Bigmammy en ligne

15 novembre 2010

Welcome to the Rileys, film de Jake Scott

Après l'oncle (Tony) et le père (Ridley), je demande le fils : Jake Scott...Quelle famille - comme celle des Coppola !Voici un film serré et lent à la fois, sans effets de manches, tout en intériorité et en sensibilité, qui vous fait retenir les larmes car pour une fois, nous assistons non pas à une descente aux enfers mais à l'initiation d'une spirale de rédemption.Un couple dévasté par la mort accidentelle de leur fille de quinze ans, neuf années auparavant. L'épouse, LoIs - belle et jeune encore, s'est murée dans son chagrin et ne... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 novembre 2010

L'homme qui voulait vivre sa vie

La critique de Claude : Un roman de Douglas Kennedy (1997), dans la collection Pocket. Un film d'Eric Lartigau, avec Romain Duris, Catherine Deneuve, Marine Fois et Branka Katic. Un petit chef d’œuvre de roman, et un bon film, vous saisissez la nuance ? Le film français est assez fidèle au roman américain, et la transposition en Europe ne lui nuit pas. L’essentiel s’y retrouve, avec l’échec d’un couple, lui photographe contrarié, que son père a contraint à étudier le droit, et a casé dans un grand... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
06 novembre 2010

La Princesse de Montpensier, film de Bertrand Tavernier

Un film lent comme les écrits de Madame de Lafayette (2h19 !) mais où l'on est charmé par la violence subtile des sentiments et la grande qualité de la direction d'acteurs.Mélanie Thierry (Marie de Mézières) au premier rang : belle, désireuse d'apprendre, rebelle, naïve, sensuelle, bafouée....son premier amour Gaspard Ulliel (Henri de Guise), trop beau, violent, intéressé, soudard...son mari imposé Grégoire Leprince-Ringuet (Philippe de Montpensier) sournois, sombre, ombrageux, le duc d'Anjou qui en tombe amoureux lui aussi (excellent... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2010

THE SOCIAL NETWORK, film de David Fincher

Accrochez-vous dès la première scène du film : même en parlant correctement l'Anglais, et avec le soutien des sous-titres, vous aurez du mal à suivre la conversation de rupture entre le héros, Marc Zuckerman (magistralement incarné, tout en intériorité, par Jesse Eisenberg) et sa petite amie. Pourtant, pas d'effets spéciaux pour ce film de David Fincher, spécialiste du genre, mais un scénario hyper serré, haletant, signé Aaron Sorkin (à qui l'on doit en particulier "The West Wing").Si vous vous posiez encore la question... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2010

VOUS ALLEZ RENCONTRER UN BEL ET SOMBRE INCONNU, film de Woody Allen

La critique de Claude Passions funestes  des ainés, écrasant les jeunes pour les conduire vers le malheur : ça ne vous rappelle rien ? Tartuffe ? l’Avare ? le Bourgeois gentilhomme ? le Malade imaginaire ? Woody Allen, osons le dire, atteint dans ce film les sommets de l’aveuglement chez Molière. Il utilise aussi les ressources de l’imbroglio cher aux auteurs dramatiques du XVIIème siècle : les intrigues se superposent et s’entrecroisent, conduisant surement  tout ce petit  monde à la catastrophe.    ... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2010

AMORE, film de Luca Guadagnino

On plonge dans un décor à la Pier Paolo Pasolini : une riche famille d'industriels du textile à Milan - mais on pense tout de même aussi aux Agnelli, les fondateurs de la FIAT-, leur maison de style mussolinien (et d'ailleurs le grand-père a bien profité du fascisme), une vie mondaine réglée par les réceptions, les dîners professionnels.Le grand-père fondateur annonce qu'il passe les rênes de l'entreprise à son fils...et à son petit-fils aîné Edoardo. Un pur. La mère est une très belle femme, encore jeune, d'origine russe. En la... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 septembre 2010

Arthur Penn s'en est allé

On a beaucoup parlé de la mort de Georges Charpak et de celle de Tony Curtis.Mais pas de celle d'Arthur Penn, un cinéaste qui a marque profondément le cinéma américain par son refus du conformisme hollywoodien, son appétence à traiter des exclus, des gens "pas comme les autres", sa prédilection pour la "nouvelle vague" européenne.Bien entendu, nous avons été marqués par la violence et la sensualité de "Bonny aud Clyde" en 1967, l'année de notre mariage. Et, plus tard, l'extraordinaire "Little Big... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 19:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2010

HORS LA LOI, film de Rachid Bouchareb

Après avoir vu "Hors la loi", je trouve les critiques bien sévères, voire carrément injustes envers ce film poignant et prenant. Djamel Debbouze, Roschdy Zem et Sami Bouajila campent trois frères au destin à la fois parallèle et divergeant. Etrange, ces trois héros portent les mêmes prénoms que les combattants de "Indigènes" Saïd, Messaoud et Abdelkhader....Le héros incarné par Roschdy Zem serait-il le même ?????Il y a l'idéaliste, bon élève à l'école, qui deviendra un chef pendant sa détention politique, le soldat... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 septembre 2010

CES AMOURS LA, film de Claude Lelouch

Claude LELOUCH, on aime ou on aime pas. Moi, à part quelques films exceptionnels, je ne suis pas fan. Je n'ai donc pas été déçue de son dernier ouvrage, livré avec un avertissement au public : "Ceci est mon 43° film en cinquante ans de carrière, je le dédie à mon fidèle public....bla, bla, bla."Dès le début, on se dit que celui-là, en forme de fresque historique et synthèse des références personnelles de l'auteur, ressemble un peu à un patchwork d'images et de scènes déjà vues ailleurs et sans doute admirées. Je citerai... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 septembre 2010

DES HOMMES ET DES DIEUX, film de Xavier Beauvois

Je n'ai que très rarement perçu un tel silence, à la fin de la projection d'un film. L'assistance restait comme assommée, pantoise, regardant défiler le générique de fin où on apprend, entre autres, que les lieux de tournage se situent du côté d'Ifrane, là où mes parents, dans les années 30, venaient prendre le bon air de la montagne.Le rythme lent de ce film, les longs panoramas de paysage au soleil déclinant, la minutieuse exposition des travaux et des jours de cette petite poignée d'hommes de prière au coeur d'un village si pauvre,... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 09:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,