Bigmammy en ligne

13 décembre 2020

Longchamp, une famille, une marque, un hommage

 

Philippe cassegrain

A l’occasion d’une incursion dans une boutique de mon quartier - emplettes de Noël oblige au magasin Longchamp de la rue du Vieux-Colombier – j’apprends le récent décès de son Président, Philippe Cassegrain, des suites de complications dues au Covid.

Il n’avait que 83 ans … et une foule de souvenirs me reviennent en mémoire.

 

pliage

Lorsque nous sommes revenus nous installer à Paris en 1975, nous habitions rue de la Fédération et tout près, il y avait une boutique de bagages avenue de Suffren.

A l’époque, on ne parlait pas encore de la marque Longchamp et de son emblème de cheval au galop, l'enseigne était au nom de Cassegrain. Et puis la mère d’une de mes amies de bureau - chère Laurence A. -  travaillait dans la boutique du maroquinier de Roissy et me révélait que bien des voyageurs ayant perdu leur bagage pouvaient ainsi, sans sortir de l’aéroport, se reconstituer une garde-robe et de quoi la ranger à nouveau … J’ai donc compris pourquoi les boutiques duty free prospéraient dans ces lieux de passage ….

C’est Philippe Cassegrain qui avait pris la tête en 1972 de l’entreprise familiale fondée en 1948 par son père Jean, produisant à l’origine des pipes gainées de cuir et de la petite maroquinerie, pour développer un réseau de boutiques à l’international et créer des sacs à main féminins pratiques, légers, bien finis, solides.

 

logo

Le dessinateur Turenne Chevallereau est le crééateur du symbole dont la maison ne départira jamais : un cheval lancé au galop, symbole d’élégance et de mouvement inspiré par Jean Cassegrain.

Et c’est son fils Philippe qui a créé Le Pliage en 1993, ce génial sac en nylon et cuir, pouvant se glisser dans une valise (avez-vous remarqué qu'au retour d'un voyage, on a toujours plus d'affaires qu'au départ ?), particulièrement contenant et léger, inspiré de l’origami japonais, pratique et édité en une multitude de formats et de couleurs.

C’est aujourd’hui une maison de luxe à prix accessible, sobre et solide, qui a créé des centaines d’emplois dans les pays de la Loire.

J’ai encore dans mes placards plusieurs sacs de la marque Longchamp, qui me servent lorsque je suis en voyage car ils sont solides, ultralégers, discrets et pratiques.

Une belle saga familiale, un groupe de luxe indépendant et non coté en Bourse, une réussite industrielle et commerciale made in France .... C'est réjouissant.

Toutes mes pensées vont à sa famille, à l’heure où la quatrième génération vient de rejoindre l’entreprise.

Posté par Bigmammy à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Je ne connaissais pas l’histoire de cette famille d’entrepreneur en revanche je connais et apprécie leurs sacs j’en ai d’ailleurs plusieurs.

    Posté par Jauneyris, 13 décembre 2020 à 09:50
  • La famille Cassegrain est originaire d'Orléans & de ses proches environs, les aïeuls étaient des laboureurs beaucerons.
    Au XX° ils ont faits parti de la bourgeoisie commerçante orléanaise avec un des deux magasins de mode de la ville, sans jamais faire de politique, donc pas de compromission locale.

    Ce magasin a disparu vers les années 2000, mais les Cassegrain sont encore des entrepreneurs importants de la ville.Dans les auto-écoles, les transports & la logistique en particulier

    Posté par Martine, 13 décembre 2020 à 14:29
  • Avec Martine, vous m’avez beaucoup appris sur les origines de la maison Longchamp.
    Je n’en connaissais que la qualité et le design et sacs et petite maroquinerie sont entrés dans ma garde-robe. Puis furent inventés les géniaux « pliages », et d’autres ont suivis ; 5 tailles différentes trouvent leur usage.
    L’atelier du Maine et Loire se développe encore, de bonne santé de l’entreprise.

    Posté par Magali, 13 décembre 2020 à 15:08
  • C'est l'occasion, hélas, de saluer la créativité et le travail de cette maison emblématique du savoir-faire français. Que tous ceux qui y contribuent en soient félicités et remerciés . Connaître l'histoire de Longchamp est très intéressant, merci les amies.

    Posté par Christine, 13 décembre 2020 à 17:23
  • Merci aussi ...

    Posté par Martine 68, 13 décembre 2020 à 20:23
  • Toutes mes condoléhances a la famille.

    Posté par Veronique, 13 décembre 2020 à 21:12
  • Il y avait , rue St Honoré, une boutique Cassegrain ( plutôt rue Royale) qui a disparu il y a quelques années. J’aimais beaucoup leur petite maroquinerie, beaux stylos, et papiers à lettres.

    Posté par Giséle, 15 décembre 2020 à 11:05
  • Oui, Gisèle, cette boutique était bien rue Saint-Honoré, tout près du carrefour avec la rue Royale, j'y suis souvent allée à une époque.

    Posté par HK19, 15 décembre 2020 à 18:38

Poster un commentaire