Bigmammy en ligne

09 août 2016

Dans la ville en feu, polar de Michael Connelly

  Troisième roman de Michael Connelly lu en moins de 3 semaines : chaque été, je fais la découverte d’un auteur dont je dévore l’essentiel. Et là, je ne suis pas encore rassasiée … Retour de l’inspecteur Harry Bosch. Toujours aussi peu regardant sur les procédures, toujours aussi prêt à suivre son instinct. Ayant dépassé la date de sa prise de retraite de la police de Los Angelès, il a conclu un contrat pour poursuivre ses activités au service des affaires non résolues, les « cold cases ». Il se souvient d’une... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2016

Le Poète, thriller de Michael Connelly (1996)

  Cette enquête est menée par Jack MacEvoy, journaliste à Denver, et non par le personnage récurrent de Connelly, l'inspecteur Bosch. La victime est son frère jumeau, Sean, retrouvé "suicidé" dans sa voiture, garée en plein hiver face au lac gelé où, bien des années plus tôt, leur grande sœur s’était noyée, la glace ayant cédé sous son poids. Jack ne comprend pas le geste de son frère, même s’il savait qu’il avait été durement éprouvé par la dernière affaire concernant le meurtre d’une jeune fille retrouvée coupée en deux …... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2016

Le cadavre dans la Rolls, thriller de Michael Connelly

  Hollywood. L'agent Powers, un colosse de flic en patrouille, découvre le cadavre de Tony Aliso, producteur véreux de films minables, exécuté proprement dans le coffre de sa Rolls, sans chaussures, les yeux collés, les mains liées dans le dos …  chaque détail compte ... L’enquête est confiée à l’équipe de la Criminelle du LAPD, dirigée par Harry Bosch, le héros récurrent de Michael Connelly, secondé par Edgar et Rider. C’est la première fois que j’ouvre un polar de cet auteur fameux. J’apprécie la rigueur et... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juillet 2016

Le crime de Rouletabille

  Dans les séries policières américaines, il y a toujours un moment où le détective se trouve accusé d’un crime et a toutes les peines du monde à prouver son innocence. Les scénaristes modernes n’ont rien inventé : Gaston Leroux, déjà, fait accuser Rouletabille du meurtre de son épouse … L’avocat de Rouletabille, Gaston Sainclair, est le narrateur de cette avant-dernière aventure du valeureux reporter, lui qui avait déjà tenu la plume pour nous raconter le Mystère de la Chambre Jaune … La belle Ivana joue en effet un rôle... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juillet 2016

Rouletabille chez Krupp, roman d'espionnage de Gaston Leroux

Dans la grande famille des romans policiers et d’espionnage, je reviens aux sources avec Gaston Leroux et son héros favori : le reporter au journal l’Epoque, Joseph Joséphin, dit Rouletabille. Ce roman est l'un des premiers romans d'espionnage au monde, rien de moins.  Nous sommes au début de la Grande Guerre et le caporal Rouletabille est rappelé du front par les plus hautes instances de l’Etat pour une mission d’infiltration en territoire ennemi, au cœur de la Ruhr industrielle, à Essen. Il s’agit rien de moins que de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2016

Tu me manques, thriller d'Harlan Coben

Harlan Coben est un auteur prolifique. Il a initié la série des enquêtes de Myron Bolitar, plus récemment celles de Mickey Bolitar, son neveu, mais il raconte aussi d’extraordinaires histoires qui donnent d’excellentes adaptations cinématographiques comme, en 2002, « Ne le dis à personne … » « Tu me manques » est particulièrement réussi. La technique narrative est très au point : des situations dramatiques dans lesquelles le suspense est maintenu à chaque fin de court chapitre, des personnages très... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2016

Occupe-toi d'Arletty, polar de Jean-Pierre Lucovich

L’avantage de musarder dans une librairie traditionnelle, c’est la découverte ! Un titre vous accroche, une image, une époque … Magie de la couverture illustrée. Je ne pouvais pas rater celle-ci : je suis un fan inconditionnel d’Arletty. Et je ne fus pas déçue de ma lecture de ce roman historique se déroulant en 1942. Je connais bien évidemment les démêlés de l’actrice gouailleuse avec la justice, après son idylle affichée avec un bel officier de la Luftwaffe. Ce petit bouquin fort bien documenté en fait le nœud de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2016

Diamant noir, film noir de Arthur Harari

  C'est un film lent, mais où la longueur  - près de 2 heures - se justifie pleinement : la patience d'une vengeance familiale le nécessite. Celle de Pier Ulmann qui ourdit la perte de la famille de son oncle, diamantaire à Anvers : celui qui a rejeté et spolié jadis son frère hyper doué, qui savait comme nul autre trouver la bonne façon de tailler le diamant, ce père que Pier retrouve mort, après une vie de déclassé.   Vivant d'expédients, Pier "travaille" de petits cambriolages pour... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2016

Prédation, tome I, par Jérôme Camut et Nathalie Hug

  Disons tout de suite que j’ai lu ce livre en pensant à l’étrange mimique de la personne qui me l’a prêté, me sachant friande de polars. Maintenant que je viens d’en tourner la dernière page, je comprends pourquoi. En fait, il s’agit du premier opus d’une série, mais n’est pas Pierre Lemaître – avec les enquêtes de Camille Verhoeven – qui veut. Et comme la fin de ce premier opus ne me convient pas, je n’irai pas plus loin. C’est cependant ce que l’on appelle un « page turner » tout à fait lisible, assez bien... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2016

L'atelier des poisons, polar historique de Sylvie Gibert

  1880. Nous pénétrons dans la seule école de peinture de Paris à accueillir des femmes : l’académie Julian. Nous y faisons la connaissance de jeunes femmes intrépides qui ont décidé, bravant les bonnes manières, de devenir peintres. Même et d'autant plus lorsqu’elles ont assez de talent pour que leur œuvres soient reçues au Salon, elles n’en peuvent plus d’entendre ce commentaire : « Ce n’est pas mal, surtout pour une femme ! ». Zélie Murineau ne manque pas de savoir faire, en particulier lorsqu’elle... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,