Bigmammy en ligne

16 novembre 2020

IMPACT, polar écologique d'Olivier Norek

 

impact

Désolée !

Jusqu’ici, j’ai lu tous les livres d’Olivier Norek et je les ai énormément appréciés. Mais là, non, vraiment non.

Ce n’est pas que son propos soit inutile. La lutte contre le réchauffement climatique, la raréfaction des ressources en eau, le dégel du permafrost, la ruée des émigrés climatiques sur les pays riches, la fonte des glaciers et la banquise, les incendies immaîtrisables …

A l’instar de Greta Tunberg, Yann Arthus-Bertrand, Hugo Clément ou Nicolas Hulot, Olivier Norek nous abreuve de prévisions apocalyptiques sur les catastrophes naturelles qui ne vont manquer d'agresser notre planète, mais que je ne verrai pas.

Dans l’atmosphère particulièrement angoissante de la pandémie que nous subissons aujourd’hui, la ficelle est cependant un peu grosse. Et l'intrigue mal ficelée, sa chute pas très crédible.

Même si l'auteur a raison sur le fond, je ne suis pas convaincue que le support soit le meilleur vecteur de l'indispensable message à transmettre aux jeunes générations, les seules en capacité de modifier fondamentalement leur comportement quotidien.

Contrairement au sinistre Trump, je suis d’accord avec la thèse défendue ici, mais je trouve ce livre bâclé, assommant, cousu de fil noir, maladroit …

Dommage car les personnages méritaient une analyse psychologique plus poussée. Je dirais clairement : « C’est un peu court, jeune homme » pour faire avancer le schmilblick.

Une amère déception, donc, vivement un nouveau vrai polar, comme Olivier Norek sait si bien les écrire.

 

Impact, polar écologique d’Olivier Norek, publié chez Michel Lafon, 349 p., 19,95€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Je partage tout à fait votre avis. Je ne supporte plus ces discours catastrophistes : ils nous désespèrent et par ailleurs ils ne sont pas productifs . Annoncer un désastre globale final donne une vision fermée du futur . On peut inventer de nouveaux possibles , des alternatives à différentes échelles.
    Être lucide : oui !
    Baisser les bras : non.
    .

    Posté par Lyllia, 16 novembre 2020 à 09:06

Poster un commentaire