Bigmammy en ligne

27 octobre 2020

Giorgio de Chirico, la peinture métaphysique au musée de l'Orangerie

Chirico affiche

Il fut considéré comme surréaliste jusqu’en 1928, puis rejeté, mais fondateur de la peinture métaphysique … Georgio de Chirico (1888 – 1978) déclarait : « L’abolition du sens de l’art, ce n’est pas nous les peintres qui l’avons inventée. Soyons justes, cette découverte revient au Polonais Nietzche, et si le Français Rimbaud fut le premier à l’appliquer dans la poésie, c’est votre serviteur qui l’appliqua pour la première fois dans la peinture. »

IMG_1551

 

apollinaire

IMG_1552

 

IMG_1555

 

IMG_1556

Peintre italien, issu d’une famille de Constantinople et parfaitement cosmopolite, il fut l’une des grandes figures de la galerie Paul Guillaume. Il fréquente Guillaume Apollinaire, André Breton, André Salmon, Picasso. Il a son atelier rue Notre-Dame des Champs … C’est lors de son premier séjour à Paris, entre 1912 et 1915 qu’il conçoit son œuvre métaphysique. Une œuvre qu’il a conçue à Munich entre 1906 et 1908 et qu’il va développer à Paris puis à Ferrare entre 1915 à 1917.

Ici rassemblés, les motifs récurrents de l’artiste : arcades, places désertes, gares, horloges, architectures, ombres démesurées, équerres, statues, phares, locomotives … son père était ingénieur des transports ferroviaires ! Autre référence : Ariane et son fil.

Georgio de Chirico peint des tableaux énigmatiques, comme « La conquête du philosophe » avec ses deux artichauts, qui fait partie des 105 œuvres décisives de la peinture occidentale du « Musée imaginaire » de Michel Butor. On reste en effet perplexe devant le tableau.

On appréciera aussi le fameux portrait « prémonitoire » d’Apollinaire – avec les lunettes de soleil (1914) mais surtout avec en arrière-plan, une cible sur la tempe, là où la balle tuera finalement le poète …

 

IMG_1557

 

IMG_1559

 

IMG_1560

 

IMG_1558

J’ai aussi appris l’existence du peintre futuriste italien Carlo Carrà …En tous cas, j’ai toujours autant de plaisir à découvrir de nouveaux tableaux ou à revoir certaines œuvres de cet artiste si singulier, après l’exposition qui eut lieu à Paris en 2009 … Une œuvre toujours aussi novatrice, surprenante, évocatrice.

Quelle époque d’effervescence artistique que ce début de siècle !

Et quel plaisir de faire découvrir ce splendide musée à Camille ...

IMG_1540

 

Giorgio de Chirico, la peinture métaphysique, au Musée de L’Orangerie (réserver son créneau horaire !), place de la Concorde jusqu’au 14 décembre. 12,50€ sauf le mardi.

Posté par Bigmammy à 08:02 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Échange précieux

    De tels moments avec nos grands petits-enfants est, pour moi , un grand bonheur et une grande fierté.

    Posté par Christine, 27 octobre 2020 à 08:45

Poster un commentaire