Bigmammy en ligne

18 mai 2022

Cuisine en solo

capraise

Moi qui adorais concocter de petits plats équilibrés, me voilà bien démunie aujourd'hui ...

Cuisiner pour deux était mon stimulant, un plaisir ... mais pour moi toute seule, cela deveint problématique.

On cuisine toujours pour quelqu'un qu'on aime et aujourd'hui, non seulement je n'ai pas trop d'appétit, mais j'ai du mal à inventer des mini plats ...

Naturellement, il y a toujours la ressource des portions individuelles de surgelés ...

Car en plus, il m'est demandé de surtout ne pas perdre de poids, ce qui constitue pour moi une première, et je dois me supplémenter en protéines.

Bref, il me faut renouveler totalement mon répertoire pour retrouver le plaisir de la table. Il faut que je me trouve un livre de "Cuisine pour célibataire".

Quand je pense à toutes les personnes qui vivent seules surtout en ville, je me demande pour la première fois comment elles se débrouillent ?

Posté par Bigmammy à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [19] - Permalien [#]

Commentaires

  • Mais vous cuisinez pour quelqu’un que vous aimez : vous !
    Bon courage

    Posté par Frenchiefrog, 18 mai 2022 à 08:15
  • Le petit livre chez Hachette : "Cuisine pour une personne", est pratique et présente de délicieuses recettes pour tous les jours.

    Posté par Marie, 18 mai 2022 à 08:24
  • Si vous en avez le courage, vous pourriez cuisiner pour 2 ou plus, quelques différentes recettes que vous congèleriez en portions, en prévision des jours sans envie de se mettre aux casseroles. ..c'est notre mode de fonctionnement habituel que de cuisiner en rafale . On pense bien à vous Marie-Pierre.

    Posté par Christine S, 18 mai 2022 à 08:55
  • Je vous comprends parfaitement étant dans le même cas que vous depuis peu. Dur dur de cuisiner juste pour soi-même. Parfois j'achète des "portions fraîches" de repas dans un magasin (Fresh) et elles sont très bonnes. Ca dépanne. Bon courage pour tout.

    Posté par nicole, 18 mai 2022 à 09:04
  • Je n’ai pas l’expérience de cuisiner pour moi seule et votre post m’interpelle, en effet à la réflexion ce ne doit être évident d’avoir envie de cuisiner mais la suggestion de Christine est une bonne idée, préparer plusieurs portions et les congeler, vous serez ravie de les retrouver quand vous serez peut-être un peu fatiguée.

    Posté par Jauneyris, 18 mai 2022 à 09:05
  • J'admire votre courage. Il est tellement difficile, dans cette situation, d'ingérer quoi que ce soit, alors, cuisiner, c'est un challenge !
    Mon mari cuisinait pour moi et m'obligeait à manger ! Sans lui, je ne sais pas si j'aurais eu l'énergie.
    Oui, on ne doit pas perdre de poids. Apparemment, c'est très important pour les oncologues qui nous surveillent de près
    Des salades composées avec un peu de blanc de poulet ou du jambon, du fromage blanc ou des yaourts devraient bien passer. A l'hôpital, une diététicienne avait recommandé ce genre de plats devant mon refus d'ingérer quoi que ce soit de cuisiné.
    Mes pensées vous accompagnent.

    Posté par gingembre, 18 mai 2022 à 09:18
  • Je concevais, comme tant de femmes, que cuisiner était un cadeau. J’inventais, j’y pensais du plaisir.
    Seule depuis une bonne dizaine d’années, je ne cuisine plus. La solitude est pourtant loin de me déplaire.
    Yaourts, fromages et salades indiquées par « gingembre » constituent mon régime équilibré.
    Prenez soin de vous.

    Posté par Magali, 18 mai 2022 à 09:45
  • ... peut-être le bon moment pour déguster les aliments que votre époux n'aimait pas ou peu ?
    Quand mon mari s'absente, je me prépare du fenouil cuit (ou endives) vapeur, avec un filet d'huile d'olive et du poivre en grains ET un simple oeuf cocotte avec un fond d'épinards frais, lit de boulgour/ou Ebly (crème, gruyère, piment d'Espelette) : il déteste ces 3 légumes cuits. Et je me régale.
    Retrouvez le chemin de l'appétit pour votre propre plaisir - et le nôtre par ricochet.

    Posté par KAT, 18 mai 2022 à 10:12
  • Salades + thon ou œufs.
    Lit de poivrons/tomates/oignons rouges et plein d'origan, filet huile olive grillé au four et feta ajoutée in fine, dorée sous le grill..

    Tous les légumes à la vapeur et filet huile olive, yaourts + miel.
    Depuis 3 ans je suis dans cette situation, le plaisir de cuisiner s'est largement évanoui mais il faut s'y coller.
    Je sais que vous y arriverez !
    P.s. votre quartier regorge de brasseries très fréquentables 😀

    Posté par Manuela, 18 mai 2022 à 10:23
  • Cuisiner pour soi lorsqu'on est seul est très important. Tant que les désagréments de la chimio n'altèrent pas encore le goût, faites des plats dont vous congèlerez des portions. Je cuisinais, la veille de refaire la chimio hebdomadaire pendant les 20 semaines du protocole. Le goût et le plaisir de cuisiner pour ceux que vous aimez reviendront ensuite naturellement.

    Posté par Varese, 18 mai 2022 à 10:57
  • Plus facile à dire qu'à faire..........se faire plaisir au moins deux fois par jour est une gageure, manger face à soi..............

    Ce n est pas seulement le problème des recettes, c est surtout l envie de faire qui n est pas là.

    Pour supplémenter, il faut **cacher**les protéines ( poudre de lait, fromage) dans les purées ( merci Picard!!) & les entremets à faire seulement au lait entier. Pour les protéines végétales il y a aussi la possibilité de les inclure dans des salades composées pour l été c'est pratique

    Ce site donne des recettes adaptables pour Une personne https://lacerisesurlemaillot.fr/crumble-courgettes/

    Posté par Martine, 18 mai 2022 à 11:02
  • Plus facile à dire qu'à faire..........se faire plaisir au moins deux fois par jour est une gageure, manger face à soi..............

    Ce n est pas seulement le problème des recettes, c est surtout l envie de faire qui n est pas là.

    Pour supplémenter, il faut **cacher**les protéines ( poudre de lait, fromage) dans les purées ( merci Picard!!) & les entremets à faire seulement au lait entier. Pour les protéines végétales il y a aussi la possibilité de les inclure dans des salades composées pour l été c'est pratique

    Ce site donne des recettes adaptables pour Une personne https://lacerisesurlemaillot.fr/crumble-courgettes/

    Posté par Martine, 18 mai 2022 à 11:02
  • Pour les collations protéinées; faire des smoothies avec du skyr, très riche en protéines & pas pâteux ( dans toutes les grandes surfaces au rayon laitages) avec des fruits frais ou congelés ( selon l état digestif)

    Posté par Martine, 18 mai 2022 à 11:56
  • On cuisine toujours pour quelqu'un puisque l'on cuisine pour soi ! Vous pouvez aussi cuisiner en pensant à votre mari et à ce qu'il aimerait s'il était à vos côtés. Dans ce cas, vous pouvez cuisiner 2 portions (ou plus) et congeler pour le jour ou le moral sera en berne... Prenez bien soin de vous. Je pense à vous.

    Posté par Chartres, 18 mai 2022 à 14:03
  • Bonjour
    Ayant toujours été célibataire j'ai appris à cuisiner pour une seule personne alors que je venais d'une famille nombreuse. Pour la petite histoire la première fois que j'ai fait cuire des pâtes dans ma chambre d'étudiante, même si j'en avais mis moins que pour 8 il y en avait encore trop!
    J'ai donc toujours cuisiné et congelé ensuite pour les autres fois ce qui m'arrange bien.
    Manger face à soi même dit une personne plus haut n'est pas réjouissant, moi je mange devant mon bouquin. Sans doute n'est-ce pas idéal mais je préfère ça à la télé.
    Enrichir les repas j'ai connu ça pour ma maman mais c'est quelquefois compliqué quand l'appétit manque et que se rajoute des difficultés pour avaler. Plusieurs collations dans la journée peuvent être une solution. Par ces chaleurs des glaces peuvent être des bons compromis.
    Surtout si vous avez des aphtes n'hésitez pas à trouver ceux qu'en Berry (pays des sorciers) on appelle des coupeurs de feux et à y avoir recours.
    Je vous souhaite bon courage

    Posté par Christine, 18 mai 2022 à 15:19
  • Difficile en effet

    Bonjour, Seule depuis peu et ayant toujours toujours aimé cuisiner , c'est ce qui m'a désarçonné le plus un fois le choc passé.
    Effectivement cuisiner plusieurs portions est une idée comme par exemple de la sauce bolognaise.
    Aprés j'ai appris aussi à me faire juste une portion : 120 gr de pâte sinon il y a des restes , une cuisse de poulet rôtie au lieu du poulet ....
    J'ai des portions individuelles de viande ou poisson au congélateur ( provenance de producteurs locaux ) aprés pour l'accompagnement , Picard est souvent mon ami : haricots verts , brocolis...
    Mais c'est vrai que c'est une étape compliquée quand on ne veut pas de plats tout prêts.
    Bon courage,
    Patricia.

    Posté par patricia, 18 mai 2022 à 16:28
  • A travers la lecture des commentaires, que de tranches de vie partagées, c'est émouvant. Des leçons aussi. Merci les amies du blog, merci Marie-Pierre.

    Posté par Christine S, 18 mai 2022 à 16:38
  • C'est tout qui est difficile en ce moment pour vous. j'ai toujours les larmes aux yeux quand je vous lis mais je n'ai pas le droit devant tant de courage de votre part. Peut être aussi vous faire un petit plaisir un petit gâteau d'un jolie pâtisserie, je suis sûr que je devine un petit sourire de gourmandise amitiés🌸

    Posté par Myriam, 18 mai 2022 à 16:51
  • Courage Marie-Pierre ! Ca va aller. On m'avait offert un livre il y a bien longtemps, je dois encore l'avoir, il faut que je le retrouve mais j'en ai tellement et tous mal classés (enfin mes plus anciens livres).
    Dès que je le trouve, je te donnerai le titre.
    Douce soirée.
    Amitiés.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 18 mai 2022 à 20:44

Poster un commentaire