Bigmammy en ligne

01 décembre 2023

Domenica, roman par Patrick Raynal et Emmanuel-Alain Raynal

 

Domenica

Cela fait déjà bien des années que j’ai découvert le destin hors normes de Juliette Lacaze.

Elle qui épousa successivement le marchand d’art Paul Guillaume et l’architecte et industriel richissime Jean Walter avant de conclure un accord avec André Malraux pour céder à l’Etat sa collection unique d’œuvres d’art contre l’impunité judiciaire …

C’est la raison qui m’a naturellement poussée à saisir sur la table de présentation de la librairie Albin Michel ce roman écrit à quatre mains par un père et son fils … ce qui n’est sans doute pas un hasard.

L’ouvrage se dévore en une bonne journée. L’idée originale est de faire raconter ce que fut cette ensorceleuse diabolique par les trois hommes qui furent ses victimes : ses deux époux et son fils adoptif.

 

la diabolique

Belle et parfaitement égocentrée, à la fois élégante et vulgaire, avare totalement fascinée par l’argent, les bijoux et les toilettes de grands couturiers, dénuée de toute humanité, cette figure des soirées parisiennes ne recula devant aucun crime pour parvenir à ses fins – ou pour assouvir sa faim de pouvoir et de sexe.

Adepte du triolisme, elle impose à ses compagnons de vivre sous le même toit, et laisse mourir son premier mari, Paul, seulement âgé de 42 ans, en soignant sa péritonite avec des bouillons, et surtout la complicité d’un médecin qu’elle a pris pour amant.

Elle s’est bien gardée de dire à Paul qu’avant de monter à Paris et pour s’envoyer en l’air en toute liberté, elle s’est faite ligaturer les trompes, alors qu’il ne rêve que d’engendrer un fils.

 

jean Walter

Rencontrant le célèbre architecte Jean Walter - protestant marié et père de trois enfants - sur le paquebot Normandie, elle mettra tout en œuvre pour hériter la fabuleuse collection de Paul, puis l’épouser dès qu’il devient veuf.

 

Novo_Pilota

 

 

Lui aussi ne survivra pas à un accident de la circulation alors que, après avoir refusé le secours d’une ambulance, sa bientôt à nouveau veuve le fait transporter trop longtemps jusqu’à l’hôpital dans la voiture de son nouvel amant - lui aussi médecin …

C’est le troisième chapitre qui est le plus palpitant, que je me garderai bien de spolier … mais il vaut le voyage !

C’est une trajectoire de « veuve noire » restée impunie que l’on a bien du mal à concevoir.

Cependant, je me vois récemment en dire quelques mots à une visiteuse du musée de l’Orangerie qui rend hommage à Modigliani et à son marchand dans une magistrale exposition visible jusqu’au 15 janvier.

Je me demande si ce livre est proposé à la vente à la boutique du musée !

 

Domenica, roman de Patrick et Emmanuel-Alain Raynal, édité chez Albin Michel, 238p., 19,90€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • Personnage qui sort de lrdinaire et en dehors de tout jugement , votre présentation nous incite à en savoir plus. Idée de cadeau .

    Posté par Lyllia, 01 décembre 2023 à 08:33
  • Je connaissais partiellement l histoire de cette femme.
    La morale de l histoire est que le sexe et l'argent servent à l impunité....

    Posté par Martine, 01 décembre 2023 à 09:01

Poster un commentaire