Bigmammy en ligne

07 avril 2021

30, rue de Saintonge, roman historique de françoise Dag'Naud

rue de Saintonge

J'ai fait quelques très intéressantes découvertes d'auteurs grâce à Babelio qui, régulièrement, m'adresse un livre sous la contrainte bien agréable d'avoir à en rédiger une critique dans les 30 jours. Mais à ce jeu-là, on ne gagne pas à tous les coups ... Voici donc un livre que l'on peut ne pas lire ... comme on dit de certains films dans un célèbre hebdomadaire.

On n’est jamais mieux servi que par … son mari, écrivain d’histoire et verbicruciste attitré du Canard enchaîné. Voici donc le premier livre pour adultes d'une épouse, Françoise, préfacé par son mari Alain Dag’Naud …

Une aventure mettant en scène un fort joli aristocrate sans trait de caractère vraiment marquant, dans les derniers jours de la Terreur de Robespierre, à travers les lignes des troupes autrichiennes qui se pressent au nord de la France pour abattre la Révolution.

Une course poursuite avec heurs et malheurs, égorgements et  guillottinages, avec une fin aussi brusque – avec la mort de Robespierre – que le style est emberlificoté. L’auteure s’est en effet ingéniée à écrire selon le style de l’époque, avec des tournures parfois difficiles à saisir, sauf une transcription très personnelle et largement simplifiée du chtimi … On croirait entendre Geoffroy de Montmirail des "Visiteurs" ...

Il faut aimer ce genre de discours. En tous cas, n’est pas Jean-Christophe Portes, Jean d’Aillon ou Jean-François Parot qui veut. Mais au moins, ce titre n’encombrera pas les listes des candidats aux prochains prix littéraires.

30, rue de Saintonge, roman historique de Françoise Dag’Naud, édité chez Larousse, 301 p., 15,95

 

 

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Mauvaise pioche

    Pas de chance avec cette lecture donc, pour ma part je viens de terminer le court roman historique de Jean- Michel Delacomptée Cabale à la cour, dont la qualité m’a rappelé Le souper de J-C Briseville ( livre/film) . Vous en avez peut-être rendu compte, je ne m’en souviens pas, même qualité de langue que dans les livres de Camille Pascal, un vrai bonheur de lecture, à conseiller.
    Bonne journée à vous

    Posté par Brigitte, 07 avril 2021 à 13:15

Poster un commentaire