Bigmammy en ligne

01 novembre 2019

L'écrivain public, polar historique par Dan Fesperman

écrivain public

Février 1942 à New York. Deux mois après l’entrée en guerre des Etats-Unis, le paquebot Normandie, fleuron du savoir-faire français réfugié dans le port après seulement quatre années d’exploitation, est ravagé par un incendie avant de chavirer.

Voici le cadre historique de ce polar qui plonge le lecteur dans les bas-fonds de la Grosse pomme, et plus particulièrement au cœur de Yorkville, le « Kleindeutschland » où se regroupent les immigrés allemands, dont un certain nombre sont ouvertement nazis - les bundistes - et soutiennent Hitler.

Les protagonistes de cette histoire sont d’une part un jeune flic originaire d’une petite ville, Woodrow Cain, et son mystérieux assistant autoproclamé, un vieux juif polyglotte exerçant l’activité d’écrivain public, qui se fait appeler Danziger, et dont le talent le plus évident est la récolte de renseignements.

le Normandie agonisant

Au-delà de l’intrigue particulièrement touffue de ce policier qui intervient comme un chien dans un jeu de quilles, c’est l’atmosphère de guerre et de suspicion, de corruption de la police newyorkaise, de lutte de la communauté juive très remontée contre la partie germanique de la ville qui donne une impression d’angoisse soutenue d’un bout à l’autre du roman.

C’est aussi une plongée éclairante dans les relations troubles entre les autorités politiques et militaires (la municipalité, la marine, le FBI …) et les ténors de la pègre comme Charles"Lucky"Luciano, Meyer Lansky, Albert Anastasia dit «Mad Hatter », un tueur sans scrupules (personnages historiques !).

En réalité, les historiens s'accordent pour dire que l’incendie du paquebot, alors en cours de transformation pour en faire un transporteur de troupes, a été provoqué par une grave négligence : un chalumeau, une gerbe d’étincelles, un millier de gilets de sauvetage en kapok mais pas d’extincteur à proximité … Cependant, certains ont sans doute intérêt à évoquer un sabotage mené par le truand Anastasia, dans le but de faire libérer Lucky Luciano de sa prison contre la promesse par la pègre de surveiller et protéger le port contre le sabotage.

En résumé, la vie d’un jeune flic honnête est semée d’embûches à New York en cette année 42, car il ne peut s’appuyer sur aucun collègue fiable et même pas sur son beau-père avocat très bien introduit dans les hautes sphères politiques.

 

L’écrivain public (The Letter Writer), polar historique par Dan Fesperman traduit par Jean-Luc Piningre, Editions 10/18, 502 p.,

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire