Bigmammy en ligne

09 septembre 2021

L'abbé Grégoire s'en mêle, polar historique d'Anne Villemin-Sicherman

abbé Grégoire

Dans cet épisode des enquêtes d’Augustin Duroch, artiste vétérinaire à Metz, nous voici confrontés à un classique des énigmes policières : un crime dans un lieu clos, où chacun des survivants est suspect.

Avril 1787 : dans la diligence de Paris à Strasbourg, à l’étape de Metz, l’un des huit passagers, fonctionnaire au ministère des Finances, est retrouvé mort.

L’autopsie réalisée par Duroch conclut à un empoisonnement à base de poudre de feuilles d’if … Qui, comment, pourquoi ?

Les voyageurs sont naturellement retenus sous bonne garde jusqu'à la fin de l'enquête. Il y a donc deux couples de commerçants parisiens, l’un marchand de tissus du faubourg Saint-Antoine, l’autre négociant en vins accompagnés de peurs épouses, un homme d’affaires cherchant à compléter un tour de table pour l’affrètement d’un navire négrier, un journaliste juif parisien particulièrement prolixe et un abbé qui rend visite à son ancien élève, Henri Grégoire.

Qui aurait forgé le projet d’assassiner le fonctionnaire, qui rend visite incognito à son ancien patron, l’ex-Contrôleur général des Finances Calonne désormais tombé en disgrâce et assigné à résidence dans son domaine d’Hannonville ?

Quel rapport existe-t-il entre les deux commerçants dont les opinions sont violemment opposées – l’un en faveur des physiocrates et donc de la politique de Calonne et l’autre totalement réfractaire aux idées nouvelles, tout comme le négrier ? Qui cherche à s’opposer au sujet de concours lancé par la Société académique de Metz « Est-il des moyens de rendre les Juifs plus utiles et plus heureux en France ? » pour lequel deux des passagers vont concourir ?

Une nouvelle occasion de plonger dans l’atmosphère de cette période historique compliquée, où les idées les plus progressistes se fracassent devant le conservatisme des autorités en place. Et surtout de retrouver les héros si intelligents et courageux qui vont s’atteler à résoudre ce meurtre, y compris en utilisant la technique de raisonnement du pilpoul développée par le publiciste Hourwitz. On y retrouve aussi la belle et toxique Oriane de Longeville, toujours prête à se venger de son ancien amant, Charles-Alexandre de Calonne.

Des chapitres courts, une action à multiples rebondissements, d’autres cadavres, des combats à l’épée … tout pour me plaire en attendant la parution, début d’octobre, du prochain opus de la série !

 

L’abbé Grégoire s’en mêle, polar historique d’Anne Villemin-Sicherman (Prix Historia 2019) Editions 10/18, collection grands détectives, 616 p., 9,10€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire