Bigmammy en ligne

30 mai 2022

La rafle du Vel d'Hiv, Paris, juillet 1942 par Laurent Joly

 

rafle 1942

Pendant que certain polémiste se permet de rectifier l’histoire, il se trouve des chercheurs qui analysent les sources disponibles : des centaines de témoignages, des milliers de fiches de recensement, les archives de la police, les comptes-rendus des dossiers d’épuration des agents de la Préfecture de police ont servi de base à l’ouvrage de Laurent Joly.

Une masse de documents qui mettent en lumière ce qui s’est réellement passé à partir de juillet 1942 à Paris et en province, les étapes de la persécution des juifs, ce que le président Chirac, le premier, a qualifié d’irréparable.

Le bilan officiel de la grande rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942 est de 12884 personnes arrêtées : 8833 juifs et juives de plus de 16 ans (5802 femmes, 3031 hommes, plus 4051 enfants) embarqués par 4500 policiers. Plus de femmes que d’hommes car les maris ont déjà été arrêtés. Aucune autre opération en Europe n’eut une telle ampleur, pas même à Berlin entre 1941 et 1943.

Car en 1942, les policiers parisiens ne sont plus de simples exécutants des nazis. Ils sont les agents d’une politique de coopération imposée par René Bousquet, secrétaire général de la police du gouvernement de Vichy, et d’une opération co-organisée par leurs chefs de la Préfecture de police. Aucun Allemand ne prend part à la grande rafle, pas même le sinistre Theodor Dannecker, le représentant à Paris d’Eichmann.

Cependant, le taux de « réussite » de ces arrestations est inférieur aux objectifs. Il y a des « fuites », certains policiers, certains concierges se montrent « négligents », d’autres fervents antisémites font du zèle. Il y a des dispenses : les anciens combattants, les épouses de prisonniers de guerre, les jeunes de moins de 16 ans, les femmes enceintes près de leur terme, les femmes mariées à de non-juifs … et les « fourreurs », ces juifs qui travaillent pour l’armée allemande et sont protégés pour des raisons économiques.

Cependant, comme la police a des difficultés à fournir le contingent de juifs étrangers ou apatrides* réclamé par l’occupant, la rafle se poursuit à bas bruit … Comme on ne sait pas que faire des enfants, on les rafle aussi alors que l’essentiel d’entre eux, nés en France, sont français, mais cela gonfle les statistiques, les anciens protégés sont eux aussi raflés vers les camps Drancy, Beaune la Rolande, Pithiviers, puis Auschwitz.

La machine de destruction massive s’arrête avec les protestations des hautes autorités catholiques.

Ce document est illustré par une série de destins tragiques et de récits de rescapés. Il se lit dans un souffle. On imagine mal aujourd’hui comment tant de Français ont pu se prêter à une telle ignominie. D’autant plus que les dossiers d’épuration de l’après-guerre montrent que la justice fut clémente.

Laval et Bousquet, convaincus de la victoire des nazis, ont bafoué les droits humains, la convention de La Haye et la convention d’armistice. Ils prétendent n’avoir pas eu d’autre choix que de renvoyer les juifs étrangers considérés comme inassimilables selon eux.

René Bousquet, le donneur d’ordre, est acquitté par la Haute Cour en 1949. L’ex-préfet de la Seine Amédée Bussière est condamné aux travaux forcés à perpétuité, Emile Hennequin prend 8 ans comme d’autres tortionnaires, dont Louis Sadorski de la 3ème section des RG. Les technocrates du Service juif ne sont pas jugés, ni les 20 commissaires des arrondissements de Paris. Certains sont mis à pied ou révoqués.

Ainsi, la participation de la police française à la persécution des Juifs reste un tabou jusqu’à la déclaration de Jacques Chirac en 1995. Il n’était que temps.

 

* En 1927, une loi avait assoupli les conditions requises (présence sur le territoire depuis plus de 3 ans, entre autres) pour obtenir la nationalité française - la France étant déjà confrontée à sa situation démographique. Dès juin 1940, et sans aucune pression de l'occupant, Vichy a abrogé cette loi et dénaturalisé toutes les personnes devenues françaises après la promulgation de la loi de 1927. Dont une très grande majorité de Juifs de Pologne ou d'Allemagne fuyant les nazis. Ces personnes sont donc devenues apatrides, mais leurs enfants nés en France étaient français.

 

La rafle du Vel d’Hiv, Paris 1942, par Laurent Joly, publié chez Grasset, 390 p., 24€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • «  On rafle les enfants alors qu’ ils sont français « . Les juifs raflés étaient donc de quelle nationalité ?

    Posté par Giséle, 30 mai 2022 à 08:07
  • Ils étaient le plus souvent apatrides car déchus de leur nationalité parce que juifs. C’est ce qu’avance l’horrible polémiste : il dit que Petain a deporté les juifs étrangers pour protéger les juifs français… on voit bien grâce au travail des historiens que tout cela n’a aucun sens et aucun fondement historique. Merci Bigmammy de nous rappeler ces moments tragiques.

    Posté par Anna, 30 mai 2022 à 08:15
  • Terrible période ! Et dire, que la plupart des Français accusent encore aujourd'hui les Allemands de toutes ces ignominies alors qu'ils ont bien participé aussi ! L'humain peut être adorable comme monstrueux quelque soit sa nationalité ! Je note cet ouvrage Marie-Pierre.
    Douce semaine et merci infiniment pour cette excellente chronique.
    Amitiés.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 30 mai 2022 à 10:46
  • J'avoue ne plus pouvoir lire quoi que ce soit sur cette sinistre époque que disons le haut et fort un certain Zemmour nous ferait bien revivre avec les musulmans, les homosexuels , les handicapés etc ..... à la place des Juifs ! Je le vomis il n'y a pas d'autre mot !! Le grand père de mon mari est mort au camp de Melk pour avoir RÉSISTÉ à ces personnes , vendu par un collabo .....et aujourd'hui ceux qui soutiennent le Président et son gouvernement sont à leur tour traités de Collabo : on marche sur la tête !!!! Comment avons nous pu tomber si bas !!?? La HAINE reprendrait elle le dessus dans nos sociétés occidentales ???
    Je suis effarée ....et je lutte à mon tout petit niveau comme membre de la LICRA entre autre !!
    Ne JAMAIS oublier ...et TRANSMETTRE à nos petits enfants ...même jeunes : la plus grande chez moi à 8 ans mais on peut faire " passer" des idées ...que les enfants font à merveille !
    Prenez soin de vous chère Mammy !!

    Posté par Domie Meunier, 30 mai 2022 à 14:34
  • Un excellent **roman** (si l on peut dire) est la carte postale d'Anne Berest relate les faits qui ont décimé sa famille

    Posté par Martine, 30 mai 2022 à 14:48
  • Toute la famille de mon père les parents et 11 de leurs enfants de leurs enfants ont disparus dans les camps, ma tante vivant à Paris a été déportée avec son bébé de 9 mois sur dénonciation...alors l'ambiance actuelle me donne la nausée. Merci Bigmammy de parler de cette sinistre période.

    Posté par Nicole 93, 31 mai 2022 à 18:29
  • A écouter également ce podcast en plusieurs épisodes
    https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-la-rafle-du-vel-d-hiv-recits-d-un-crime-francais

    Posté par CG, 04 juin 2022 à 14:12

Poster un commentaire