Bigmammy en ligne

25 novembre 2015

André Valmy, lui aussi cette semaine

Encore un acteur de ma jeunesse, spécialisé dans les rôles d'homme d'autorité, inspecteur de police, militaire ... André Valmy nous a quittés le 18 novembre. Son nom de guerre et le fait qu'ayant commencé à tourner dans un film de propagande contre les Allemands en 1940 et refusé plus tard de travailler pour la Continental me l'ont rendu tout de suite sympathique. Il avait 96 ans !
Posté par Bigmammy à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2015

Dora Doll, vamp et icône des années cinquante

Ce n’était pas la bonne semaine pour rendre hommage à une actrice décédée dans la misère alors qu’elle avait tourné 150 films en 70 années de carrière … Dora Doll a rejoint les étoiles le 15 novembre, à l’âge de 93 ans. Pourtant, malgré le fait qu’elle incarnait le plus souvent des seconds rôles, cette belle pulpeuse faisait partie de mes actrices préférées, illuminant de sa présence chaleureuse les films les plus franchouillards de l’après-guerre. Son physique la portait naturellement vers les rôles de prostituée au grand cœur... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2015

L'Hermine, film de Christian Vincent

    Parmi les films de prétoire, j’avais jusqu’ici pour références Douze hommes en colère (1957) de Sidney Lumet et La Vérité (1960) d’Henri-Georges Clouzot. J’aurai à présent aussi L’Hermine de Christian Vincent. Un réalisateur très discret dont je ne citerai que deux film que j’ai beaucoup aimé aussi : « La discrète » et « Les saveurs du Palais ». Ici, peu d’effets de manches, seule l'émotion domine. Le héros Michel Racine a la réputation d’être une peau de vache, un Président de cour... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2015

Les Anarchistes, film d'Elie Wajeman

Si j’avais lu les critiques – en particulier celle très sévère du  Monde – je ne serais pas allée voir ce film. Et j’aurai eu tort ! 1899. Dans une ambiance sombre, bleu foncé, enfumée, pas mal alcoolisée, voici un groupe de jeunes exaltés se gargarisant d’idées subversives – Bakounine, où es tu ? – qui s’auto-motivent pour prôner une révolution prolétarienne idéalisée, dérivant rapidement vers la « reprise individuelle » traduisez : des cambriolages, des braquages de banques. Tout est bon pour lutter... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 novembre 2015

Avril et le monde truqué, film d'animation de F. Ekinci, Ch. Desmares, d'après l'univers de TARDI

    N’attendez pas de moi une quelconque objectivité dès qu’il s’agit de TARDI que j’admire depuis plus de 30 ans ! Surtout lorsqu’il s’agit de parler de son premier film d’animation. Tout l’univers graphique de TARDI est présent : ses visages de femmes (Avril et sa mère) à la lèvre supérieure marquée, les flics bedonnants et roublards, ridiculisés, les machineries à la Jules Verne, les tuyauteries boulonnées, les systèmes de transport délirants et les jets de vapeur assassins. Car nous voici propulsés –... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 octobre 2015

l'homme irrationnel, film de Woody Allen

Chaque année, Woody Allen nous livre un nouvel opus. Il y a les chefs-d'oeuvre comme Blue Jasmine (2013), Minuit à Paris (2011), Match Point (2005), Escrocs mais pas trop (2000), Tout le monde dit "I love You" (1996) pour les vingt dernières années. Nous n'en manquons aucun ... Disons que le dernier en date, L'homme irrationnel, ne fait pas partie de la liste précédente. Une technique bien huilée, certes, de la belle ouvrage, pleine de références comme toujours, sauf, pour celui-ci, et cela manque un peu, celles à... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2015

Much loved, film franco-marocain de Nabil Ayouch

  Voilà un film qui illustre – une fois encore – la misère et l’absence d’espoir selon les uns, la capacité des femmes à survivre coûte que coûte selon les autres. Loin d’exalter la prostitution dont il ne cache aucun des aspects les plus dramatiques : humiliation, violence, asservissement, marchandisation des enfants, alcool, drogue, bannissement parfois double lorsqu’il s’agit d’homosexuels, le film de Nabil Ayouch nous glisse dans le quotidien de quatre jeunes femmes qui commercialisent le seul capital dont elles... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
20 septembre 2015

The program, film de Stephen Frears

Encore un film sur la vérité et le mensonge …     Lance Armstrong a gagné successivement les sept tours de France de 1999 à 2005, alors même qu’il avait été atteint d’un cancer du testicule avec métastases au cerveau. C’est de son épopée qu’il s’agit, de la gloire à la chute, jusqu’à l’annonce par l’Union Cycliste Internationale, en 2012, du retrait de ses sept maillots jaunes. Une chasse à la vérité menée par le journaliste du "Sunday Times" d'origine irlandaise spécialiste du cyclisme, David Walsh (joué par Chris... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 septembre 2015

Marguerite, film de Xavier Giannoli

   « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté. » disait le poète Guy Béart qui vient de nous quitter  … Ici, on parle aussi de la vérité qui tue. On aimait à la folie Catherine Frot depuis « Un air de famille » de Cédric Klapisch en 1996. On va l’adorer bien plus encore après « Marguerite ». Et avec elle toute l’équipe de ce film étonnant, depuis les principaux rôles jusqu’aux jeunes acteurs moins connus. Tous jouent « juste », à la mesure de la cacophonie des arias... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
05 septembre 2015

Le tout nouveau testament, film de Jaco van Dormael

Ce film a bénéficié d’un buzz extraordinaire. Claude m’a convaincue de le voir et il l’a beaucoup apprécié. Moi, beaucoup moins. En fait, je me suis demandée pendant toute la projection si c’était un chef d’œuvre ou un navet … Peut-être un peu les deux ? Le scénario est sans aucun doute original : Dieu (Benoît Poelvoorde) est un emmerdeur pervers et cruel qui passe son temps à causer les pires troubles aux humains, au premier rang desquels, sa propre famille. En fait, il est terriblement jaloux de son fils JC, torture son... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :