Bigmammy en ligne

17 mars 2020

Histoire des polices en France, ouvrage collectif

polices

D’abord un mot sur la forme de cet ouvrage universitaire : il fallait une sacrée dose de culot pour publier un livre d’art, généreusement documenté, en couleurs et papier glacé sur l’histoire des polices en France !

Une histoire mouvementée des multiples forces de sécurité dans un pays traversé depuis quatre siècles par de profondes conflictualités, où fleurissent frondes, barricades, révoltes contre les changements de réglementation ou nouveaux impôts, où la violence est pourtant de moins en moins tolérée et où se développent l’exigence de liberté et un appétit croissant de démocratie depuis l’époque des Lumières.

A travers cet épopée complexe, on note à travers les siècles des constantes, des querelles philosophiques récurrentes, des antagonismes politiques permanents entre ce qu’il convient de privilégier : une police préventive ou répressive …

Parmi les questions qui reviennent depuis le XVIIème siècle : police municipale ou nationale, manque de moyens et d’effectifs, rôle de l’armée dans les opérations de maintien de l’ordre, lutte contre le brigandage et le banditisme, le trafic de stupéfiants.

Il y a aussi la question de la politisation des services de police, leur adhésion ou non au régime en place, les épurations après les changements politiques, la place des indicateurs et la surveillance des « indésirables », l’appui aux forces d’occupation, le contrôle des étrangers.

Laissant peu de place aux progrès de la police scientifique, le livre n’élude aucune question sensible. Il traite aussi de la police dans les domaines coloniaux puis dans les départements d’outre-mer, la racialisation des comportements et les moyens destinés à leur faire face. 

Ce qui m’a étonnée, c’est le rôle immémorial dévolu à la police dans la surveillance des approvisionnements et le respect des règles de concurrence, l'encadrement de la conscription, l’importance de la Gendarmerie dans les campagnes, la militarisation progressive des différents corps, allant de pair avec les progrès de leur professionnalisation et de la féminisation.

C’est un ouvrage bien écrit, passionnant même et surtout pour le profane, plein des grandes figures de la profession et des événements qui en ont provoqué les évolutions et réformes.

Et puis je suis très contente d’avoir appris que le port de la moustache n’est plus obligatoire dans la Gendarmerie depuis 1938 ! Un plus : l’iconographie est particulièrement soignée, assortie de commentaires abondants.

 

Histoire des polices en France, des guerres de Religion à nos jours, par Emmanuel Blanchard, Vincent Denis et Arnaud Houte sous la direction de Vincent Millot – Editions Belin, 680 p., 41€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire