Bigmammy en ligne

25 janvier 2021

Renaud van Ruymbeke, mémoires d'un juge trop indépendant

 

van Ruymbeke

304 pages pour 45 années de carrière, c’est un peu court pour des mémoires rédigées moins de 6 mois après la cessation de fonction d’un des juges les plus médiatisés de France.

On dirait que ce vieux jeune homme avait hâte de faire partager ses convictions éminemment respectables à un maximum de lecteurs et en cela, le choix d’un texte sans fioritures est sans doute efficace.

Cependant, une lectrice qui s’est intéressée à toutes ces « affaires » ayant secoué la scène médiatico-politique n’y apprend pas grand-chose qui n’ait été déjà largement documenté par la Presse. Si ce n'est la justification de certains actes de procédure par celui-là même qui les a initiées.

Voici dont un rappel – pour ne pas employer le terme péjoratif de « catalogue » - des affaires politico-financières des quarante dernières années (Boulin, Urba, Elf, les frégates de Taïwan, Clearstream, Kerviel, Karachi, Cahuzac ...) traitées par ce magistrat intransigeant sur les principes, et qui s’est largement fait épingler – puis blanchir - par sa hiérarchie à ce titre. Il devait donc lui tarder de pouvoir se justifier de toutes les avanies qu’il a subies dans sa carrière au service de la recherche acharnée  - et parfois maladroite - de la Vérité, même et surtout lorsqu’elle se heurte au pouvoir (de gauche comme de droite, il faut le souligner). Les mémoires constituent le plus souvent un plaidoyer pro domo, l’ouvrage de Renaud Van Ruymbeke n’échappe pas à la loi du genre.

Deux points majeurs retiennent l’attention : la nécessité de rendre en France la Justice - et en particulier le Parquet - réellement indépendante du pouvoir politique et la lutte – au moins au niveau de l’Union européenne – contre la corruption et donc les paradis fiscaux. La justice ne saurait rester étrangère à la mondialisation, elle doit s’exercer à l’échelle planétaire et s’affranchir des frontières. Les paradis fiscaux permettent à de petits états de prospérer. Une homogénéisation des systèmes fiscaux devrait être recherchée au sein des pays de l’Union européenne. Cela permettrait de rapatrier des milliards d’euros à consacrer aux investissements nécessaires à l’Europe pour sortir de la crise. Vaste programme.

L’auteur fait montre sans doute d’une certaine naïveté : le mal est partout, la tentation de se servir au passage omniprésente, la recherche de l’enrichissement personnel est ancrée dans la nature humaine. Son ouvrage ouvre cependant des perspectives et on peut compter aujourd'hui sur les lanceurs d'alerte. Il faut aussi des voix pour secouer les responsables publics … Renaud Van Ruymbeke, aujourd’hui retraité et affranchi du devoir de réserve, va sans nul doute continuer son combat.

Renaud van Ruymbeke, mémoires d’un juge trop indépendant, en collaboration avec Jean-Marie Pontaut, publié chez Tallandier, 304 p., 20,90€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire