se méfie de son voisin, même au sein de son propre parti, des trahisons, les complots se préparent, échouent, les corruptions s’étalent, les scandales immondes affleurent. C’est le chaos qui va aboutir à la journée sanglante du 10 août, à l’attaque des Tuileries, au massacre des gardes suisses et à l’arrestation de la famille royale.

 

la prise des Tuileries

Une fois tournée la première page de cette histoire qui suit la trame des événements authentiques et met en scène des personnages historiques (c’est tout le charme des polars du genre !), on ne peut littéralement plus la lâcher.

Les descriptions des combats de rues, de la violence du peuple, de l’ambiance des assemblées captivent immédiatement. Le héros à l’âme torturée, plein de scrupules et horrifié par les turpitudes qu’il découvre, sa bravoure le rendent attachant, lui et ses comparses.

Comme j’aurais aimé lire cette série – je suis accro comme à telle ou telle série policière américaine – lorsque j’étais plus jeune, qui m’aurait ainsi permis de mieux comprendre les ressorts de la Révolution française !  Hélas, et comme le déclare l’un des personnages : « Le peuple s’abuse de croire qu’il trouvera mieux en renversant tout. Ce sera pire. » Car après le 10 août 1792, viendra en effet la Terreur.

Une nouvelle fois, Jean-Christophe Portes nous ravit. Chaque nouvelle aventure de Victor Dauterive est encore plus enthousiasmante que la précédente.

 

La trahison des Jacobins – roman historique de Jean-Christophe Portes, publié chez City éditions, 443 p., 19,50€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Ces romans policiers historiques ont très bonne presse . Marie Pierre avez vous vu que le dernier JACSQUES SAUSSEY est paru ?? bon we

    Posté par mymy, 12 octobre 2019 à 15:41
  • Merci pour cette référence bibliographique
    Bonne journée

    Posté par Jauneyris, 14 octobre 2019 à 11:34

Poster un commentaire