Bigmammy en ligne

29 octobre 2020

L'Abencérage, nouvelle d'Antonio de Villegas (XVIème siècle).

 

Abencérage

Voici une courte nouvelle écrite au XVIème siècle, célèbre en Espagne et enfin traduite en Français, un conte moral et politique destiné à exalter la tolérance envers les personnes qui suivent une autre religion mais qui sont dignes de respect du fait de leurs qualités humaines propres. Le tout édité sous un format de mini livre (11 x 18), joliment illustré, un petit bonheur de lecture.

Présentation, bibliographie succincte – dans laquelle j’ai eu le plaisir de retrouver un auteur dont je connais la fille, elle aussi spécialiste du Siècle d’Or, un article explicatif du contexte de l’époque et des tiraillements politiques et religieux contemporains de l’auteur encadrent les quelques pages du récit proprement dit. Le texte d’Antonio de Villegas (1522 – 1578) n’occupe finalement que 35 pages de cette petite plaquette. Et cependant … ce conte est considéré comme la première nouvelle Morisque.

L'Abencérage est à l'origine de la vogue des nouvelles dites morisques en Angleterre et en France (Chateaubriand, Les Aventures du dernier Abencérage).

Nous voici en présence de trois personnages particulièrement beaux, chevaleresques, habiles au combat, généreux, loyaux. Ils sont en guerre le long de la frontière entre la Castille et le royaume de Grenade.

 

Louise Heugel

 

Louise Heugel 2

Rodrigo de Narvaèz est le vaillant gouverneur de la forteresse d’Alora. Au cours d’une patrouille, après un combat où s’illustre un fier cavalier de la tribu des Abencérages avant de plier sous le nombre, Narvaèz fait prisonnier le jeune Abindarraèz.

Mais celui-ci rejoignait pour l'épouser la belle Jarifa dont il est éperdûment amoureux. Rodrigo accepte de lui laisser deux jours pour la retrouver et Abindarraèz donne sa parole de revenir se constituer prisonnier. Ce qu’il va faire.

Un texte idéaliste, vantant l’harmonie entre les hommes en dépit de leurs croyances opposées, imposant le respect mutuel d’êtres humains à l’âme élevée. Un document qu’il conviendrait de diffuser largement aujourd’hui … Mais je rêve !

Un parfait petit cadeau à offrir à toute jeune personne  - garçon ou jeune fille - qui apprend l'espagnol ...

 

L’Abencérage, nouvelle morisque d’Antonio Villegas, préface d’Eduardo Torres Corominas, illustrée par Louise Heugel, éditions de La Reine Blanche, 76 p., 8 €

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire