Bigmammy en ligne

09 février 2019

Une intime conviction, film de Antoine Raimbault

  L’intime conviction est un principe introduit dans notre droit au 12ème siècle, qui permet de juger d’une affaire criminelle, même sans preuve matérielle. L’article 302 du code de procédure pénale rappelle cependant que “l’accusé est présumé innocent, et que le doute doit lui profiter”. C’est tout le sens de ce premier long métrage du réalisateur Antoine Raimbault avec cette fidèle mise en scène du procès en appel de Jacques Viguier, un an après son premier acquittement devant les assises de Toulouse. Rappelons les... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2019

Colette, film de Wash Westmoreland

Après le jubilatoire « Edmond », voici l’académique (Goncourt, of course !) : « Colette ». Un nouveau biopic en costumes, donc, qui se déroule entre 1892 et 1908, c’est-à-dire entre le moment où les parents de Sidonie-Gabrielle la marient sans dot (c’est leur quatrième enfant et ils sont désargentés mais elle est très belle) à un homme de lettres parisien de 14 ans son aîné. Elle est amoureuse, lui est un séducteur invétéré, très lancé à Paris, fils et frère de l’éditeur Gauthier-Villar,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2019

Edmond, film d'Alexis Michalick d'après sa pièce de théâtre

    Ecouter ou découvrir un texte classique, rire, pleurer, avoir peur, ressentir l’émotion … que demander de plus au cinéma ? S’il est un film à aller voir cette année, c’est Edmond, adapté par l’auteur lui-même, Alexis Michalick, de la pièce qui a remporté une moisson de récompenses depuis 2016 … La dramaturgie du film dans le film ou du théâtre dans le théâtre est classique : souvenons-nous de « Chantons sous la pluie » ! Ici, c’est le processus de la création qui est mis en valeur, sous... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
20 décembre 2018

L'empereur de Paris, film de Jean-François Richet

  J'en ai assez des critiques intellos parisiens qui font la fine bouche devant un film français auquel ils reprochent le manque de souffle, et je ne sais encore combien de carences …   Heureusement que la plupart des gens ne les lisent pas car ce sont les spectateurs qui font le succès des films populaires et rarement ceux que louent les-dits critiques de cinéma. Moi, j’ai apprécié ce grand film tourné entièrement en France, avec une belle distribution et des décors et costumes particulièrement soignés. En réalité,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2018

Jack Ryan de Tom Clancy, série TV

    Il y avait longtemps que je ne m'étais pas autant régalée avec une série américaine depuis que mes flics scientifiques préférés ont pris leur retraite et de nombreux kilos ... Jack Ryan, cet analyste de la CIA qui va sur le terrain traquer les terrorristes me plait énormément, avec son regard plein de douceur, son dos lardé de cicatrices et ses lèvres gercées. Incarné par John Krasinski, il se hausse au niveau d'Harrisson Ford, entrevu jadis dans l'une des précédentes versions cinéma du personnage créé par Tom... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2018

Renoir, père et fils au musée d'Orsay

  L’un des films qui m’a le plus marquée dans ma jeunesse est « La Grande Illusion » de Jean Renoir … sorti en 1937 avec un casting éblouissant : Pierre Fresnay qui ressemblait tant à mon père, y joue le rôle du capitaine de Boiëldieu, confronté à l’ouvrier Maréchal – Jean Gabin – prisonniers d’une forteresse de montagne avec Marcel Dalio – un fils de banquier juif, Julien Carette, un acteur, sous la surveillance d’un officier allemand blessé au combat – Erich von Stroheim … Un scénario... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 octobre 2018

Hier encore ... il y avait Charles Aznavour

  L’âme de l'idole de ma jeunesse, celui dont je connais encore les paroles des chansons par cœur, s’est envolée. Charles Aznavour, l’artiste total, le seul chanteur que je suis allée voir sur scène à l’Alhambra en 1960 ; j’avais 14 ans, ma maman était fan, elle m'avait emmenée et je m’en souviens comme si c’était hier. Un poète contemporain de la langue française, un chanteur populaire, un acteur sensible, un homme droit, engagé, un amoureux de son pays d’accueil sans jamais oublier celui de ses ancêtres.   Il... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2018

Les frères Sisters, western de Jacques Audiard

  A 66 ans, Jacques Audiard ne court plus après les récompenses. Il s’attaque ici à un genre terriblement codifié où d’autres avant lui se sont cassé les dents : le western. Il a pour lui sa riche expérience de films « sauvages » et s’en tire plutôt avec les honneurs. Il a dédié ce film à son frère aîné trop tôt disparu. On comprend pourquoi.     C’est l’acteur John C. Reilly qui a acheté les droits du roman de Patrick deWitt à l’origine du scénario. Il tient ici le rôle le plus riche, celui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2018

Tu t'appelais Maria Schneider, roman de Vanessa Schneider

  C’est une incantation, une conversation à sens unique avec l’au-delà entre une petite fille de bientôt 50 ans et sa cousine plus âgée de 17 ans, aimée, admirée, pleurée … oubliée. A travers l’évocation de celle qui fut la scandaleuse jeune première d’« Un dernier tango à Paris », Vanessa Schneider exorcise les démons de sa propre enfance dans une famille pas vraiment dans les clous. Ce film sorti en 1972  - que nous avions vu dès sa sortie - et aussitôt devenu culte – cul-te – où le réalisateur Bernardo... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 septembre 2018

Mademoiselle de Joncquères, film en costumes d'Emmanuel Mouret

    Ceux qui, comme nous, ont vu plusieurs fois (et naturellement adoré) « Les Liaisons dangereuses » de Stephen Frears (1988) et « Valmont » de Milos Forman (1989) seront sans doute un peu déçus. L’histoire qui nous est contée est tirée du roman de Denis Diderot « Jacques Le Fataliste et son maître », publié entre 1765 et 1780. Elle a déjà fait l'objet d'une adaptation cinématographique sous le titre "Les Dames du bois de Boulogne" tourné par Robert Bresson en 1945 et présente de grandes... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,