Bigmammy en ligne

26 mars 2020

Les joyaux de la couronne de France au Louvre

 

galerie-dApollon

 

Et si on parlait de couronne dans d’autres termes qu'une allusion au satané virus ?

Puisque celui-ci nous interdit de visiter quelque exposition que ce soit, je vais m'efforcer de me remémorer une visite rapide que je n’avais pas relatée ici …

Celle de la Galerie d’Apollon, réouverte au public après une somptueuse restauration, et qui sert d’écrin aux bijoux de la couronne et aux objets ayant servi aux sacres (les Regalia) … Enfin, ceux qui ont pu être récupérés !

 

Delacroix serpent Python

 

 

diadème perles

 

couronne

 

émeraudes2

C’était le jour où j’étais venue pour voir l’exposition Soulages et il y avait beaucoup de monde dans cette galerie qui préfigure les ors de Versailles. C’est Louis XIV qui décide la reconstruction de cette galerie du Louvre où il réside au début de son règne. Il en confie la direction des travaux à l’architecte Louis Le Vau. Charles Le Brun est chargé du décor réalisé à partir de 1663, bien avant Versailles. La voûte est ornée de compartiments dont les thèmes évoquent la course du soleil …dont la réalisation est attribuée à différents peintres.

 

Le Régent

 

l'hortensia

Le Louvre supplanté par Versailles, la galerie reste inachevée. En 1763, elle est attribuée à l’Académie royale de peinture. En 1797, elle sert de galerie d’exposition jusqu’en 1825.

 

 

Le décor menace alors ruine. L’architecte Félix Duban entreprend d’importants travaux de restauration à partir de 1850. Il confie la partie centrale à Eugène Delacroix qui peint « Apollon vainqueur du serpent Pithon ».

Magnifiquement restaurée avec le concours du mécénat de la maison Cartier, la galerie d’Apollon abrite aujourd’hui – quand on peut la visiter – les collections de pierreries jadis possession du royaume de France.

C’est un étrange destin que ces joyaux fantastiques : l’énorme Régent, un diamant blanc de plus de 140 carats, le grand Sancy (55 carats) en forme de poire, l’Hortensia, un diamant rose à 5 pans de 21 carats, ou le spinelle rouge taillé en forme de chimère dit le Côte-de-Bretagne, plus une série de diadèmes et de « Regalia » les couronnes ayant servi lors des sacres des rois, reines et impératrices.

 IMG_0358

 IMG_0357

Curieux destin car ces pierres précieuses servaient de garantie lorsque les rois de France, toujours impécunieux, avaient besoin d’emprunter pour financer une guerre. Des joyaux qui furent cambriolés quatre soirées de suite lors du « casse » du garde-meuble royal en 1792 …et dont les plus grosses pièces furent retrouvées plus tard car difficilement négociables.  Des pierres systématiquement desserties et remontées au gré des changements de rois : sur le pommeau d’une épée, en fleuron de boutonnière, au sommet d’une couronne, sur un grand nœud d’épaule, au centre d’un diadème pour l’impératrice Eugénie … Un trésor somptueux, et une manifestation éclatante du talent des joailliers les plus habiles et de la munificence des souverains !

Ces bijoux n’appartenaient cependant pas aux souverains et souveraines qui les portaient, qui n’en avaient que l’usufruit. Finalement, ils servaient, comme plus tard l’or de la Banque de France, de garantie.

Mes préférés : la parure composée d'un collier et de boucles d'oreilles d'émeraudes (32 dont 10 taillées en poires et 1138 diamants rien que pour le collier) réalisée par François Régnault Nitot pour l'impératrice Marie-Louise en 1810.

Toutefois, la République craignait que ces joyaux ne servent de pierres d’attente pour une restauration monarchique. Une partie des bijoux fut donc vendue dans la salle des Etats du Louvre en mai 1887. Et depuis, les musées s’efforcent de les racheter …

 

Sic transit …

Et après tout, qui aura l'idée de les vendre à nouveau pour financer le plan de relance indispensable à notre économie, une fois la pandémie surmontée ? Autre question : qui aura assez d'argent pour les acquérir ?

 

 

 

 

Posté par Bigmammy à 07:59 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Les joyaux de la couronne de France il

    Toujours fidèle au poste - merci Bigmammy !
    Portez-vous bien.
    Bonne continuation.

    Posté par Yann, 26 mars 2020 à 10:08

Poster un commentaire