Bigmammy en ligne

12 janvier 2008

Le lac d'or, roman (164 p)

Deux flics, dont le narrateur. Une femme, jetée du pont sur les voies de la gare d’Austerlitz, tout près de la halle du Sernam. Une enquête qui se développe au coeur du quartier chinois. Cette femme, une prostituée, le narrateur la connaît, il a eu une aventure avec elle, autrefois….il se souvient, regrette…Comme dans les romans de Simenon, le mobile du crime, la recherche et la découverte de l’assassin n’ont qu’une importance relative. C’est le style, ici, qui prend aux tripes. L’atmosphère embrumée, poisseuse des... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2007

Blake et Mortimer, clap de fin

Je trouve bien sévères les critiques qui jugèrent, lors de sa parution, le second tome des « Trois formules du professeur Sato », en dessous du niveau habituel de l'oeuvre, argant du fait que ce dernier ouvrage, paru 13 ans après le tome I, avait été terminé grâce à la collaboration de Bob de Moor. En fait, c’est le décalage de lecture qui fausse la vision d’une histoire qui se vit dans un souffle, totalement démodée et loufoque. Edgar P. Jacobs créait dans la douleur, il avait de plus en plus de mal a achever ses... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 décembre 2007

La visite de la fanfare

Un film d’Eran Kolirin, remarqué au dernier festival de Cannes, et cela est mérité !Tendresse, humour, timidité, bonheur…tout est présent dans ce délicieux film qui retrace l’errance de la fanfare classique de la police d’Alexandrie, qui se retrouve perdue au milieu d’un nulle part en plein désert de ce pays si proche et si méconnu, encore si hostile. Des acteurs pleins de sensibilité – Ronit Elkabetz (Dina) et Sasson Gabai(Teoufik) en particulier, mais pas seulement. Un rythme hyper lent, expressif, comme si un rien... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Une virée à pied au musée Maillol

Marcher, il faut marcher, faire du sport pour remuscler mon cœur ! Eh bien, j’ai marché environ deux heures cet après-midi, avec pour but la visite de l’exposition (jusqu’au 4 février) « Allemagne, les années noires » organisée au musée Maillol, rue de Grenelle. Vous connaissez mon penchant pour la peinture expressionniste allemande. Là, j’ai pu voir environ 250 œuvres portant essentiellement sur la Grande guerre et ses horreurs, la révolution de 1919, les premiers élans du nazisme. Brr…Plusieurs séries de lithographies... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2007

Une expo à ne pas manquer aujourd'hui

Voici un communiqué de mon ami Dominique, qui assure la renommée de son père. Je n'ai pas pu encore voir cette exposition mais vous encourage à vous y rendre. Un écho qui fera également plaisir à mes lecteurs japonais !"C'est le président de la République, M. Nicolas Sarkozy, qui a parrainé lui-même, au Louvre (Salle Lenôtre), le Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts (SNBA), (jusqu'au 16 décembre 2007), où un hommage particulier a été rendu au peintre Maurice Boitel (1919-2007) par l'amiral François Bellec,... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2007

Art en capital, jusqu'au 2 décembre

En cette fin d’après-midi, après le traditionnel déjeuner de famille en compagnie de tous nos petits enfants, nous avons décidé de faire un tour au Grand Palais, avec Victoire et Hugo, pour voir le salon « Art en capital », sur la sympathique invitation de Dominique Boitel. En réalité, c’était pour moi une première : jamais je n’avais pénétré dans un « salon » de peinture. Et de fait, on se retrouve dans une atmosphère curieuse, super conventionnelle. Plusieurs salons s’interpénètrent sous l’immense voûte de métal et de... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2007

Violence, toujours violence.....

En ce moment, nous traversons une période "mafia" et "gangsters". On a bien aimé, dans l'ensemble : American gangster Sans faire de jeu de mots, c’est un film noir, très noir…..et d’une extrême violence, comme nous y a habitués Ridley Scott (Gladiator). Le film est aussi très long : on aurait pu écourter la première partie, touffue – Claude s’est endormi, malgré le bruit - qui explique pourquoi le flic – Russel Crowe – poursuit le chef de gang – Denzel Washington – et comment il s’y... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2007

Arcimboldo, un kaléïdoscope d'objets

Célèbre avant tout pour ses portraits anthropomorphes faits d’une subtile accumulation d’objets naturels et évoquant les éléments, des métiers et les saisons, Arcimboldo fut avant tout un peintre de cour. Sa responsabilité consistait à organiser les fêtes et les cérémonies de l’empereur d’Autriche Maximilien II, une sorte de Jean-Paul Goude en somme. Il y gagna la noblesse – puisqu’il fut élevé au rang de comte palatin, et la richesse. L’exposition du Luxembourg (jusqu'au 13 janvier) présente ses oeuvres les plus célèbres, dont les... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2007

A lire pour essayer de comprendre....

Chagrin d’école, par Daniel Pennac, Gallimard, 305 pages, lauréat du prix Renaudot 2007 Je n’ai pas pour habitude d’acheter les prix littéraires. J’ai acheté ce livre en pensant aux difficultés scolaires d’un enfant qui m’est cher, pour savoir s’il pourrait le lire, et en tirer un quelconque soulagement. Au-delà du témoignage de l’auteur, dont on a en effet peine à croire qu’il fut jadis un cancre, j’ai pris plaisir à parcourir cet essai, plein d’optimisme et de foi en la gent enseignante. C’est une lecture indispensable aux... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Simone Veil, une vie

Si, comme moi, vous avez une admiration sans borne pour cette femme exemplaire, mieux vaut lire la biographie qu'en a écrite en 1996 Maurice Szafran que cette autobiographie. En effet, pour une femme qui a passé sa vie, quoi qu'on en dise, à rester d'une discrétion profonde sur les drames de sa jeunesse, vous n'en apprendrez pas beaucoup plus. Le style de madame Veil est en effet empreint d'une retenue, d'une rigueur, très "magistrate", dirai-je. Aucune concession au lyrisme ou à la littérature. De cela, je puis affirmer que le... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]