Bigmammy en ligne

12 décembre 2019

Les helvètes - une nouvelle aventure d'Alix, d'après Jacques Martin

Helvètes

Voici le 38ème tome des aventures d’Alix, le personnage créé par Jacques Martin et dont je lis toutes les aventures depuis ma plus tendre jeunesse … et je m’aperçois avec douleur que j’ai raté le numéro 36 …

Nous voici à nouveau en 46 avant Jésus-Christ, comme dans l’épisode « Par-delà le Styx » et douze ans après le tout début de la Guerre des Gaules, à Bibracte, capitale des Eduens, au cours de laquelle les légions de César ont stoppé la migration massive des Helvètes vers la Saintonge.

César souhaite fixer les Helvètes sur le territoire qu’ils ont réintégré car un pays dévasté laisserait libre cours aux Germains pour envahir la Gaule Narbonnaise alors qu'il doit se préoccuper de la frontière avec les Parthes, plus à l'est. Il compte envoyer des vétérans pour créer une colonie romaine le long du Léman. Il confie donc à Alix une mission diplomatique auprès des tribus Helvètes pour renouveler l’alliance avec Rome, obtenir leur assentiment à l'installation de la colonie à coup de présents en or, qu’il convient de convoyer en toute sécurité.

 

IMG_0246

 

IMG_0247

La trame historique est précise, comme toujours. Diviciacos, le chef des Eduens ami de César et son frère Dumnorix ont existé. Le graphisme hyper classique des décors et des personnages est très proche de l’œuvre de Martin. Il y a les bons, les fidèles, les intrépides et les traitres, les opposants à l’influence grandissante de Rome, les Celtes avertis qui voient plus loin que le bout de leur glaive et préfèrent tirer de Rome le meilleur de la puissance occupante.…

Comme toujours, le convoi est la proie d’assaillants, Alix et ses compagnons se montrent efficaces et courageux. Une place importante est faite aux femmes – une blonde, jolie et fière et une brune obtuse et malveillante …

Pour voir plus loin, on peut déceler en sous-texte une réflexion sur la « valeur » de la colonisation, la disparition des cultures locales au contact de la grande puissance, les moyens sonnants et trébuchants de la persuasion ou de la corruption …

Mais je sens que je fais du mauvais esprit !

 

Les Helvètes, une aventure d’Alix, par Mathieu Breda (scénario), Marc Jailloux (dessins), Jean-Jacques Chagnaud (couleurs). Editions Casterman, 49 p., 11,95€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Je ne connais pas cette série mais je suis un fan de BD. J'en ai encore bc à lire. Maintenant je les achète sur les marchés, les vides greniers etc. Surtout dans le 04.
    Bonne journée MP. Pas trop galère à Paris ces jours ci ?

    Posté par Rayface06, 13 décembre 2019 à 10:41
    • C'est une BD que je lis depuis mes 15 ans, un classique qui mêle aventure et précision historique. Allix est un fils de chef celte recueilli et adopté par un sénateur romain. Pour commencer la saga, je recommande "La Griffe noire" ... C'est aussi le nom qu'a choisi un libraire très médiatique - Gérard Collard - pour se librairie de Saint-Maur ...
       
       
       
       

      Posté par Bigmammy, 13 décembre 2019 à 13:10

Poster un commentaire