Bigmammy en ligne

21 novembre 2020

Les grandes erreurs de la seconde guerre mondiale, ouvrage collectif sous la direction de Jean Lopez et Olivier Wieviorka

 

erreurs

Une toute autre façon de voir les choses, ou comment la propagande – de la part de tous les belligérants - a réussi à transformer des échecs en victoires. Ce qui est encore le cas aujourd’hui …

Il est naturellement plus facile d’analyser les événements qui se sont déroulés depuis plus de 70 ans, à la lumière de tout ce que la recherche historique a produit à l’aide des archives, mémoires et rapports divers … Dans le feu de l’action, on mesure mal la globalité des situations dramatiques dans laquelle les belligérants se trouvaient impliqués. L’analyse a posteriori, l’exercice d’uchronie qui consiste à échafauder ce qui se serait passé si … on n’avait pas pris telle ou telle décision, n’en reste pas moins valable.

Ce qui frappe dans cet ouvrage collectif sur les grandes batailles de la Seconde guerre mondiale, c’est l’effroyable bilan des pertes humaines et matérielles, la faiblesse de l’atteinte des objectifs, la mauvaise appréciation réciproque des forces des adversaires, la faiblesse de la logistique, et, par-dessus tout, la folie, l’hybris des décideurs. A leur décharge, la mauvaise qualité des informations à leur disposition – malgré les progrès des opérations de décryptage – des choix stratégiques ou tactiques qui conduisent au fiasco, des retards d’exécution – souvent dus aux aléas climatiques - des atermoiements difficilement compréhensibles d'Hitler (devant Dunkerque par exemple) qui permettent à l’ennemi de riposter, la sous-estimation des forces des adversaires.

Un florilège d’échecs sanglants, de destructions inutiles, d’entêtements à poursuivre une idée fixe. L’ouvrage de Ian Kershaw « Choix fatidiques » largement cité, balisait déjà ce terrain. Les chapitres courts – parfois techniques – donnent ici un aperçu de l’impact réel de certaines opérations (militaires autant que psychologiques) tout à fait pertinent.

Dans ce rappel de certaines grandes opérations et de leurs faiblesses dramatiques, on retiendra le rôle joué par des hommes au tempérament de feu comme Winston Churchill, son obstination à faire de la Méditerranée un enjeu stratégique pour la Grande Bretagne et son empire, la cécité de Staline face à l’opération Barbarossa, la triste organisation de l’invasion finale de l’Allemagne par les Anglo-Américains lors de la poussée sur Arnhem, l’inutilité des bombardements systématiques des villes allemandes qui n’ont en rien entamé la résolution du peuple allemand, conforté dans sa crainte d’un anéantissement total par l’exigence des Alliés d'une la capitulation sans conditions …

A voir comment les conflits du XXème et XXIème siècle sont conduits, on ne voit pas bien les progrès accomplis ….

 

Les grandes erreurs de la seconde guerre mondiale, ouvrage collectif sous la direction de Jean Lopez et Olivier Wieviorka, édité chez Perrin « Guerres & Histoire, 312 p., 20€

Posté par Bigmammy à 08:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire