Bigmammy en ligne

31 mars 2020

Mémoire courte

 

Covid

En réalité, nous sommes des enfants gâtés.

Nous nous sommes collectivement habitués au progrès économique et technologique infini, à une certaine invincibilité, au sentiment d’être désormais à l’abri d’un conflit armé ou d’un cataclysme naturel. Eh bien non. Nous sommes vulnérables à de nouveaux fléaux, inattendus, inimaginables, comme ceux que nos anciens ancêtres ont subi, sans pouvoir rien y faire  …

Si anciens que ça ? Voire …

En 1957 – 1958, nous avons souffert de la grippe "asiatique » qui a fait en France, sur deux hivers, environ 25000 morts. A l’époque, aucun vaccin contre la grippe saisonnière, aucune thérapeutique. La croissance économique avait pourtant atteint 4,6% par an … avec une inflation qui frise les 15%. Il n’y a pratiquement pas de chômage mais la balance des paiements est, comme toujours, très déficitaire. On vient de mettre en route une réforme monétaire - le "nouveau Franc" - les autorités minimisent l’impact de l’épidémie, il n’y a pas de canal d’information autre que les sources contrôlées par le gouvernement …  

Dix ans plus tard, c’est la grippe dite de Hong-Kong, causée par une souche de la grippe A, issue du virus H3N2. On dénombre 31000 morts en France. 6000 morts pour le seul mois de janvier 1970. Mais on en parle peu dans les médias : c’est la crise de l’après mai-68 qui mobilise les commentaires … Personne ne parle de pandémie. Et pourtant le vaccin existait, mais il n’avait pas été produit en quantité suffisante, personne n’aurait pensé qu’il fallait en prévoir un à deux millions de doses … C’est cette expérience qui avait fait réagir Roselyne Bachelot lors de l’arrivée de la grippe H1N1, avec le succès que l’on sait …

Nous sommes aujourd’hui dans la tourmente de l’information continue avec déjà plus de 3000 décès dus au Covid-19 depuis le début de l’épidémie et plus de 400 morts supplémentaires chaque jour (en milieu hospitalier), sachant tout de même qu’en France meurent quotidiennement 1700 personnes en période normale et qu’on enregistrera sans doute moins d’accidents de la route ...

C’est seulement en fin de période que nous pourrons mesurer la surmortalité nette due à ce virus nouveau contre lequel nous n’avons aucun moyen de prévention pour l’instant, et les effets du confinement pour en bloquer la progression effrayante du virus. Une mesure jamais appliquée jusqu’ici et dont les conséquences économiques vont être terribles.

Le prochain épisode, ce sera un plan de financement massif, à l’échelle mondiale, pour faire repartir nos entreprises, relancer les investissements… un grand emprunt à long terme ou un impôt exceptionnel, pour faire sortir enfin les épargnes de précaution improductives des livrets A … Ou une nouvelle contribution pour éponger le déficit budgétaire inévitable.

Mais notre santé est à ce prix !

Posté par Bigmammy à 08:00 - Actualité - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Mémoire

    Effectivement nous oublions les ravages de la grippe saisonnière « habituelle » qui fait autour de 10000 morts chaque année. Notre voisin avant le confinement nous a rappelé celle de 1968 qui avait touché particulièrement les jeunes, un footballeur pro de notre région, un athlète, en était mort à 23 ans...
    Mon mari, comme vous, a analysé les courbes de mortalité et fait les mêmes conclusions.
    Portez-vous bien, et merci de vos posts quotidiens.

    Posté par Brigitte, 31 mars 2020 à 09:17
  • Rappeler ces faits proches de nous est utile, oui nous sommes des enfants gâtés.
    Quand certains s'inquiètent déjà du ralentissement de la croissance, d'autres préparent leurs enfants à une vie plus modeste et laborieuse.
    Haut les coeurs !
    En attendant, prenez soin de vous.

    Posté par Pom, 31 mars 2020 à 09:27
  • Et voilà que je réalise avoir traversé toutes ces épidémies sans m'en être jamais inquiétée - pas plus d'ailleurs que "mes jeunes " aujourd'hui avec le covid- 19-, et enfin n'en garder qu' un vague souvenir. .J' en reste songeuse... Merci Marie- Pierre de cette rétrospective. Gardons confiance.

    Posté par Christine, 31 mars 2020 à 09:29
  • J'aime bien votre piqure de rappel et je crois me souvenir aussi de ces faits dont nous ne parlons plus.
    Merci et prenez soin de vous

    Posté par Armelle, 31 mars 2020 à 09:42
  • Merci pour ces rappels.
    Je me souviens très bien de la grippe de Hong-Kong.
    J’étais toute jeune et la seule à ne pas être malade à la maison.
    Mes parents étaient tous les deux alités. Ma grand-mère vivait avec nous, je ne me souviens plus si elle était malade.
    Je me revois au pied du lit de mes parents, maman me donnant un papier avec le courses à faire, pharmacie, épicerie.
    J’étais très fière d’avoir été ainsi responsabilisée et je faisais les course avec un grand sérieux.
    En ce moment, avec mon mari, nous reprenons les vieilles habitudes de nos mamans, qui lavaient tout avant de ranger les “commissions” dans le placard, passaient le pain à la flamme ...
    Habitudes, qui nous agaçait parfois ...

    Prenez soin de vous et protégez vous.

    Posté par Marie, 31 mars 2020 à 11:55
  • Qu’il est bon de lire de tels écrits !
    Mis à part ma lecture du Monde et l'écoute des infos de Arte, rien ne pénètre chez moi.
    Je n’ai pas contracté ces terribles grippes alors que toute ma famille des grands-parents à mes sœurs et frère les avaient eu.
    Cela ne m’empeche Pas de respecter un confinement drastique, par respect citoyen.
    On pourrait compter sur une immunité acquise, mais notre monde actuel ne supporterait pas de savoir que les malades meurent faute de places dans les hôpitaux pour les accueillir pour un long séjour. 17 jours en réanimation, c’est beaucoup pour des lits très spécialisés. Même si les hôpitaux n’avaient pas fait l’objet de coupes claires, les résultats ne seraient guère différents.
    Il faut « couper les infos » et prendre soin de soi et des autres.

    Posté par MAG, 31 mars 2020 à 12:46
  • livret A

    Billet intéressant et remettant "les pendules à l'heure", merci !
    Mais, lorsque vous dites la non productivité du livret A, je m'étonne.
    Les fonds collectés via ce livret ne sont-ils pas destinés à financer le logement social ?
    Je suis restée sur cette "croyance", ai-je tort ?

    Posté par manuela, 31 mars 2020 à 12:48
  • Merci

    Merci Marie-Pierre, bien qu'étant née en 1947, je ne garde aucun souvenir du premier épisode sans doute très (trop) préservée par mes grands parents.Par contre je me souviens de la grippe de Hong-Kong mais là encore aucune angoisse! Mais la surmédiatisation de la pandémie actuelle ne peut que générer peur et inquiétude.
    Alors comme dans les interventions précédentes reprenons les mesures d'hygiène de nos grands mères lavons tout et restons confinés
    Merci Marie-Pierre de vos billets quotidiens que je lis toujours avec grand Plaisir

    Posté par Prudence, 31 mars 2020 à 15:54

Poster un commentaire