Bigmammy en ligne

20 novembre 2020

Pourquoi tant de réticence contre le futur vaccin anti-Covid ?

 

wakefield

Si on me demande si j’irai me faire vacciner contre la Covid19 dès qu’un vaccin sera disponible en France, je répondrais OUI* tout de suite …

Et pourtant je serais largement minoritaire … (seulement 12% de la population selon un récent sondage dans 15 pays, pensent comme moi).

Pourquoi donc, nous Français, sommes les plus réfractaires au principe même de la vaccination ? Et plus particulièrement les électeurs du RN et de LFI ? La politique d’opposition systématique à toute décision gouvernementale est-elle donc prioritaire par rapport à la préservation de sa propre santé et de celles des autres ?

Les mouvements antivaccins ne datent cependant pas d’hier. Si l’humanité a réussi à supprimer la petite vérole grâce à la vaccination, au 19ème siècle, des caricaturistes représentaient des vaccinés auxquels poussaient des cornes et une queue et, en 1880, un ophtalmologiste belge fonda la ligue anti vaccinateurs …

On a aussi incriminé un lien possible entre le vaccin contre l'Hépatite B et la sclérose en plaques ... sans éléments probants à la clé. Ce sont les thèses complotistes les plus farfelues qui amplifient aujourd'hui la crainte des effets néfastes des vaccins, et jeté le trouble chez une foule de personnes déboussolées et prêtes à tout gober …

 

avec Trump

Je rappelle à cette occasion une affaire gravissime qui a fait florès il y a une dizaine d’années et qui continue à perturber bien des gens. D'autant plus qu'elle peut accréditer la suspicion de fraude et de conflit d'intérêt souvent agitée par les opposants au "bigpharma". A ce titre, ce médecin porte une lourde responsabilité ...

L’ex-chirurgien et chercheur (radié) britannique Andrew Wakefield (né en 1957) a publié en 1998 dans la prestigieuse revue médicale The Lancet une étude (basée sur seulement 12 enfants) décrivant une nouvelle maladie par lui découverte, l’« entérocolite autistique », en lien avec la vaccination ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Ce qui était complètement non seulement faux mais frauduleux (manipulation des données).

Une enquête de janvier 2010 du Conseil médical général britannique révéla une trentaine d’inculpations contre lui et aussi que, pour ses pseudo recherches, Wakefield avait procédé auprès de ces jeunes patients à des prélèvements invasifs inutiles (ponctions lombaires), au mépris des règles éthiques.

En réalité, Wakefield projetait de créer une entreprise s’appuyant sur une campagne de propagande antivaccins afin de lancer et commercialiser un test de dépistage de la pseudo maladie, qui lui aurait permis de gagner des millions de livres sterling… Sauf qu’entre-temps, cette polémique a provoqué une chute brutale des vaccinations ROR en Grande Bretagne et multiplié les cas de rougeole et de nombreux décès …

Aujourd’hui, Andrew Wakefield a émigré aux Etats-Unis, continue ses « recherches » et fréquente les milieux ultra-conservateurs. Il a été invité au bal inaugural de D. Trump en 2017 (source : Wikipedia) … Mais il faut croire que le président en fin de mandat a changé aujourd’hui son fusil d’épaule devant l’hécatombe que subit son pays face à la Covid 19 et la glorification de son action en faveur … d’un nouveau vaccin !

Mais chez nous, comme l’écrivait Francis Bacon (1561 – 1626) : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. » D. Trump sait magistralement utiliser cette maxime à propos des résultats de la dernière élection présidentielle ... Et les thèses complotistes répandent leur venin à travers le monde. Le plus étonnant, c’est que chez nous, patrie de Descartes, elles rencontrent un tel succès …

 

*Un jour, je raconterai pourquoi je suis définitivement opposée aux antivaccins !

Posté par Bigmammy à 08:00 - Coup de gueule - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Je n'hésiterai pas non plus, trop heureuse de pouvoir me mettre à l'abri !

    Je m'étais inscrite, comme beaucoup d'autres, quand on avait demandé des volontaires pour tester.

    Posté par HK19, 20 novembre 2020 à 09:24
  • Je suis tout à fait d'accord avec vous, la calomnie laisse toujours des traces ! Je ne comprends pas du tout le manque d'analyse et de recul de ces gens qui croient à ces thèses complotistes qui ne tiennent pas debout ! Que cherchent ces comploteurs le chaos ? la fin de la démocratie ?

    Posté par Jauneyris, 20 novembre 2020 à 10:10
  • En UE 79% des personnes pensaient se faire vacciner, en France, à ce jour c'est 49% qui l envisage!

    Malheureusement beaucoup croient que la vaccination est seulement pour leur santé, alors que c 'est en premier pour toute la population
    Mais comme la communication actuelle est déplorable, cela ne va pas améliorer la connaissance sur la santé publique.

    De même des personnages comme Raoult ont été encensés par le quidam sans aller voir un peu plus loin que ses effets d annonce-miracle. Il a surement été un excellent scientifique à une époque, mais son besoin d'exister dans les médias & par les médias a fait beaucoup de dégâts mortels

    Posté par Martine, 20 novembre 2020 à 10:54
  • Bonjour
    J'aime beaucoup votre blog et vos commentaires fondes et argumentes.Médecin,je serai certainement une des premières j'espère ,a en bénéficier,sans aucune apprehension.N'est ce pas comme cela qu'on est venu a bout de la variole et de la polio,entre autres.Continuez a m'apprendre des choses et a me donner envie de lire et vous lire.merci

    Posté par Sardine, 20 novembre 2020 à 11:07
  • Le nombre de personnes favorables à la vaccination, en France, a reculé de 30 points. Nous sommes passés des 3/4 de la population à moins de la moitié. Ceci paraît d’autant plus étonnant que l’homologatIon de vaccins est proche.
    Peur de l’inconnu, certainement, mais aussi des théories complotistes qui prennent force. Qu’en serait-il d’un sondage plus actuel encore, après la large diffusion du film « hold’up » ?
    Au-delà de l’assent du prochain vaccin, je constate que les théories complotistes font le lit de l’extreme droite.
    L’on peut s’interroger également sur le projet « sécurité globale » qui est tout sauf démocratique.
    Triste période, bien tristes conséquences.

    Posté par Magali, 20 novembre 2020 à 13:18
  • Dans l'immeuble de mon enfance vivait aussi un jeune fille victime de la poliomyélite. Nous croiser, moi adolescente pleine de santé et d'envie de vivre et elle recroquevillée dans son soutien orthopédique, nous mettait dans un malaise palpable. A quelques annees près , elle aurait pu bénéficier du vaccin...Je ne l'ai jamais oubliée. Chez nous, on vaccine et on dit merci.

    Posté par Christine, 20 novembre 2020 à 17:14

Poster un commentaire