Bigmammy en ligne

26 septembre 2015

Fusilli et crevettes à l'ail

Un plat complet pour changer des spaghetti bolognaise ... D'abord, réaliser un hachis d'oignon avec une à deux gousses d'ail, une échalotte et une grosse poignée de persil plat. Mettre à suer cette garniture aromatique dans une poêle antiadhésive avec un fond d'huile d'olive, saler et poivrer. Quand les oignons commencent à devenir transparents, verser dans la poêle un sachet de grosses crevettes surgelées mi-cuites. Les laisser cuire sur toutes leurs faces et rendre leur jus qui va rapidement s'évaporer. Stopper la... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 13:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2015

La septième fonction du langage, roman de Laurent Binet

Un polar linguistique foldingue … comme un jeu de massacre culturel !   Voilà comment je décrirais ce roman déjanté, jouissif, plein de références délirantes et d’explications philosophiques accessibles au non-initié, et surtout d’une cruauté suprême envers la caste des intellos gauchisants qui a pollué toute ma jeunesse. Alors, il faut s’accrocher de temps en temps pour savoir qui, de Searle (John) ou Derrida (Jacques), l’emporte dans l’univers des spécialistes du langage, ou encore de quel côté il convient de pencher entre... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2015

Au Panthéon, les grands hommes (et femmes) et le pendule

  Pour continuer la séquence "patrimoine" et la révérence aux anciennes gloires, un petit tour au Panthéon, qui fut naguère la basiique chrétienne fondée par Clovis (encore lui !) qui souhaitait y abriter sa sépulture et devînt nécropole républicaine en 1791.       L'évolution de l'église initialement construite selon le voeu de Louis XV par Jacques-Germain Soufflot vers la laïcité n'a cependant pas été sans à-coups : par deux fois au cours du XIXème siècle, l'édifice redevient église avant... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 septembre 2015

Cardigan à emmanchures raglan pour garçon, taille 10 ans

Hugo ne souhaitait plus que je lui tricote de pulls car il trouvait que « ça gratte ». Il a changé d’avis en caressant le cardigan réalisé cet été pour Apolline et m’a commandé le même en bleu ! Chouette alors !!!   L’ouvrage est tricoté en fil «Jaspée» de Bergère de France, coloris «vague» – 20% laine peignée et 80% acrylique – dans une forme classique, avec 7 pelotes. Echantillon : 19 mailles et 26 rangs avec les aiguilles n°4, au point jersey (repassé) pour 10cm. Matériel utilisé : aiguilles... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
23 septembre 2015

Basilique et cathédrale de Saint-Denis

Claude et moi continuons de revisiter les sites de notre enfance .... Au bout de la ligne 13, surgit la première cathédrale construite en France selon le style gothique, reconstruite plusieurs fois sur l’emplacement d’une chapelle abritant à l’origine la sépulture de Denis, le premier évêque de Paris. C’est au XIIIème siècle que l’abbé de la puissante abbaye, Suger, reconstruit le lieu de pèlerinage où Dagobert est enterré et où Pépin le Bref s’est fait sacrer en 754 . D’abord, on admire la façade avec ses trois tympans... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 septembre 2015

Gratin de courgettes au Maroilles

Le Maroilles, c'est d'abord l'odeur ... En gratin, il embaume vite toute la maison mais la cuisson lui enlève tout caractère excessif. Voilà une façon de le faire aimer de toute la famille, ainsi que les courgettes. Eplucher deux courgettes et les détailler en petits dés. Les mettre à dégorger pendant une heure dans une passoire avec du sel afin qu'elles ne rendent pas trop d'eau. Eplucher et émincer un oignon d'une part, une main de persil plat d'autre part, concassée avec une gousse d'ail. Mettre le four à préchauffer à... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2015

Sainte-Chapelle royale de Paris

Nul besoin de se mobiliser spécialement ce week-end de septembre pour découvrir, ou plutôt redécouvrir les merveilles du patrimoine qui sont à notre portée et pour lesquelles il faudrait vivre bien plus d'une vie de loisirs pour toutes les visiter. Je regardais hier la queue des candidats à la visite de l’hôtel Matignon, rue de Varenne … Il est évident que les lieux de pouvoir fascinent. Mais cela doit être hyper fatigant ! Nos pas nous avaient conduits cette semaine aussi à faire environ une heure de queue pour admirer... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 septembre 2015

Mon moment à moi ...

Dimanche, il est un peu plus de dix heures ...   La maison est totalement silencieuse. Claude est allé faire sa marche quotidienne : à peu près toujours le même circuit autour du Luxembourg, environ 3 kilomètres, il reviendra avec le journal et le pain, plus aujourd'hui des biscuits pour acompagner le dessert. Nous attendons nos enfants. Qu'ils viennent en groupe ou séparément, c'est toujours pour nous une fête. Mon déjeuner est prêt, le couvert est mis, j'aurai à m'en occuper sérieusement 30 minutes avant de nous... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 10:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 septembre 2015

The program, film de Stephen Frears

Encore un film sur la vérité et le mensonge …     Lance Armstrong a gagné successivement les sept tours de France de 1999 à 2005, alors même qu’il avait été atteint d’un cancer du testicule avec métastases au cerveau. C’est de son épopée qu’il s’agit, de la gloire à la chute, jusqu’à l’annonce par l’Union Cycliste Internationale, en 2012, du retrait de ses sept maillots jaunes. Une chasse à la vérité menée par le journaliste du "Sunday Times" d'origine irlandaise spécialiste du cyclisme, David Walsh (joué par Chris... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2015

Fragonard amoureux, galant et libertin

Ce n’est pas cette partie des peintures érotiques – qui représente environ 20% de son œuvre – que j’apprécie le plus dans l’immense talent de Jean-Honoré Fragonard (1732 – 1806).   C’est cependant celle qui retient le plus souvent l’attention : ces peintures coquines, lascives, licencieuses, voire parfois poissardes. Des débauches de lits froissés, de chairs laiteuses empoignées, de joues piquant un fard, de regards dérobés … C’est alors le legs de la période de la Régence (1715 – 1723) qui voit le triomphe des idées... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,