Bigmammy en ligne

11 février 2020

New York sera toujours là en janvier, roman de Richard Price

 

Richard Price 

J’ai interrompu la lecture de ce livre à la page 323.

Sans doute, un jour où je n’aurai vraiment plus rien à me mettre sous les yeux, je reprendrai le fil de ce roman de jeunesse d’un auteur américain de ma génération, mieux connu comme dialoguiste et scénariste à grands succès (La Couleur de l’Argent de Martin Scorsese) …

Errances d’un jeune juif des quartiers populaires de New York (Le Bronx, Yonkers), premier de sa famille à décrocher un diplôme universitaire, mais qui hésite entre deux carrières : le droit et le stand up. En classe, il a joué le pitre devant ses condisciples et pense avoir le talent pour. Mais il n’est inscrit qu’en liste d’attente à Columbia … entre temps, il trimballe sa nostalgie en s’occupant à des petits boulots. C’est difficile de devenir adulte.

Une occasion de décrire par le mince menu la société quotidienne américaine des années 70 : job de nuit à La Poste, démarchage téléphonique, rencontre providentielle avec un de ses anciens professeurs qui l’embauche comme assistant …

Entre introspection et autodérision, multiples références à la contre-culture de la musique et des films de l’époque qui ne dit pas grand-chose au lecteur français d’aujourd’hui.

C’est long, ça tourne en rond, c’est nombriliste en diable, bref, déprimant. On n’a pas vraiment besoin d’une telle lecture en ce moment. Je regrette, car ce livre m’a été offert … Bon, je le garde pour des jours meilleurs, il me reste 261 p. Qui sait si une intrigue ne va pas commencer ? Et qui sait pourquoi l’éditeur a-t-il décidé de publier ce bouquin maintenant ?

 

New York sera toujours là en janvier « The Breaks », roman (1983) de Richard Price, traduit par Jacques Martinache, aux Presses de la Cité, 585 p., 23€. 

Posté par Bigmammy à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire